formats

Batna : Ouverture du Café culturel « Thaziri » en présence de nombreux intellectuels de la ville

Publié le 17/01/2020, par dans Non classé.
Batna : Ouverture du Café culturel

BATNA- Le Café culturel « Thaziri » (la lune en chaoui) a ouvert ses portes jeudi à Batna, en présence d’intellectuels, d’étudiants en arts et certaines personnalités de la ville.

La première rencontre de cette manifestation culturelle mensuelle, initiée par le bureau de wilaya de l’association nationale des jeunes bénévoles citoyens, a été consacrée à la contribution du livre dans la naissance de la conscience identitaire, mettant l’accent sur la place de la langue et de la culture amazighes dans l’essor civilisationnel et culturel de l’Algérie en général et de la région des Aurès en particulier.

Le Café culturel a été animé par des intellectuels, dont le chercheur sur le patrimoine et l’histoire des Aurès, le professeur Mohamed Merdaci.

L’initiatrice de cet évènement, la journaliste Fouzia Karbaâ a affirmé, à l’APS, à cette occasion, que cette manifestation « sera à l’avenir itinérante pour cibler les 61 communes de la wilaya et aborder des sujets en rapport avec les arts dans le but de stimuler le mouvement culturel local ».

Cette initiative a suscité la satisfaction des présents, d’autant qu’elle a réuni des intellectuels de tous les âges activant dans de nombreux domaines artistiques.

A noter que la première édition du Café culturel « Thaziri », tenue au siège communal de la culture, du tourisme et des sports, dans le complexe culturel du quartier Kechida, a été également marquée par des chants amazighs et une lecture de poèmes notamment.

Lire la suite

formats

Zaouias: accorder davantage d’intérêt à l’enseignement du Coran aux étudiants africains

Publié le 16/01/2020, par dans Non classé.

TISSEMSILT – Le président du Haut conseil islamique, Bouabdellah Ghlamallah a appelé jeudi de Bordj Bounaama (Tissemsilt), les zaouias à « accorder davantage d’intérêt à l’enseignement du Coran aux étudiants africains ».

Lors d’une cérémonie en l’honneur des apprenants et récitants du Coran à la zaouia de Sidi Ali El Hadj dans la localité de « Mactaa » (Bordj Bounaama), Bouabdellah Ghlamallah a insisté sur l’accueil par les zaouias d’Algérie des étudiants de pays africains dont le Burkina Faso, le Niger, le Mali et la Guinée pour en faire d’eux des ambassadeurs de notre culture dans leurs pays respectifs.

Il a appelé à généraliser l’expérience de zaouias ayant formé un grand nombre d’étudiants africains dont la zaouia de Sidi Ali El Hadj, citant quatre à cinq modèles de zaouias du pays qui enseignent à ce jour le Coran aux étudiants des pays africains et de l’Indonésie.

D’autre part, M. Ghlamallah a affirmé que les zaouias de notre pays contribuent à cet enseignement offrant aux étudiants et étudiantes l’hébergement et les moyens nécessaires pour apprendre le Coran, les sciences islamiques et la langue arabe.

Lors d’un point de presse en marge de la cérémonie, il a rappelé que le Haut Conseil islamique avait organisé un colloque sur le discours de la haine, tout en estimant que le projet de loi criminalisant le racisme, le régionalisme et la haine que le président de la République, Abdelmadjid Tebboune a instruit le Premier ministre d’élaborer, sera « insuffisant » s’il ne sera pas accompagné d’une éducation qui œuvre à l’unité de la nation unie.

« Nous devons œuvrer pour nous unir, car nous sommes visés par ceux qui tentent d’effriter l’unité de l’Algérie », a-t-il dit.

Lors de cette cérémonie, marquée par la présence d’autorités de wilaya et de cheikhs de zaouias du pays, 37 récitants du Coran dont 15 de Burkina Faso ont été honorés.

Lire la suite

formats

Souk Ahras : ouverture de la première édition du festival national du jeune humoriste

Publié le 16/01/2020, par dans Non classé.

SOUK AHRAS- Pas moins de 30 jeunes humoristes issus de plusieurs wilayas du pays prennent part à la première édition du festival national du jeune humoriste, ouverte jeudi à la salle de conférence « Miloud Touahri » de Souk Ahras sous le thème « le rôle du théâtre dans l’ancrage des valeurs de la citoyenneté ».

Devant se poursuivre jusqu’à samedi, la première édition de ce festival a été étrennée par le spectacle « Messaouad wa zahr el meguedoud » signé du jeune Ali Achi de la wilaya de Souk Ahras traitant sur un ton décalé les traditions et coutumes des fêtes de mariage dans la société algérienne.

Le vice directeur au ministère de la Jeunesse et des sports, Anis Mehala a indiqué lors de son allocution d’ouverture que ce rendez-vous « vise essentiellement à donner l’opportunité aux jeunes de faire étalage de leur talent d’humoriste et de promouvoir auprès d’eux l’esprit de compétition ».

Il a également affirmé que ce festival « va permettre d’apporter un nouvel élan aux activités culturelles dans la wilaya de Souk Ahras tout en assurant la promotion du patrimoine culturel national et l’émergence d’esprits créatifs au sein des générations montantes ».

Selon le directeur local de la jeunesse et des sports, Abdelbasset Aoun, ce festival, organisé en coordination avec l’office des établissements de jeunes et la ligue des activités culturelles et scientifiques, récompensera les trois meilleurs spectacles.

Il est à noter que les participants à cette édition vont bénéficier de sorties touristiques dans la région de Souk Ahras notamment aux sites antiques de Khemissa et de Madaure.

Lire la suite

formats

L’écrivain et traducteur Abderrahmane Meziane n’est plus

Publié le 16/01/2020, par dans Non classé.

ALGER- L’écrivain, traducteur et enseignant universitaire Abderrahmane Meziane est décédé, mercredi à Béchar, à l’âge de 59 ans, a-t-on appris de ses proches.

Né le 18 novembre 1961, le défunt enseignait à l’Université de Béchar et était membre de plusieurs comités scientifiques et de recherche de certains laboratoires. Il était connu pour ses excellentes contributions, notamment dans la traduction des ouvrages critiques et de réflexion, outre des textes de dialogues littéraires.

Le défunt a traduit plus de 16 œuvres notamment des livres dans les domaines de la critique, de la culture et de la traduction dont « concepts narratifs » et « les intellectuels faussaires de Pascal Boniface », en sus d’autres œuvres littéraires de Rachid Boudjedra, Carlos Alvarado, Djamel Amrani et Albert Camus et bien d’autres.

Le regretté a marqué de son empreinte le paysage culturel durant les années 90 en animant nombre de conférences et de rencontres dans les quatre coins du pays.

Lire la suite

formats

Houria Menaa expose ses toiles à l’Opéra d’Alger

Publié le 16/01/2020, par dans Non classé.

ALGER- Une exposition de peinture de l’artiste peintre algérien, Houria Menaa, mettant en avant la Casbah d’Alger et la Souika de Constantine en plus du costume traditionnel se déroule à Alger et se poursuivra jusqu’au 28 janvier.

Inaugurée mardi, cette manifestation abritée par la nouvelle galerie d’art de l’Opéra d’Alger « Boualem-Bessaih », propose une quarantaine d’oeuvresfiguratives avec un trait proche de la peinture impressionniste.

Pour cette exposition Houria Menaa propose des toiles comme « Ruelles de la Casbah », « Au coeur de la Casbah », « Voutes de la Casbah », « Casbah bleue », ou encore « Le souk » reproduisant des ruelles et des maisons de la vieille cité algéroise où des habitants évoluent en costume traditionnel.

L’intérieur des maisons n’est quant à lui abordé que dans une seule oeuvre intitulée « Nouba » évoquant une fête familiale.

L’artiste propose également une même toile installée dans la Souika sous le titre « Quartier de Constantine », avec une palette différente, et une reproduction d’un paysage « Gorges du Rhummel ».

Dans quelques tableaux l’univers de l’artiste sort de la citadelle et reproduit les décors extramuros d’une vie supposée plus d’un siècle plus tôt. « Dar El Fahs », Ziara », « Retour de visite » ou encore « Baie d’Alger » reproduisent des décors extérieurs à la Casbah où la nature et lavégétation reprennent leurs droits.

D’autres toiles exposées à l’Opéra d’Alger reviennent souvent sur le costume algérien avec des portraits de femmes de différentes régions du pays, des oeuvres de musiciens de rue en plus de natures mortes.

Les travaux présentés par Houria Menaa regorgent d’éclat grâce à un choix harmonieux de palette de couleurs chatoyantes.

Née en 1943, Houria Menaa est médecin et artiste peintre autodidacte et a déjà organisé deux expositions individuelles à Alger.

Lire la suite

formats

Colloque national sur l’universalité de la langue arabe jeudi à Oran

Publié le 15/01/2020, par dans Non classé.

ORAN- Le thème « l’universalité de la langue arabe » est au centre d’un colloque national prévu jeudi à Oran, a-t-on appris mercredi des organisateurs.

Cette rencontre, organisée par la faculté des lettres et arts de l’université d’Oran 1 « Ahmed Benbella » en collaboration avec le Haut conseil de la langue arabe à l’occasion de la journée mondiale de la langue arabe (18 décembre), débattra de questions importantes concernant le développement de la langue arabe et le mode d’exploitation des technologies nouvelles pour promouvoir l’utilisation de la langue arabe classique, a-t-on indiqué.

Ce rendez-vous scientifique d’une seule journée étudiera l’expérience algérienne au service de la langue arabe et les contributions du Haut conseil pour la promotion de cette langue, a-t-on fait savoir.

Entre autres axes à débattre « le rôle des institutions dans la promotion et le développement de la langue arabe », « les grands projets de développement de la langue arabe », « l’enjeu de numérisation de la langue arabe », « les dictionnaires » et « la numérisation au service de la langue arabe », a-t-on énuméré.

Le programme de cette rencontre, qui devra regrouper des universitaires et chercheurs de plusieurs régions du pays, prévoit 21 communications traitant, entre autres, des idéologies dénigrant l’universalité de la langue arabe, du rôle des conseils linguistiques dans l’uniformisation du terme scientifique et de l’impact de l’utilisation des technologies modernes dans l’enseignement de la langue arabe.

Lire la suite

Facebook Twitter Gplus RSS
© Radio Dzair