formats

Des enseignants des parents d’élèves outrés à Oran

Publié le 02/06/2016, par dans Non classé.

C’est hier vers 4h que les sujets ont « fuité» sur les réseaux sociaux, souligne une professeure de français.
A Oran, comme partout ailleurs en Algérie, les candidats au baccalauréat ainsi que leurs enseignants ont eu droit à une journée tumultueuse, hier, lors des épreuves d’histoire-géographie, en raison de fuites des sujets d’examen sur internet. « Je suis dégoûtée par ce qui se passe», tempête Soumia, enseignante de langue française, qui a pour tâche, lors de ces épreuves, de surveiller le centre d’examen des candidats libres, à Maraval. Selon elle, c’est très tôt dans la matinée d’hier, vers 4h, que les sujets ont « fuité» sur les réseaux sociaux. « A quoi bon venir au lycée, se démener tout le long de l’année pour inculquer aux élèves le savoir si, au final, c’est la tricherie et la fraude qui triomphent et qui ont raison de tout ?»

Même son de cloche de la part d’un professeur de mathématiques qui a exprimé son dégoût et sa colère : « On a bien vu des candidats se frotter les mains en découvrant que le sujet d’histoire-géo est similaire à celui qu’ils ont consulté, quelques heures auparavant, sur internet. Je veux leur dire : il n’y a pas de quoi se réjouir. Il n’y a aucun mérite ni aucune gloire à en tirer. Avoir de bonnes notes parce qu’on a triché est tout simplement honteux.»

M. Aous, professeur de langue arabe, formateur et ancien syndicaliste, nous a déclaré que ces fuites n’émanent ni des enseignants, ni des encadreurs, ni des élèves. « En tant qu’enseignant, parent d’élève et ancien syndicaliste, je demande à ces gens-là, ceux qui sont derrière la fuite des sujets, de prendre leurs responsabilités. Je ne sais pas qui ils sont, c’est à la commission d’enquête de le déterminer.» Il a en outre dénoncé le climat délétère qui règne lors de cette session du baccalauréat : « Plutôt que de penser à réviser, les élèves n’ont qu’une seule obsession : savoir si les sujets ont fuité ou pas.»

Bachir Hakem, porte-parole du Conseil des lycées d’Algérie (CLA), joint par téléphone, n’a pas mâché ses mots : « Les années passées, les cas de fraude se caractérisaient par des tentatives de triche des élèves, alors que cette année, ce sont des intervenants externes qui en sont responsables.» A la question de savoir qui pourrait être derrière ces agissements, il nous a répondu : « Nous pensons que ce sont des gens qui ne veulent pas de bien au pays, c’est tout ce que je peux dire.» « A tous ceux qui veulent accuser les enseignants, je dis que c’est une erreur grave !

C’est une décision politique de personnes bien décidées à toucher à la crédibilité et à la stabilité du pays. C’est très clair.» « Ce que nous ne comprenons pas, c’est le fait que la ministre de l’Education nationale a convié tous les syndicats à une réunion pour parler de ce problème, sauf le CLA et le Cnapest. Ce n’est pas normal», a indiqué M. Hakem.
Lire la suite

formats

8 terroristes abattus à Sétif

Publié le 02/06/2016, par dans Non classé.

Un détachement de l’Armée nationale populaire a tendu, hier à 00h25, une embuscade à un groupe terroriste au lieudit Oued Laatach dépendant de la commune de Guelt Zerga (daïra d’El Eulma, 27 km de Sétif).
Les militaires ont non seulement éliminé 8 individus dangereux, mais récupéré également tout un arsenal de guerre. Celui-ci se compose, nous dit-on, de 6 armes automatiques de type kalachnikov, d’une arme semi-automatique (Seminov), d’un pistolet Beretta, de deux grenades et d’une ceinture explosive.

Après des années d’accalmie, Sétif a été ébranlée, hier matin, par une tentative terroriste qui continue à écumer plusieurs régions du pays. Agissant sur informations, un détachement de l’Armée nationale populaire a tendu, hier à 0h25, une embuscade à un groupe terroriste au lieudit Oued Laatach dépendant de la commune de Guelt Zerga, dans la daïra d’El Eulma, à 27 km de Sétif. L’opération s’est soldée par l’anéantissement des terroristes qui se trouvaient, nous dit-on, à bord d’un fourgon de type Boxer.

D’après des sources concordantes, les militaires ont non seulement éliminé huit individus dangereux, mais aussi récupéré un arsenal de guerre. Celui-ci se compose, nous dit-on, de six armes automatiques de type kalachnikov, d’une arme semi-automatique Semenov, un pistolet Beretta, deux grenades et une ceinture explosive. Selon les mêmes sources, les corps des terroristes éliminés ont été transportés vers le CHU de la capitale des Hauts-Plateaux pour identification.

L’on apprend par ailleurs que les mis en cause venaient de Jijel pour perpétuer un acte terroriste à quelques jours du mois de Ramadhan. Il convient par ailleurs de souligner qu’un bus transportant des travailleurs d’une entreprise privée spécialisée dans la fabrication des câbles électriques a été arraisonné dans la nuit de mardi, vers 23h30, au niveau de l’intersection Telaa-El Eulma. Cette attaque a fait un mort, un jeune homme de 34 ans, originaire de Beida Bordj, et deux blessés graves transportés en urgence vers l’hôpital d’El Eulma où ils se trouvent sous surveillance médicale. Lire la suite

formats

Trois monuments classés au patrimoine culturel national (JO)

Publié le 01/06/2016, par dans Non classé.
Trois monuments classés au patrimoine culturel national (JO)
ALGER-Trois monuments datant de différentes périodes de l’histoire de l’Algérie ont été classés au patrimoine culturel national par arrêtés ministériels publiés récemment dans le Journal Officiel du 8 mai 2016. Ces arrêtés concernent le Mausolée du roi numide Syphax (IIIe siècle avant JC) à Aïn Timouchent, le bâtiment ex-Rocher noir…

Lire la suite

formats

Report de la 10ème édition du festival de la musique Diwane à septembre prochain

Publié le 01/06/2016, par dans Non classé.
Report de la 10ème édition du festival de la musique Diwane à septembre prochain
BECHAR – La 10ème édition du festival national de musique et danse Diwane, qui initialement se déroule du 16 au 21 juillet, a été reportée à la période du 02 au 07 septembre prochain, a-t-on appris mercredi auprès du commissariat de cette manifestation artistique à Bechar. Ce report est motivé…

Lire la suite

formats

Le romancier Loïc Barrière met en valeur l’humanisme de l’Emir Abdelkader

Publié le 01/06/2016, par dans Non classé.
Le romancier Loïc Barrière met en valeur l'humanisme de l'Emir Abdelkader
PARIS- L’auteur de « Le Roman d’Abdelkader », Loïc Barrière a mis en valeur, mercredi dans une interview au Figaro, le caractère humaniste de l’Emir et son soucis permanent de protéger l’humain et son patrimoine. « Quand Daech décapite ses otages, il est utile de rappeler comment l’Emir traitait les prisonniers de guerre.…

Lire la suite

formats

Vignette automobile: Prorogation du délai d’acquittement jusqu’au 1er août

Publié le 01/06/2016, par dans Non classé.

La période légale d’acquittement obligatoire de la vignette automobile 2016 a été prorogée jusqu’au 1er août, a indiqué, mercredi, la Direction générale des impôts (DGI) dans un communiqué.
« Le ministère des Finances informe l’ensemble des propriétaires de véhicules de tourisme, utilitaires et de transport de voyageurs que le délai d’acquittement de la vignette automobile 2016 est prorogé au lundi 1er août 2016 à 16h00 », note la DGI. Cette prorogation de délai, décidée par le ministre des Finances, est motivée par « le souci de permettre aux citoyens de s’acquitter de leurs obligations dans les meilleures conditions et de leur faire éviter tout désagrément », ajoute la même source.

Le délai de la vente de la vignette automobile avait été fixé initialement de mai jusqu’à jeudi 2 juin 2016, rappelle-t-on. La commercialisation de la vignette automobile a été retardée, cette cette année, jusqu’à mai au lieu d’avril, du fait de l’augmentation des tarifs introduite par la loi de finances 2016, ayant poussé la DGI à retarder les commandes d’impression.

Ces augmentations, qui varient entre 15% et 40%, sont déterminées en fonction du type du véhicule, de son âge, de son poids et de sa puissance. Ainsi, le prix de la vignette, disponible auprès des receveurs des impôts et des bureaux d’Algérie Poste, est fixé selon le barème suivant:

1- Véhicules utilitaires et d’exploitation:

1-a) Véhicules de moins de 5 ans d’âge : – 6.000 DA pour les véhicules jusqu’à 2,5 tonnes à l’exception des véhicules utilitaires (contre 5.000 DA auparavant). – 12.000 DA pour les véhicules entre 2,5 tonnes et 5,5 tonnes (contre 10.000 auparavant). – 18.000 DA pour les plus de 5,5 tonnes (contre 15.000 DA auparavant)

1-b) Véhicules de plus de 5 ans d’âge: – 3.000 DA pour les véhicules jusqu’à 2,5 tonnes à l’exception des véhicules utilitaires (contre 2.000 DA auparavant). – 5.000 DA pour les véhicules entre 2,5 tonnes et 5,5 tonnes (contre 4.000 auparavant) – 8.000 DA pour les plus de 5,5 tonnes (contre 7.000 DA auparavant). 2)- Véhicules de transport de voyageurs:

2-a) Véhicules de moins de 5 ans d’âge: – 5.000 DA pour les véhicules aménagés pour le transport des personnes moins de 9 sièges (contre 4.000 DA auparavant). – 8.000 DA pour les minibus de 9 à 27 sièges (contre 6.000 DA auparavant). – 12.000 DA pour les minibus de 28 à 61 sièges (contre 10.000 DA auparavant) – 18.000 DA pour les autobus de plus de 62 sièges (contre 15.000 DA auparavant).

2-b) Véhicules de plus de 5 ans d’âge: – 3.000 DA pour les véhicules aménagés pour le transport des personnes moins de 9 sièges (contre 2.000 DA auparavant). – 4.000 DA pour les minibus de 9 à 27 sièges (contre 3.000 DA auparavant). – 6.000 DA pour les minibus de 28 à 61 sièges (contre 5.000 DA auparavant) – 9.000 DA pour les autobus de plus de 62 sièges (contre 7.000 DA auparavant).

3)- Véhicules de tourisme et véhicules utilitaires d’une puissance de:

3-a) Jusqu’à 6 chevaux (CV): 2.000 DA pour les moins de 3 ans d’âge (contre 1.500 DA auparavant), 1.500 DA pour les 3 à 6 ans (contre 1.000 DA auparavant), 1.000 DA pour les 6 à 10 ans (contre 700 DA auparavant) et 500 DA pour les plus de 10 ans (contre 300 DA auparavant).

3-b) De 7 à 9 CV : 4.000 DA pour les moins de 3 ans d’âge (contre 3.000 DA auparavant), 3.000 DA pour les 3 à 6 ans (contre 2.000 DA auparavant), 2.000 DA pour les 6 à 10 ans (contre 1.500 DA auparavant) et 1.500 DA pour les plus de 10 ans (contre 1.000 DA auparavant).

3-c) De 10 CV et plus: : 10.000 DA pour les moins de 3 ans d’âge (contre 8.000 DA actuellement), 6.000 DA pour les 3 à 6 ans (contre 4.000 DA actuellement), 4.000 DA pour les 6 à 10 ans (contre 3.000 DA actuellement) et 3.000 DA pour les plus de 10 ans (contre 2.000 DA actuellement).

La vignette automobile a été instaurée en Algérie depuis 1998. Une part de 20% de ses recettes est versée au Trésor public alors que les 80% vont au Fonds commun des collectivités locales. En 2015, quelque 11 milliards DA ont été recouvrés de la vignette automobile. Lire la suite

Facebook Twitter Gplus RSS
© Radio Dzair