formats

Annaba : Le consul de France veut booster les partenariats

Publié le 04/03/2016, par dans Non classé.

Appelé à d’autres fonctions le 31 décembre 2015, Franck Simaer, consul général de Annaba, vient d’être remplacé par son compatriote Maze Didier. Mardi dernier, dès son arrivée, ce dernier a rendu une visite à la Chambre de commerce et d’industrie (CCI Seybouse) de Annaba.
Selon Djamel Daoudi, vice-président de la CCI, « cette première visite à notre Chambre se veut, selon les déclarations du diplomate, un renouvellement de l’engagement en direction de la communauté d’affaires que composent les deux parties». Le consul a pris attache avec les 17 étudiants en arts plastiques qu’abrite la CCI Seybouse de Annaba.

Ces futurs artistes composent la classe déconcentrée de l’Ecole supérieure de l’art (ESA) de Dunkerque (France) dont le projet a été initié en 2014 par Rachid Ghimouz, ancien président de la CCI Seybouse. Le choix du chef de la diplomatie française porté sur Maze Didier n’est pas fortuit. En effet, il avait connu la wilaya de Annaba dans sa jeunesse où il avait étudié durant deux années à l’école Pierre et Marie Curie, à la faveur de la présence de son père dans cette ville en tant que coopérant technique.
Lire la suite

formats

Alger refuse de considérer le Hezbollah comme «organisation terroriste»

Publié le 04/03/2016, par dans Non classé.

Le ministre des Affaires étrangères, Ramtane Lamamra, est revenu hier sur la décision du Conseil de coopération du Golfe – ainsi que celle du Conseil des ministres arabes de l’Intérieur – désignant le Hezbollah libanais « organisation terroriste».
« L’Algérie considère le Hezbollah comme un mouvement politique et militaire du Liban qui est régi par les lois de ce pays. C’est un acteur important dans ce pays frère», a indiqué M. Lamamra en marge de sa rencontre à Alger avec son homologue angolais, George Rebelo Pinto Chikoti. Le chef de la diplomatie algérienne a rappelé l’attachement de l’Algérie au principe de non-ingérence dans les affaires internes des autres Etats ; il a également précisé que Alger s’est abstenu lors du vote de la décision contre le Hezbollah prise par le Conseil des ministres arabes de l’Intérieur à Tunis, mercredi dernier.

En Tunisie, selon l’APS, la société civile et des partis politiques ont rejeté cette décision, appelant « toutes les forces dans leur pays et dans le Monde arabe à rejeter cette décision et à assumer leurs responsabilités». Les Tunisiens ont également rappelé « les sacrifices consentis par le Hezbollah dans la lutte contre le terrorisme sioniste». Pour sa part, le Hezbollah a qualifié, hier, la décision du CCG comme « hostile» et « irresponsable».
Lire la suite

formats

1200 migrants subsahariens rapatriés de Ouargla après un meurtre

Publié le 04/03/2016, par dans Non classé.

Les autorités de la wilaya de Ouargla ont décidé de transférer 1200 migrants subsahariens en deux vagues (une hier et la seconde demain), de sept nationalités différentes, vers Tamanrasset afin d’éviter des représailles, selon la police.
Une partie des migrants logeaient au centre d’accueil situé à 2 km de Saïd Otba, localité périphérique de Ouargla, qui a été le théâtre d’un homicide perpétré par un Nigérien de 22 ans sur un jeune du quartier, alors que ce dernier tentait de secourir sa voisine. Azeddine Bensaïd, 26 ans, habitant Saïd Otba Charquia, était de passage devant le domicile de M. N. à 11h05 quand il a été hélé par cette dernière, qui lui a indiqué doucement qu’un voleur venait de s’introduire dans sa maison.

C’est en essayant de l’enfermer dans une chambre avant d’appeler les secours que M. C. H. a poignardé Azeddine à deux reprises. Des blessures qui ont coûté la vie au jeune homme lors de son évacuation vers l’hôpital. Le même jour, plusieurs altercations ont éclaté à Saïd Otba, où des jeunes furieux en raison de ce drame qui a touché l’un des leurs s’en sont pris à des Maliens et à des Nigériens qui revenaient de leur travail en fin d’après-midi. Une vingtaine de blessés ont été admis dans la soirée de mercredi à l’EPH Mohamed Boudiaf avant d’être transférés, ainsi que leurs compatriotes, vers l’ancienne gare routière de Ouargla.

Première escale, ultime refuge pour une dernière nuit avant leur rapatriement décidé en cours de soirée par la commission de sécurité de la wilaya « pour les protéger des représailles et éviter tout dérapage», nous a confié Hamid Boujaatit, chef de la Sûreté de la wilaya de Ouargla, rencontré un moment avant le début du rapatriement d’un premier groupe de réfugiés. M.Boujaatit a exprimé la détermination des autorités sécuritaires de la wilaya à circonscrire les dommages aux seuls enregistrés la veille. Pour lui, « un sentiment de réprobation du transfert des migrants vers le centre de Saïd Otba a été exprimé par les habitants.

Cet homicide qui a endeuillé la population aurait pu mal finir». Il est à rappeler que la Sûreté de la wilaya de Ouargla ainsi que le groupement de gendarmerie territorialement compétent ont rapidement déployé des forces supplémentaires à Saïd Otba où plusieurs cordons sécuritaires ont été dressés pour permettre le ratissage des palmeraies alentours à la recherche du meurtrier présumé et canaliser le flux des jeunes du quartier qui se sont rendus au centre d’accueil, avant d’être repoussés par les éléments de la gendarmerie. Un appel au calme a été lancé aux habitants via la radio locale et des émissaires ont été envoyés à Saïd Otba pour soutenir la famille Bensaïd et apaiser les habitants, presque tous de la même tribu.

Les autorités ont également accéléré les procédures légales, notamment l’autopsie, pour la remise du corps à la famille et permettre l’inhumation, qui s’est déroulée mercredi en début de soirée. Alors qu’une conférence de presse a été animée par le wali en fin de journée, une douzaine de bus ont transféré plus de 500 migrants de 15 nationalités vers le centre d’accueil de Tamanrasset en prévision de leur rapatriement vers leurs pays d’origine.

Il est à signaler que le chef de la Sûreté de la wilaya de Ouargla a exhorté les entrepreneurs de la ville à verser leurs salaires à ces migrants qui constituaient leur principale main-d’œuvre, souvent mal payée et surexploitée. Lors d’une conférence de presse, le wali de Ouargla a déclaré qu’il regrettait le départ des migrants, qui va engendrer un retard dans les chantiers de construction. Depuis 2012, c’est la première opération de rapatriement qui touche autant de nationalités africaines. Lire la suite

formats

Nouvelle pièce « El Ghalta », en montage au Théâtre régional d’Oran

Publié le 03/03/2016, par dans Non classé.
Nouvelle pièce
ORAN – Les tréteaux du Théâtre régional d’Oran « Abdelkader Alloula » (TRO) vibrent actuellement au rythme du montage de sa nouvelle production, intitulée « El Ghalta », dont la première représentation publique est prévue vers la fin d’avril prochain, a-t-on appris jeudi des responsables de cette structure culturelle. La mise en scène de…

Lire la suite

formats

Said Sadi attaque en justice Nordine Ait Hamouda

Publié le 03/03/2016, par dans Non classé.

Said Sadi a décidé de déposer plainte à Paris, contre Nordine Ait Hamouda, à la suite des propos que ce dernier a tenu sur le plateau de Berbere Télévision.
L’ancien président du RCD, Said Sadi l’a annoncé sur sa page Facebook, ce jeudi : « Après une consultation avec mes avocats parisiens, une procédure sera engagée contre monsieur Ait Hamouda Amrane dit Nordine pour les propos qu’il a tenus sur Berbére TV. »

Nordine Ait Hamouda a formulé de graves accusations contre Said Sadi au cours de son passage dans l’émission « Art et Société » qu’anime Kamel Tarwiht sur Berbere TV.

Lire la suite

formats

Éducation : De nouvelles mesures dans les préparatifs des examens

Publié le 03/03/2016, par dans Non classé.

Pour prévenir toute erreur dans les sujets des examens nationaux et éviter que le scénario du bac 2015 se réédite, plusieurs mesures ont été annoncées hier par la ministre de l’Education nationale.
Ainsi, lors de sa visite au siège de l’Office national des examens et concours (ONEC), Nouria Benghebrit a annoncé la mise en place d’une deuxième commission de révision « pour s’assurer que les sujets d’examen soient exempts d’erreurs avant de les soumettre à l’impression». Pour rappel, plusieurs erreurs dans les sujets du baccalauréat ont entaché l’édition 2015. Lors d’une rencontre avec les cadres et les travailleurs de l’ONEC, Mme Benghebrit a donné des instructions « fermes» pour préserver « la crédibilité» des examens et concours organisés par le secteur, notamment le baccalauréat.

« La nouvelle mesure concernant la révision des sujets d’examen consiste à les soumettre à deux commissions au lieu d’une seule comme en vigueur par le passé», a-t-elle précisé. La ministre a en outre inspecté les classes et les structures de l’Office, estimant « nécessaire» d’assurer « la confidentialité» et de suivre les développements enregistrés dans le domaine des technologies de l’information et de la communication.

Elle apar ailleurs donné des orientations visant à améliorer les conditions de travail des employés de l’ONEC pour leur permettre d’accomplir « au mieux» leur mission. Dans le même contexte, Mme Benghebrit a précisé que la liste des membres de l’équipe chargée de veiller au bon déroulement des examens a été actualisée. La ministre a en outre fait savoir que l’ONEC supervisera le concours de recrutement des enseignants prévu fin mars, compte tenu de son expérience professionnelle afin d’éviter « les dépassements» enregistrés auparavant dans de telles épreuves. Lire la suite

Facebook Twitter Gplus RSS
© Radio Dzair