formats

Chabane Ouahioune inhumé à Tassaft Ouguemoune

Publié le 06/04/2016, par dans Non classé.
Chabane Ouahioune inhumé à Tassaft Ouguemoune
TIZI OUZOU- L’écrivain et chroniqueur Chabane Ouahioune, décédé lundi à l’âge de 94 ans, a été inhumé mercredi dans le cimetière de son village natal à Tassaft Ouguemoune, dans la commune d’Iboudrarène relevant de la daïra d’Ath Yenni (Tizi Ouzou). L’enterrement s’est déroulé en présence des autorités locales à leur…

Lire la suite

formats

Adrar: plus de 200 participants à un festival estudiantin d’Inchad et de Medh

Publié le 06/04/2016, par dans Non classé.
Adrar: plus de 200 participants à un festival estudiantin d'Inchad et de Medh
ADRAR- Plus de 200 participants prennent part à un festival estudiantin d’Inchad et de Medh (chants religieux), qui a débuté mercredi à l’université d’Adrar, à l’initiative de la direction des £uvres universitaires. Cette manifestation culturelle, qui en est à sa deuxième édition et qui se déroule, trois jours durant, à…

Lire la suite

formats

Appel à la promotion et à la préservation des savoirs traditionnels

Publié le 06/04/2016, par dans Non classé.
Appel à la promotion et à la préservation des savoirs traditionnels
CONSTANTINE – Les experts participants à l’atelier sur la propriété intellectuelle, les savoirs traditionnels et les expressions culturelles traditionnelles ont appelé mercredi à Constantine, à l’issue du deuxième jour des travaux à « la promotion et à la préservation des savoirs traditionnels » à travers l’adoption de mesures visant à encourager les…

Lire la suite

formats

Les patriotes décident d’un rassemblement le 23 avril à Alger

Publié le 06/04/2016, par dans Non classé.

La coordination nationale des patriotes (CNP), a décidé aujourd’hui, mercredi de recourir à des actions de rue pour faire valoir ses droits.

Ne voyant rien venir des pouvoirs publics, après avoir organisé plusieurs mouvements de protestation, les patriotes venus de 26 wilayas du pays, qui se sont réunis aujourd’hui à Bouira, ont décidé d’organiser un rassemblement de protestation le 23 avril prochain à Alger. Cette décision est le dernier  » recours », estime le coordinateur national des patriotes, Ali Bougataia, déplorant les conditions misérables et inhumaines que vivent ces milliers de personnes après avoir combattu aux côtés des autres corps de services de sécurité le terrorisme.

Ni les instructions données aux walis, ni encore le décret n°77 du journal officiel n°66, signé en décembre 2014 par le premier ministre relatif à la prise en charge des doléances légitimes exprimées par ces patriotes n’ont été respectées et appliquées sur le terrain.  » L’indemnité accordée comme retraite aux patriotes est une insulte. Comment peut-on vivre avec 15000DA», s’interroge M Bougataia, qui a dénoncé l’attitude des pouvoirs publics et de certains organismes publics, à leur tête la caisse nationale des retraites (CNR), refusant ainsi de comptabiliser les années de travail des éléments ayant travaillés en dehors de la lutte antiterroriste.

Il a déploré l’attitude autiste et injuste de la commission mixte regroupant des représentants des ministères de la défense nationale, de l’intérieur, du Travail et de solidarité nationale en charge de l’étude du dossier des patriotes. Le coordinateur national a indiqué que 84 000 éléments sur 116 000 recensés à l’échelle nationale perçoivent une indemnité mensuelle de 15 000DA.

Ben Abid Mohamed délégué de la wilaya d’Oum El Bouaghi a précisé que des familles des éléments décédées sont délaissées et aucune pension ne leur a été accordée par les pouvoirs publics. Ces  » Rijal wakifoun », estiment que désormais les manifestations de rue restent l’ultime recours pour maintenir et faire pression sur les pouvoirs publics afin de prendre en charge leur revendication purement légitimes.

Lire la suite

formats

Congrès du RND : Ouyahia répond à ses adversaires

Publié le 06/04/2016, par dans Non classé.

Le mouvement de redressement qui cible ces jours-ci Ahmed Ouyahia, survient en parallèle avec l’attaque menée à son encontre par le chef du FLN, Amar Saadani, qui lui reproche, surtout, de convoiter le fauteuil de Bouteflika.

Le secrétaire général par intérim du Rassemblement national démocratique (RND), Ahmed Ouyahia, a répondu aux cadres de son parti ayant demandé le report de la date du congrès extraordinaire du parti.

Dans un communiqué rendu public, aujourd’hui mercredi,  » Le SG par intérim du RND regrette et dénonce le communiqué distribué à la presse par un groupe d’anciens cadres et informe les militants du parti et ses responsables centraux et locaux, que le congrès extraordinaire aura lieu comme prévu par la commission de préparation, qui compte deux tiers des membres du Conseil national ». Il est précisé que le congrès extraordinaire se tiendra du 5 au 7 mai 2016 tandis que les congrès régionaux auront lieu le 16 avril, selon le communiqué.

Ouyahia a envoyé un message claire à ses opposants en affirmant :  » désormais, il ne sera plus toléré qu’un un groupe de quelques personnes, ou une quelconque minorité, viennent imposer leurs volonté au sein du RND ». Il a invités ses opposant à  » exposer leurs vues lors des congrès régionaux ou au cours du congrès extraordinaire où ils seront face à la majorité ».

Ouyahia avait fait les frais d’un mouvement de redressement conduit par l’ancien ministre de la santé,Yahia Guidoum, et il a été contraint, en début 2013, de démissionner et de laisser sa place à Abdelkader Bensalah. Celui-ci, président du Conseil de la Nation, a subi le même sort, en mai 2015, lorsqu’il a été poussé à céder le poste du SG du parti à son prédécesseur.

Le mouvement de redressement qui cible ces jours-ci Ouyahia, directeur de cabinet de la présidence de la République, survient en parallèle avec l’attaque menée à son encontre par le chef du FLN, Amar Saadani, qui lui reproche, surtout, de convoiter le fauteuil de Bouteflika.

Lire la suite

formats

« J’ai mal à l’Algérie de mes vingt ans », nouveau livre témoignage sur une guerre perdue d’avance

Publié le 06/04/2016, par dans Non classé.
PARIS – Un nouvel ouvrage sur la guerre de libération, édité par l’Harmattan, vient s’ajouter aux nombreux témoignages d’appelés du contingent français réprouvant le combat contre un peuple qui luttait pour son indépendance. « J’ai mal à l’Algérie de mes vingt ans. Carnets d’un appelé, 1960-1961 » (253 pages) est la compilation…

Lire la suite

Facebook Twitter Gplus RSS
© Radio Dzair