formats

On vous le dit

Publié le 30/03/2016, par dans Non classé.

Menaces sismiques aux USA

Environ sept millions de personnes vivent dans des régions du centre et de l’est des Etats-Unis où la fracturation hydraulique peut causer des secousses sismiques risquant d’endommager les constructions, selon un rapport de l’Institut américain de géophysique publié lundi. L’Oklahoma, le Kansas, le Texas, le Colorado, le Nouveau-Mexique et l’Arkansas sont, dans l’ordre, les plus exposés, a précisé le United States Geological Survey (USGS), notant que l’Oklahoma et le Texas abritaient la la plus importante population exposée à ce risque. Cette technique consiste à extraire du pétrole et gaz naturel par injection d’eau à haute pression dans des puits très profonds, sous les nappes phréatiques. Dans certains endroits, des destructions peuvent être provoquées à la fois par des séismes naturels et par des activités de fracturation. La carte établie par l’Institut américain de géophysique indique tous les séismes, naturels et résultant de la fracturation, survenus entre 1980 et 2015 dans le centre et l’est des Etats-Unis dont la magnitude était égale ou supérieure à 2,5 sur l’échelle ouverte de Richter.

Vingt harraga arrêtés dont dix par la BRI à Annaba

Les unités du groupement des garde-côtes de Annaba, relevant de la station maritime Est, ont intercepté hier vers 3h du matin une petite embarcation artisanale dans laquelle ont pris place dix jeunes candidats à l’émigration clandestine, a-t-on appris de la protection civile. Entassés dans une autre barque, dix autres harraga ayant réussi à fuir aux garde-côtes ont, quant à eux, étaient arrêtés sur la plage de Sidi Salem par la brigade de recherches et d’investigation (BRI) relevant de la sureté de wilaya de Annaba. Agés entre 22 et 31 ans, ces harraga, originaires tous de Annaba, tentaient de braver les risques de la mer pour traverser la méditerranée avec l’espoir de rejoindre la rive européenne. Pour contourner la vigilance des garde-côtes, le premier groupe, composé de 10 harraga, a appareillé vers minuit depuis, Sidi Salem, une plage de la commune de El Bouni. Sa « felouque» a été aperçue et interceptée à 3h du matin par les unités semi-rigides d’intervention des garde-côtes. Elle naviguait à 5 miles nautiques au nord/Est de Ras El Hamra (Annaba). Avec à son bord dix autres jeunes infortunés, la seconde embarcation a ébranlé depuis la même plage une heure après le départ de la première.

Ahmed Lahri animateur au FCE

Le journaliste à Canal Algérie, Ahmed Lahri, interdit d’antenne à l’ENTV pour « crime de lèse-majesté», a été récupéré par le FCE pour animer les sorties de son président, Ali Haddad, lors de la mise en place des bureaux de wilaya. Nous l’avons vu à l’œuvre, hier, à l’occasion de l’installation de la représentation de Chlef, où il présentait les différents intervenants en s’exprimant tantôt en français, tantôt en arabe. Selon des indiscrétions, Ahmed Lahri s’adonne à cette activité après avoir bénéficié d’un congé dont la durée reste inconnue. Lire la suite

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Home Non classé On vous le dit
Facebook Twitter Gplus RSS
© Radio Dzair