formats

73 terroristes abattus en cinq mois

Publié le 19/06/2016, par dans Non classé.

Le dernier bilan communiqué par la revue El Djeïch dans son dernier numéro fait état de 73 terroristes abattus durant les cinq premiers mois de 2016, alors que 111 autres ont été arrêtés.
Les opérations menées par l’ANP à travers le pays ont également permis de saisir d’importantes quantités de munitions et d’armes de guerre. Le bilan mentionne ainsi la saisie de 608 fusils dont 485 automatiques de type kalachnikov, 16 lance-roquettes RPG-7, 23 pistolets automatiques de différents types, 723 grenades défensives et offensives, 49 canons et 79 bombes de confection artisanale. Par ailleurs, 248 casemates et abris ont été découverts au cours de cette période.

En outre, la semaine dernière, les éléments de l’ANP ont détruit trois casemates et une grande quantité de munitions et d’explosifs dans la wilaya de Jijel, ainsi qu’un atelier de fabrication clandestin. Une journée auparavant, la même institution avait accompli une opération identique dans la wilaya de Médéa, où 7 abris pour terroristes et 2 bombes ont été détruits.
Cette situation inquiétante dans les wilayas de l’Est ou du Centre est aussi déplorée dans les wilayas du sud du pays. Dans la wilaya d’Illizi, un détachement combiné, près de la frontière sud-est, a découvert et détruit une cache contenant un important lot d’armement, entre autres 18 pistolets-mitrailleurs de type kalachnikov, 18 grenades et quatre chargeurs pour munitions.

Dans le volet de la sécurisation des frontières, les éléments de l’ANP ont arrété 1117 contrebandiers, 2309 immigrants clandestins et 105 narcotrafiquants durant ces 5 premiers mois de l’année en cours. Ces opérations ont permis de saisir 54 262,9 kg de kif traité, 902 068 litres de carburant, 205 véhicules tout-terrain, 120 camions, 148 véhicules et 70 motos.
Lire la suite

formats

13 syndicats de la Fonction publique s’opposent

Publié le 19/06/2016, par dans Non classé.

La fronde contre le projet de réforme du système de retraite monte crescendo. Après quelques mouvements de contestation dans le secteur économique, la protesta gagne la Fonction publique, un secteur où l’UGTA est chassée par les syndicats autonomes depuis plusieurs années déjà.
En effet, 13 organisations syndicales autonomes représentant l’éducation nationale, la formation professionnelle, l’enseignement supérieur, la santé publique et l’administration, expriment leur rejet des résultats de la 19e tripartite gouvernement-UGTA-patronat, notamment l’annulation de la retraite anticipée et proportionnelle. Il s’agit de l’Unpef, du Cnapeste, du Snapest, du SNTE, du CLA, du Snapap, du CNES, du SNPESSP, du Snapsy, du SAP et du SNVFP.

Réunis hier au siège de l’UPNEF, à Alger, les syndicats demandent la préservation des acquis des travailleurs. « Nous exprimons notre total rejet de la décision de la dernière tripartite concernant l’annulation des systèmes de la retraite anticipée et la retraite sans conditions d’âge», lit-on dans un communiqué rendu public.

Les signataires de ce communiqué demandent également une copie de la mouture du projet de code du travail, en préparation depuis des années. Ils exigent également leur participation à l’enrichissement du texte avant d’être envoyé au Parlement pour adoption.
Dans la foulée, les syndicats autonomes dénoncent leur exclusion des dialogues tripartites malgré leur représentativité. « Pourquoi le patronat est-il représenté par 10 organisations, alors que les différents secteurs ne sont représentés que par un seul syndicat ? Où est la légalité sociale que chante le gouvernement», s’interrogent encore les représentants de ces syndicats.

En outre, les syndicats autonomes de la Fonction publique condamnent la politique de « deux poids deux mesures du pouvoir qui continue d’ignorer la nouvelle configuration de la carte syndicale qui est une réalité». « Il est temps de promouvoir le dialogue en faisant participer les syndicats autonomes à tous les espaces de dialogue comme cela se fait dans les pays démocratiques», ajoutent-ils.

Lire la suite

formats

73 terroristes tués depuis janvier (El Djeich)

Publié le 18/06/2016, par dans Non classé.

Soixante-treize (73) terroristes ont été abattus par les éléments de l’Armée nationale populaire (ANP) entre janvier et mai 2016, selon un bilan rendu public par la revue El-Djeich dans son numéro de juin.
« L’ANP poursuit sa mission en toute détermination et rigueur en réalisant des résultats sur le terrain, couronnés par l’élimination d’un nombre conséquent de terroristes et de criminels ainsi que la récupération d’importantes quantités d’armes de guerre, de munitions et différents autres effets, sans oublier les opérations de sécurisation des frontières et de lutte contre la contrebande », souligne la revue.

Concernant les terroristes et les éléments de soutien arrêtés, la même source précise que leur nombre s’élève à 111.

Durant la même période, les éléments de l’ANP ont découvert et détruit 248 casemates et abris.

Concernant les armes saisies, la même source a cité, entre autres, 485 fusils automatiques de type Kalachnikov, 42 fusils de type FMPK, 34 fusils de chasse, 25 fusils à pompe, 22 fusils semi-automatiques Simonov, 16 lance-roquettes RPG-7, 23 pistolets automatiques de différents type, 723 grenades défensives et offensives, 49 canons de fabrication artisanale et 79 bombes de confection artisanale.

Dans le domaine de la lutte contre la contrebande et l’immigration clandestine, les éléments de l’armée ont appréhendé, durant les cinq premiers mois de l’année en cours, 1117 contrebandiers, 2309 immigrants clandestins et 105 narcotrafiquants.

Ils ont également saisi 54262,9 kg de kif traité,902068 litres de carburant, 205 véhicules tout-terrain, 120 camions, 148 véhicules et 70 motos. Lire la suite

formats

Constantine: le groupe d’amitié algéro-turque offre une belle randonnée dans le monde de la musique authentique

Publié le 18/06/2016, par dans Non classé.
Constantine: le groupe d'amitié algéro-turque offre une belle randonnée dans le monde de la musique authentique
CONSTANTINE – Une belle randonnée musicale puisée du répertoire de la musique authentique a été présentée vendredi à Constantine par le groupe d’amitié algéro-turque dans une ambiance toute en allégresse. Dans un florilège de sonorités réunissant les deux cultures, rendu avec maîtrise et professionnalisme, le groupe a célébré la musique…

Lire la suite

formats

Une semaine d’activités culturelles

Publié le 18/06/2016, par dans Non classé.
Une semaine d'activités culturelles
ALGER – Les animations musicales se sont taillées une part importante des activités culturelles inscrites au programme de la première semaine du mois de Ramadhan en plus du cinéma et du théâtre. – Les classiques de la poésie populaire revisitées lors d’un concert animé vendredi à la Maison de la…

Lire la suite

formats

«L’Etat va rapatrier les restes de résistants algériens»

Publié le 18/06/2016, par dans Non classé.

Le ministre des Moudjahidine, Tayeb Zitouni, a affirmé, jeudi à Alger, que le dossier de la restitution des ossements de résistants algériens du début de la colonisation française, dont les restes sont entreposés au Musée de l’homme de Paris, était « prise en charge par l’Etat».
Dans une déclaration à l’APS en marge d’une conférence au Musée national du moudjahid à l’occasion du 171e anniversaire des enfumades de la tribu de Ouled Riah, dans la chaîne montagneuse du Dahra (Mostaganem), M. Zitouni a assuré que son département œuvrait actuellement en collaboration avec le ministère des Affaires étrangères pour une « prise en charge optimale de cette question dont l’histoire remonte à plus d’un siècle». La déclaration du ministre des Moudjahidine intervient alors que le premier responsable du Musée de l’homme de Paris s’était dit « prêt» à examiner « favorablement» la demande de restitution des 36 crânes de chouhada, résistants algériens, conservés depuis plus d’un siècle. « Nous sommes prêts à examiner favorablement la demande de restitution des crânes des Algériens conservés dans notre musée», a affirmé dans un entretien à l’APS le directeur des collections au Museum national d’histoire naturelle de Paris, Michel Guiraud, tout en soulignant qu’il n’y a « aucun obstacle» juridique pour leur restitution. Ces restes sont « nommés» (identifiés), donc « nous considérons forcément qu’ils peuvent sortir du patrimoine et nous attendons seulement des décisions politiques», a-t-il précisé, tout en rappelant que la démarche devrait se conformer à la procédure en vigueur pour que la demande soit prise en considération.

C’est une pétition lancée en ligne par Brahim Senouci, enseignant algérien établi en France, qui a révélé cette affaire. La pétition, qui a recueilli plus de 700 signatures, a été remise au responsable du Musée de l’homme ; elle demande le rapatriement en Algérie des restes des héros algériens pour y recevoir une digne sépulture. Selon des précisions du texte, les restes, des crânes secs pour la plupart, datant du milieu du XIXe siècle, appartiennent à Mohamed Lamjad Ben Abdelmalek, dit Cherif Boubaghla (l’homme à la mule), à Cheikh Bouziane, le chef de la révolte des Zaâtchas (région de Biskra) en 1849, à Moussa El Derkaoui et à Si Mokhtar Ben Kouider El Titraoui. La tête momifiée de Aïssa Al Hamadi, qui fut le lieutenant de Cherif Boubaghla, fait partie de cette découverte, de même que le moulage intégral de la tête de Mohamed Ben Allel Ben Embarek, lieutenant de l’Emir Abdelkader.
Lire la suite

Facebook Twitter Gplus RSS
© Radio Dzair