formats

On vous le dit

Publié le 17/12/2015, par dans Non classé.

Mort tragique d’un étudiant ougandais à Blida

Un étudiant ougandais à l’université de Blida 1 a été retrouvé pendu dans sa chambre universitaire à la cité n°6, mardi en fin de journée. Il s’agit de O. Ishak, 24 ans, dont le décès tragique a ému tout le personnel et les résidents de la cité. D’après nos sources, la victime souffrait de dépression et était sous traitement psychiatrique. Son cadavre a été transféré à la morgue de l’hôpital de Boufarik, en attendant son évacuation vers son pays. Une enquête a été ouverte juste après le décès pour déterminer les causes exactes de la mort de l’étudiant, la thèse du suicide étant la plus privilégiée. La sœur et le frère de la victime sont aussi inscrits à l’université Blida 1 et leur témoignage pourrait peut-être apporter un plus à l’enquête.

Du self-service à l’APC d’El Aïnceur

Si la bureaucratie est légion dans nos administrations, à l’APC d’El Aïnceur, dans la wilaya de Jijel, les préposés aux guichets du service de l’état civil viennent d’innover en la matière, en exigeant des citoyens de remplir eux-mêmes les documents demandés. C’est la mésaventure qu’a vécue un citoyen de cette commune il y a quelques jours en se rendant audit service. Demandant une fiche familiale à un agent, ce dernier, pour ne pas « trop se fatiguer», n’a pas trouvé mieux que de remettre au demandeur un formulaire vierge en lui disant de le remplir lui-même. Surpris par cette démarche, le citoyen en référa au chef de service, mais quel fut son étonnement lorsque ce responsable appuiera l’attitude de son subordonné. Le chef de service en question, face à l’exigence du citoyen de se faire délivrer sa fiche familiale dans les règles, se proposa de remplir lui-même le formulaire, cautionnant ainsi l’attitude du préposé au guichet laissé « au repos». Indigné, le citoyen quittera l’APC sans le fameux document, excédé par le refus de travailler d’un agent qui prend un service d’état civil d’une mairie pour une… supérette self-service.

L’AND fait son bilan

Une journée d’étude pour la restitution des résultats de la campagne de caractérisation des déchets ménagers et assimilés en Algérie aura lieu le 21 décembre à l’Ecole supérieure des affaires d’Alger (ESAA). Cette journée rendra public le bilan de cette campagne initiée durant l’année 2014 par l’Agence nationale des déchets (AND). La stratégie nationale en matière de gestion des déchets ménagers et assimilés, les actions de l’AND pour la promotion de la gestion intégrée des déchets, la récupération et la valorisation des déchets ménagers et assimilés au niveau du CET Hamici, le rôle de la CACI dans la promotion de l’entreprise, ainsi que la valorisation des déchets et les enjeux du recyclage, seront, entre autres, les thèmes débattus durant cette journée. Lire la suite

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Home Non classé On vous le dit
Facebook Twitter Gplus RSS
© Radio Dzair