formats

Agriculture : Un investisseur désabusé

Publié le 03/03/2016, par dans Non classé.

Oucif Mustapha, 53 ans, émigré algérien diplômé du centre de formation en élevage de Canappeville (France) est déçu ! Major de sa promo et unique Maghrébin à être diplômé de ce centre depuis sa création en 1946, cet éleveur professionnel en Haute-Normandie n’arrive pas à investir en Algérie, au moment où notre pays encourage « officiellement» l’investissement dans le secteur agricole.
Ses nombreuses tentatives pour bénéficier d’une concession, même au Sud, sont vouées à l’échec, et ce, depuis deux ans. « L’Algérie peut devenir un grand pays agricole si on laisse les gens du métier travailler. Le sol est naturellement riche et il peut produire des miracles ! Il y a presque deux ans, j’ai écrit au ministre de l’Agriculture pour lui demander une assistance ou une orientation pour que je puisse concrétiser un ambitieux projet agricole bénéfique pour tout le pays. Le ministre a changé et aucune réponse officielle ne m’est parvenue, à ce jour, de la part de ce ministère», regrette-t-il.

Sachant qu’il est difficile d’avoir une concession agricole au nord du pays, vu le manque de foncier, Oucif Mustapha est allé au Sud et aux Hauts-Plateaux pour proposer ses « services», mais là ce ne sont pas les embûches qui manquent. « J’ai laissé tomber mon travail d’agriculteur en France pour venir investir en Algérie, je croyais au discours officiel qui parle de la nécessité de développer l’agriculture, surtout en ces temps de crise. On parle de beaucoup d’avantages accordés aux agriculteurs, mais concrètement, c’est difficile, pour ne pas dire impossible, d’investir dans ce créneau si on n’est pas appuyé d’en haut !» ajoute-t-il avec conviction.

Spécialiste notamment en polycultures et production des fourrages, tels que l’ensilage, maïs fourragé et l’enrubannage de foin, il dit que le pays doit développer ce créneau pour permettre de diminuer le coût des concentrés (aliments) qui ont atteint un prix tellement exorbitant que les éleveurs de vaches laitières, entre autres, n’arrivent plus à supporter. Maîtrisant aussi la céréaliculture, il atteste que l’Algérie peut devenir un grand producteur de blé, si l’Etat encourage les vrais agriculteurs.

Ses nouvelles techniques proposées « permettent d’avoir un rendement meilleur et à moindre coût». « Je veux contribuer à créer une nouvelle approche, en Algérie, dans l’alimentation des bovins pour la production laitière et l’engraissement. Je veux, aussi, investir dans la céréaliculture, un créneau qu’on peut développer même au Sud afin de minimiser l’importation des céréales. Mais difficile de concrétiser mes ambitions vu le problème d’acquisition de terres cultivables (concessions).

Puisque Abdelmalek Sellal ne cesse de vanter les mérites de la politique agricole officielle, je préfère, cette fois-ci, m’adresser à ses services pour qu’ils m’aident à concrétiser cette politique sur le terrain. Mon e-mail est le suivant : oucif.mustapha@gmail.com», lance-t-il, en espérant que son rêve devienne réalité ! Lire la suite

formats

Affrontements entre autochtones et migrants africains : 1 mort et 20 blessés

Publié le 02/03/2016, par dans Non classé.

Des affrontements entre les habitants de Saïd Otba et les migrants subsahariens résidant au centre d’accueil situé à la sortie de la localité ont éclaté cet après-midi suite au meurtre d’un jeune homme poignardé par un ressortissant nigérien entré par effraction dans le domicile d’un voisin. Bilan : 1 mort et 20 blessés.
A l’origine de ce drame, une introduction par effraction dans un domicile de la périphérie de Saïd Est, mercredi vers 11h05. La ménagère qui a vu un homme s’introduire par la fenêtre de sa maison a vite demandé secours à ses voisins dont le premier arrivé, B.A a essayé d’enfermer l’intrus dans la chambre ou il se trouvait.

Ce dernier ne lui a pas donné le temps de fermer la porte, le poignardant à deux reprises, une fois droit au cœur et une seconde dans la mâchoire avant de s’enfuir par la même fenêtre d’où il s’est introduit. Evacuée en urgence vers l’hôpital Mohamed Boudiaf, la victime, âgée de 26 ans a succombé à ses blessures en cours de chemin apprend-on auprès de Hamid Benjaitit, chef de sûreté de la wilaya de Ouargla.

Dans un bilan provisoire présenté en milieu d’après-midi, le commissaire divisionnaire a fait état de l’arrestation de l’agresseur, un ressortissant de nationalité nigérienne âgé de 22 ans. Apres le ratissage de la zone sur une douzaine de kilomètres à la ronde.  » Il se cachait dans les dunes surplombant le centre d’enfouissement technique de Bamendil.

Formellement reconnu par la propriétaire de la maison objet de l’intrusion de propriété privée grâce à sa veste en cuir et ses baskets, l’agresseur était en possession de quatre portables dont un appartenait à la victime ainsi que de l’étui du poignard artisanal qui lui a servi d’arme du crime.

La police, qui a dressé de multiples cordons sécuritaires à l’entrée, à l’intérieur et à la sortie de la localité de Saïd Otba a empêché le pire vu la vive tension qui y prévalait. Une tension qui a viré à la violence à plusieurs endroits ou des migrants qui circulaient en dehors du centre d’accueil de Saïd Otba ont été sauvagement tabassés et agressés par les jeunes du quartier. Des représailles qui font craindre le pire au moment ou la commission de sécurité de la wilaya tient toujours une réunion de crise pour contenir la situation. Lire la suite

formats

Affrontements entre autochtones et migrants africains à Ouargla : 1 mort et 20 blessés

Publié le 02/03/2016, par dans Non classé.

Des affrontements entre les habitants de Saïd Otba et les migrants subsahariens résidant au centre d’accueil situé à la sortie de la localité ont éclaté cet après-midi suite au meurtre d’un jeune homme poignardé par un ressortissant nigérien entré par effraction dans le domicile d’un voisin. Bilan : 1 mort et 20 blessés.
A l’origine de ce drame, une introduction par effraction dans un domicile de la périphérie de Saïd Est, mercredi vers 11h05. La ménagère qui a vu un homme s’introduire par la fenêtre de sa maison a vite demandé secours à ses voisins dont le premier arrivé, B.A a essayé d’enfermer l’intrus dans la chambre ou il se trouvait.

Ce dernier ne lui a pas donné le temps de fermer la porte, le poignardant à deux reprises, une fois droit au cœur et une seconde dans la mâchoire avant de s’enfuir par la même fenêtre d’où il s’est introduit. Evacuée en urgence vers l’hôpital Mohamed Boudiaf, la victime, âgée de 26 ans a succombé à ses blessures en cours de chemin apprend-on auprès de Hamid Benjaitit, chef de sûreté de la wilaya de Ouargla.

Dans un bilan provisoire présenté en milieu d’après-midi, le commissaire divisionnaire a fait état de l’arrestation de l’agresseur, un ressortissant de nationalité nigérienne âgé de 22 ans. Apres le ratissage de la zone sur une douzaine de kilomètres à la ronde.  » Il se cachait dans les dunes surplombant le centre d’enfouissement technique de Bamendil.

Formellement reconnu par la propriétaire de la maison objet de l’intrusion de propriété privée grâce à sa veste en cuir et ses baskets, l’agresseur était en possession de quatre portables dont un appartenait à la victime ainsi que de l’étui du poignard artisanal qui lui a servi d’arme du crime.

La police, qui a dressé de multiples cordons sécuritaires à l’entrée, à l’intérieur et à la sortie de la localité de Saïd Otba a empêché le pire vu la vive tension qui y prévalait. Une tension qui a viré à la violence à plusieurs endroits ou des migrants qui circulaient en dehors du centre d’accueil de Saïd Otba ont été sauvagement tabassés et agressés par les jeunes du quartier. Des représailles qui font craindre le pire au moment ou la commission de sécurité de la wilaya tient toujours une réunion de crise pour contenir la situation.

Dans une déclaration à El Watan, Fadel Mossadek, directeur de la santé de la wilaya de Ouargla affirme que  » le bilan de ce drame est d’une seule victime, algérienne décédée vers 11h30 et l’hôpital Mohamed Boudiaf a reçu 20 blessés présentant des traumatismes crâniens et des blessures légères.. Selon le directeur de la santé :  » tous les blessés viennent de quitter l’hôpital après y avoir reçu des soins hormis quatre d’entre eux qui restent sous observation.

Par ailleurs, et conformément à l’annonce faite en après-midi par le chef de sureté de la wilaya de Ouargla concernant les démarches administratives et légales inhérentes à ce décès, l’autopsie du corps de la victime ordonnée dans le cadre de l’enquête a été effectuée par le médecin légiste arrivé de Hassi Messaoud en fin d’après-midi. Cette démarche permettra la restitution du corps et la délivrance du permis d’inhumer à la famille. Les obsèques sont prévues jeudi après-midi selon nos informations.

Les autorités ont adressé des appels au calme via les ondes de la radio locale. Un contact direct est établi avec la famille du défunt et les notables de la localité de Saïd Otba affirmait le chef de sureté de la wilaya au courant de la journée. M. Benjaatit a affirmé que ses troupes étaient  » parées à toutes les éventualités et ne permettraient aucun dérapage ou représailles. Ceci au moment ou quelque 300 jeunes hommes de Saïd Otba encerclaient le centre d’accueil situé à la sortie du quartier. La gendarmerie, instance territorialement compétente dans cette zone a renforcé ses forces à l’intérieur et à l’extérieur du centre pour dissuader toutes représailles. Du fait, les agressions qui ont ciblé les migrants ont été enregistrées en ville après les heures de sortie des chantiers ou ces dernières travaillent toute la journée avant de rentrer aux camps.

Aucune information n’a filtré à propos des mesures prises par la commission de sécurité qui s’est réunie en fin d’après-midi sous la présidence du wali de Ouargla. Il est à signaler que les 557 personnes ont été recensées au niveau du centre d’accueil après la délocalisation effectuée après l’incendie tragique du 24 novembre dernier et qui a couté la vie à 16 personnes. Une identification biométrique a été effectuée conjointement par les services de sécurité et le croissant rouge algérien. Lire la suite

formats

Guelma : « théâtralité » dans l’œuvre katébienne, thème du 7e forum international sur Kateb Yacine

Publié le 02/03/2016, par dans Non classé.
Guelma :
GUELMA – « Théâtralité et théâtralisation dans l’œuvre de Kateb Yacine » est le thème retenu pour la 7ème édition du forum international qui sera consacré, du 19 au 21 mars prochains à Guelma, à l’auteur de « Nedjma », a appris l’APS, mercredi, auprès du comité d’organisation. Une vingtaine de communications en langue…

Lire la suite

formats

Oran: les biens culturels en Algérie, thème du 6e colloque national du livre

Publié le 02/03/2016, par dans Non classé.
Oran: les biens culturels en Algérie, thème du 6e colloque national du livre
ORAN – Le sixième colloque national du livre, qui se tiendra du 20 au 21 avril à Oran, aura pour thème « les biens culturels en Algérie: espaces et institutions (bibliothèques, archives et musées), a-t-on appris mercredi des organisateurs. Initiée par la direction de la culture et le laboratoire de recherche…

Lire la suite

formats

Kadiria ( Bouira) : Des armes, des bombes récupérées et des casemates détruites à Beggas

Publié le 02/03/2016, par dans Non classé.

24 heures après l’élimination de deux terroristes dans les monts de Beggas sur les hauteurs de la commune de Kadiria, les éléments de l’armée nationale, ( ANP), ont découvert dans une opération de ratissage qui se poursuit toujours, des armes et des produits explosif, apprend on de source sécuritaires.

Selon nos informations, les militaires ont récupéré ce mercredi, des armes de type kalachnikov et 4 bombes de confection artisanales.

Par ailleurs, les mêmes sources ont ajouté, que les militaires ont récupéré une quantité considérable de munitions estimée à 300 balles et des téléphones portables.

Selon nos sources, les deux terroristes éliminés hier, seraient originaires de la wilaya de Boumerdes. Lire la suite

Facebook Twitter Gplus RSS
© Radio Dzair