formats

Deux terroristes mis hors d’état de nuire à Tizi Ouzou et à El Oued

Publié le 28/03/2016, par dans Non classé.

Un terroriste a été mis hors d’état de nuire lundi près de la commune de Tadmaït à Tizi Ouzou, et un autre a été éliminé, dimanche soir à El Oued, par des détachements de l’Armée nationale populaire (ANP), a indiqué un communiqué du ministère de la Défense nationale.
« Dans le cadre de la lutte antiterroriste et suite à l’opération de ratissage menée par les forces de l’ANP dans la forêt de Sidi Ali Bounab, près de la commune de Tademaït, dans la wilaya de Tizi Ouzou/1RM, et qui s’est soldée par la neutralisation de trois (03) terroristes et la récupération d’armes à feux et de munitions, un autre terroriste a été mis hors d’état de nuire, ce matin du 28 mars 2016, tandis qu’un pistolet mitrailleur de type kalachnikov et une quantité de munitions ont été récupérés », a précisé la même source.

Par ailleurs et dans le cadre de l’opération menée par un autre détachement de l’ANP, à El Oued, dans la 4e Région militaire, ayant permis d’éliminer six (06) terroristes et de récupérer un important lot d’armements et de munitions, et suite à l’exploitation de renseignements, un septième terroriste appartenant au même groupe criminel a été éliminé, hier soir 27 mars 2016 à 21h00, à El Oued, a ajouté la même source. Il s’agit en l’occurrence du dangereux criminel recherché « M. Toufik ».

Aussi, huit (08) refuges pour terroristes ont été découverts et détruits à Tizi Ouzou, Aïn Defla, dans la 1re RM et Skikda, dans la 5e RM, contenant neuf (09) mines de confection artisanale, des explosifs, des moyens de détonation et des denrées alimentaires.

D’autre part, à Batna, dans la 5e RM, quatre (04) personnes ont été appréhendées en possession de quatre (04) armes à feux de fabrication artisanale et (02) kilogrammes de poudre noire. Lire la suite

formats

Education nationale : Benghebrit recevra les représentants des enseignants contractuels

Publié le 28/03/2016, par dans Non classé.

Une délégation des enseignants contractuels sera reçue ce lundi à 16h par la ministre de l’Education nationale Nouria Benghebrit pour discuter de la plateforme de revendication de cette catégorie professionnelle.
 » Nous serons reçu cet après midi par la ministre de l’éducation, a déclaré à Elwatan.com Bachir Saidi, porte parole des enseignants contractuels.

Ce dernier ne cache pas son espoir que la réunion aboutisse sur une décision d’intégration pour l’ensemble des enseignants contractuels.

Entre temps, les quelques 1000 enseignants contractuels ayant entamé hier, dimanche, une marche à partir de Béjaia en direction d’Alger maintiennent la pression. À l’heure ou nous mettons en ligne, les marcheurs sont arrivés, selon le Conseil des lycées d’Algérie (Cla), dans la localité de Remila, à quelques kilomètres de Sidi Aich. Lire la suite

formats

La pièce « Aadou Echâab » présentée pour la Journée mondiale du théâtre

Publié le 28/03/2016, par dans Non classé.
La pièce
ALGER – La pièce de théâtre « Aadou Echâab » (Un ennemi du peuple), mise en scène par Haider Benhocine, une œuvre confrontant les ambitions personnelles à l’intégrité et la quête de l’intérêt général, a été dévoilée en représentation générale dimanche au Théâtre national Mahieddine Bachtarzi à Alger. Adaptée d’une traduction vers…

Lire la suite

formats

Le succès de Constantine, capitale de la culture arabe 2015 est le fruit des efforts consentis

Publié le 28/03/2016, par dans Non classé.
Le succès de Constantine, capitale de la culture arabe 2015 est le fruit des efforts consentis
ALGER – Le ministre de la Culture, Azzedine Mihoubi, a souligné dimanche à Alger que le succès de la manifestation « Constantine, capitale de la culture arabe 2015 », était « le fruit de plusieurs facteurs notamment le soutien du président de la République, les efforts des différentes instances culturelles et artistiques et…

Lire la suite

formats

La LADDH alerte contre le développement de la xénophobie

Publié le 28/03/2016, par dans Non classé.

La Ligue algérienne pour la défense des droits de l’homme (LADDH) met en garde contre le risque de développement, en Algérie, de la « xénophobie» et du « racisme».

Réagissant aux événements de la ville de Béchar où des migrants subsahariens ont été pris à partie, vendredi dernier, par des habitants de la cité OPGI, la LADDH demande l’ouverture d’une enquête impartiale pour élucider cette affaire. « D’après des informations recueillies sur place, tout a commencé dans la matinée du vendredi, quand un groupe d’individus a attaqué des migrants avec des jets de pierres et autres armes blanches dans le but de les déloger de leur lieu d’habitation, qui n’est autre qu’un centre commercial abandonné. Le motif invoqué serait qu’une fillette aurait été victime d’une tentative d’agression de la part d’un ou plusieurs migrants», précise l’organisation que préside maître Noureddine Benissad.

Selon le même communiqué, la version de l’agression d’une fillette « a été réfutée» par les migrants contactés qui, eux, parlent d’une machination « qui vise à les chasser de ces lieux de refuge». En réaction, les autorités locales ont obligé les migrants à quitter la ville, nombre parmi eux sont arrivés à Oran « blessés, fatigués et, pour certains, ayant perdu leurs effets personnels et leurs bourses», dénonce encore l’organisation.

Ce faisant, la LADDH dénonce « ces violences assimilables à une expédition punitive d’une autre époque». « La Ligue demande aux autorités l’ouverture d’une enquête sérieuse et impartiale sur les allégations d’une éventuelle victime et sur les auteurs de cette attaque qui a ciblé un groupe d’individus sur la base de leur couleur et de leur situation d’étrangers», lit-on dans le même communiqué.

La LADDH se dit également préoccupée par la répétition de ces actes qui « doivent fortement interpeller l’ensemble de la communauté nationale sur les risques du développement d’une xénophobie et d’un racisme insupportables dans un pays qui en a beaucoup souffert et qui sont une injure aux valeurs humanistes universelles professées par les militants du Mouvement national algérien et de l’indépendance».

« Cette perversion xénophobe et raciste est une violence extrême qui a des effets destructeurs graves pour l’ensemble de la société. Il faut s’y opposer par les moyens de la loi et par l’implication forte des acteurs de la vie sociale», indique la Ligue, qui affirme avoir constaté « que des discours de divers horizons ne contribuent pas à apaiser les esprits, ces derniers n’échappent malheureusement pas aux stéréotypes et autres clichés concernant la réalité de la migration en Algérie». Lire la suite

formats

«C’est une attaque contre le multipartisme»

Publié le 28/03/2016, par dans Non classé.

Louisa Hanoune, secrétaire générale du Parti des travailleurs, est sortie victorieuse de la bataille l’opposant à ses adversaires.
Elle a pris à contre-courant ses ennemis et les commanditaires de l’attaque visant sa « destitution» et la « déstabilisation» de sa formation politique en organisant un congrès extraordinaire.

C’est sous des youyous nourris et une salve d’applaudissements que Mme Hanoune a été saluée, hier, par les participants au congrès, au lendemain de son plébiscite à la tête du parti par les nouveaux membres du comité central, une instance souveraine entre les congrès. Mais la nouvelle équipe dirigeante du PT reste sur ses gardes, persuadée que les mercenaires, instigateurs de la cabale contre le parti, ne baisseront pas les bras et vont certainement rebondir.

Mais pour sa légitimité, Mme Hanoune est persuadée qu’elle est immunisée et qu’ils ne peuvent plus rien faire. La conférence nationale transformée en congrès extraordinaire était, pour la leader du PT, plus qu’une nécessité pour assainir le parti des opportunistes. « La menace contre notre parti était sérieuse non pas à cause du nombre des exécutants, mais des commanditaires avec des points d’interrogation. Des moyens colossaux et les méthodes de la mafia les plus vils ont été utilisés pour détruire le parti à travers sa direction. Ils ont voulu étêter le parti via un coup d’état et à travers la cooptation et le chantage», a affirmé, hier, la première dame du PT lors d’une conférence de presse animée à l’issue du congrès, en présence de Zohra Drif-Bitat et de Khalida Toumi auxquelles elle a rendu un vibrant hommage.

Interrogée sur l’identité des commanditaires de l’opération de « déstabilisation» contre son parti, Mme Hanoune a refusé de citer des noms, estimant que « tout le monde connaît les commanditaires».

« Certains d’entre eux sont dans des institutions de l’Etat et d’autres dans des partis. Chacun peut les identifier sans que je les nomme», note-t-elle, tout en se défendant d’avoir changé de ton et de position. « La politique indépendante du PT est inchangée. Nous n’acceptons aucun chantage d’où qu’il vienne. Nous avons mis en garde contre toute sorte de provocation et la question de la souveraineté nationale, de la défense de l’Etat et de son intégrité est primordiale», lance Mme Hanoune qui persiste et signe que l’attaque inégalée qu’a subie le parti de la part de certains courtisans était dirigée contre le multipartisme et les libertés acquises après Octobre 1988, dans le but de domestiquer et mettre à genoux l’ensemble des partis. S’agissant du retour au pays de Chakib Khelil, l’ex-ministre de l’Energie et des Mines, Mme Hanoune relève le flou qui entoure ce retour et l’absence de communication officielle. Partant de ce fait, elle a refusé de s’étaler, arguant qu’il s’agit d’une « affaire qui est du ressort de la justice. Le parti ne s’est jamais substitué à la justice.

C’est à la justice d’éclairer les Algériennes et les Algériens à ce propos. Ce n’est pas à moi de me substituer à elle». Et de préciser que le juge devrait entendre Chakib Khelil et l’informer que le mandat d’arrêt lancé en 2013 contre lui a été « annulé». « Ce n’est pas le PT qui a ouvert le dossier Khelil, mais la justice italienne, la Suisse et les Etats-Unis. Aujourd’hui nous attendons la suite des événements. J’ai tiré la sonnette d’alarme à ce sujet et j’ai prévenu contre toute provocation émanant du pouvoir quant à la réhabilitation uniquement de Chakib Khelil», tranche Mme Hanoune.

Lire la suite

Facebook Twitter Gplus RSS
© Radio Dzair