formats

Oran : La wilaya empêche un hommage à El Hachemi Cherif

Publié le 13/08/2016, par dans Non classé.

Colère et indignation chez les militants du MDS d’Oran. Jeudi dernier, alors qu’une rencontre commémorative en hommage à El Hachemi Cherif devait se tenir dans une salle de cinéma du centre-ville, à la toute dernière minute et contre toute attente, les autorités de wilaya ont signifié aux organisateurs que la manifestation ne pouvait se tenir en raison de la non-réponse du ministère de l’Intérieur, qui n’a pas donné son aval, bien qu’une demande lui ait été adressée.
« On refuse à El Hachemi Cherif, qui a tout donné pour ce pays, un tout petit bout du hall d’une salle pour deux heures seulement à Oran. Quelle ingratitude ! Quel mépris pour les hommes qui ont défendu la République aux pires moments», se désole Abdelkrim Houari, militant MDS à Oran. Ce dernier souligne, non sans ironie, qu’on refuse aujourd’hui une rencontre commémorative en hommage à un patriote de la trempe d’El Hachemi Cherif, alors que dans le même temps, « les chefs terroristes comme Madani Mezrag de l’Armée islamique de salut peuvent, eux, organiser des rassemblements, des camps dans des forêts sous la protection des forces de l’ordre sans aucun besoin d’autorisation de qui que ce soit».

Jeudi, ils étaient une dizaine de personnes, tous des militants, à s’être retrouvés en face d’une salle close. Il faut noter que les élus de l’APC d’Oran ont accepté de mettre cette salle, en l’occurrence celle qui jouxte El Feth, à la disposition des militants MDS, si ce n’était le niet de la wilaya, qui argue la non-réponse du ministère pour justifier ce refus. « Ainsi donc, ni les élus de la wilaya d’Oran ni les responsables locaux n’ont de pouvoir de décision concernant une petite réunion d’une dizaine de personnes», conclut avec amertume Abdelkrim Houari sur facebook.
Même son de cloche de la part Saïd Kateb, responsable du MDS à Oran, qui, lui, regrette que les locaux de son parti à Oran soient encore sous scellés depuis la mort d’Ahmed Kerroumi, en 2011. « On aurait préféré organiser la rencontre dans notre local, ce qui est impossible vu qu’il encore sous scellés. Le procureur de la République a refusé de nous rendre les clés tant qu’un jugement définitif n’est pas prononcé. Mais il faut noter les scellés ont été violés par des inconnus.»

A noter enfin qu’il nous était impossible, hier, de connaître la version des faits de la wilaya du fait que nous étions vendredi, un jour férié. Lire la suite

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Home Non classé Oran : La wilaya empêche un hommage à El Hachemi Cherif
Facebook Twitter Gplus RSS
© Radio Dzair