formats

Ouyahia «regrette» la décision

Publié le 25/12/2016, par dans Non classé.

Ahmed Ouyahia, secrétaire général du RND et directeur de cabinet de la présidence de la République, désavoue, pour la première fois, l’action et les décisions de la ministre de l’Education nationale, Nouria Benghabrit. Hier sur la chaîne privée El Bilad, M. Ouyahia, qui a de tout temps apporté son appui et son soutien à Mme Benghabrit, a qualifié de « regrettable» la décision prise par la première responsable du secteur de l’Education concernant la réduction de la durée des vacances scolaires d’hiver. « Je pense que c’est là une décision regrettable. Je ne rentre pas dans les détails liés à la pédagogie, mais le ministère n’a pas été suffisamment préparé pour mener à terme cette décision. Il y a eu une précipitation en la matière. Il était préférable que cette disposition ne soit pas adoptée», note M. Ouyahia.

Et de rappeler que de par le passé son parti a soutenu la ministre de l’Education : « Notre parti soutien le gouvernement, donc inévitablement nous soutenons la ministre de l’Education. Nous l’avons également défendu lorsqu’elle a été la cible d’une campagne de dénigrement car nous croyons en les réformes qu’elle a initié dans le secteur. Mais s’agissant de cette dernière décision, nous la déplorons parce qu’elle a été prise à la hâte.» M. Ouyahia ne voit pas dans cette affaire la « main étrangère». « Il n’y a aucune main étrangère. Les écoliers ont été manipulés de l’intérieur, notamment par ceux qui ont des comptes à régler avec le pouvoir, et au RND nous pensons que l’Etat n’a pas cédé face à la rue, mais il y a eu un rectificatif pour éviter un embrasement.»

Faut-il rappeler qu’en début d’année scolaire, la ministre de l’Education nationale a évoqué l’éventualité de réduire les vacances scolaires, et ce, dans l’intérêt des élèves. Elle avait expliqué que cette mesure n’allait pas créer de chamboulement au niveau du secteur, car les vacances d’hiver n’allaient pas être écourtées de manière anarchique. « La décision de réduire les vacances d’hiver de 15 à 10 jours a été faite sur la base d’une étude comparative entre l’Algérie et d’autres pays, et ce, dans le but d’adapter les vacances scolaires aux critères internationaux. Cette décision a été mise en œuvre après concertation avec les concernés», avait indiqué la ministre.

Toutefois à quelques jours de l’entame des vacances, les élèves ont investi la rue réclamant 15 jours de vacances. De crainte de voir le mouvement prendre d’autre proportion et afin d’éviter une quelconque exploitation, le Premier ministre est intervenu pour annuler la décision de la ministre de l’Education. Ainsi les élèves ont eu gain de cause au nom, encore une fois, de la « stabilité».
Lire la suite

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Home Non classé Ouyahia «regrette» la décision
Facebook Twitter Gplus RSS
© Radio Dzair