formats

Ould Abbès tacle Ahmed Ouyahia

Publié le 18/11/2017, par dans Non classé.

En entamant la dernière ligne droite de la campagne électorale, le secrétaire général du FLN a, depuis Constantine, taclé le Premier ministre en le contredisant sur l’état de solvabilité du pays.
Djamel Ould Abbès a repris, jeudi, Ahmed Ouyahia concernant les salaires des fonctionnaires menacés en raison de la baisse des recettes. Pour étayer ses propos, il a égrené une série de chiffres dont celui de 103 milliards de dollars de réserves de change, citant comme source le gouverneur de la Banque d’Algérie. « Il n’y a pas de crainte, nous pouvons payer les salaires des fonctionnaires», a-t-il assené devant l’assistance, composée de militants ramenés de toutes les communes de la wilaya. De la tribune de maison de la culture Malek Haddad, l’orateur a resservi la litanie dont il use depuis le début de la campagne électorale, celle de la prédominance de son parti. « Le FLN est éternel» ou « Le FLN est la colonne vertébrale de l’Etat».

Accompagné du président de l’APN, Saïd Bouhadja, Djamel Ould Abbès, a fait de sa courte allocution un plaidoyer en faveur du président de la République, grâce auquel « l’Algérie va bien depuis 1999, que « la crise économique de 2008 n’a pas ébranlé notre pays, comme toutes les velléités de déstabilisation externes». Et de changer de ton en une diatribe contre les voix internes qui « s’attaquent au Président». Le message est on ne peut plus subliminal. Et ce sont les élus, cadres et militants des wilayas de l’Est qui se chargeront, à travers une déclaration commune, d’apporter leur allégeance d’hier et aujourd’hui au Président.

En filigrane, c’est un quitus qui se dévoile pour le 5e mandat auquel le FLN tente de baliser le terrain. Un plébiscite à peine voilé à une mandature présidentielle pour 2019. Et c’est un « FLN new look» qui est en course pour le scrutin du 23 novembre, a lancé le SG du plus vieux parti. Et d’expliquer : « Nos listes contiennent 11 000 femmes candidates, 65% des candidats sont universitaires et 70% représentent une moyenne d’âge entre 25 et 45 ans. Nous allons gagner à 100% .» A contrario, il reconnaît qu’à Constantine, ce même pourcentage n’est pas acquis : « A Constantine, le taux de réussite est de 80% , la balle est donc dans votre camp.». Et d’en appeler aux clubs phares de la ville, en l’occurrence le CSC et le MOC, pour mener campagne auprès des supporters. Un pacte tacite sera scellé. Un maillot du CSC lui a été offert. Lire la suite

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Home Non classé Ould Abbès tacle Ahmed Ouyahia
Facebook Twitter Gplus RSS
© Radio Dzair