formats

On vous le dit

Publié le 16/12/2015, par dans Non classé.

Le trafic de déchets et le wali de Blida

Les plaques métalliques anarchiques, les fers forgés qui entouraient, notamment, des espaces verts, les tindas posées n’importe où et n’importe comment, la ferraille… ont fait l’objet dernièrement d’un enlèvement à Blida, et ce, dans le cadre de l’amélioration du cadre urbain. L’opération, menée par l’Etablissement communal chargé du nettoiement (Ectomdi), comporte toutefois des anomalies. En effet, personne ne connaît encore la destinée de l’importante quantité de métaux récupérée lors de l’opération en question.

« Les déchets récupérés doivent être vendus aux enchères, ce qui n’est pas le cas», témoigne un cadre sous le couvert de l’anonymat. Ces déchets, notamment ferreux, seraient vendus à travers des circuits informels et c’est l’intérêt personnel qui prime au détriment du Trésor public. Un responsable de l’Ectomdi prétend connaître le wali de Blida et serait même protégé par ce dernier lors de certaines opérations illégales.

Interception de trois embarcations de fortune au large de Annaba

Trente-neuf individus, dont trois mineurs, ont été présentés, hier, devant le tribunal de Annaba pour tentative d’émigration clandestine. Ces individus, âgés de 16 à 32 ans, avaient été interceptés dans la matinée d’hier au large de Annaba, alors qu’ils tentaient de traverser la Méditerranée à bord de trois embarcations de fortune, a indiqué une source judiciaire.

Le nombre de tentatives d’émigration clandestine à partir des plages de Annaba s’est considérablement accru durant le mois décembre, marqué par une météo clémente, a-t-on indiqué, rappelant que pas moins de 144 personnes ont été arrêtées depuis le début du mois. Durant l’année 2015, ils ont été 349 à avoir tenté de rejoindre illégalement les côtes européennes.

Douze ans à attendre les actes de propriété

Les bénéficiaires de lots de terrain au niveau du lotissement Bellevue 4 à Mahelma dans le cadre de la nouvelle ville Sidi Abdellah attendent depuis 2003 l’acquisition de leur acte de propriété afin d’entamer la réalisation de leur projet. Le prétexte invoqué par la direction de la nouvelle ville de Sidi Abdellah serait le retard dans l’élaboration du programme d’assainissement depuis des années.

Ces bénéficiaires, dont la majorité a payé l’intégralité de la valeur du terrain, ne savent plus à quel responsable s’adresser, dès lors que tous les directeurs successifs ont été sollicités pour le règlement de ce problème. La solution serait-elle du ressort du ministre de l’Habitat et de la Ville? Ou est-ce un problème purement bureaucratique ?

Les « privilèges» d’un PDG

A peine installé dans ses fonctions, le nouveau PDG de Tassili Airlines, filiale de Sonatrach, commence à faire parler de lui. En effet, malgré la politique de restriction budgétaire, Belkacem Harchaoui choisit comme véhicule de service une Peugeot 508 toutes options. A cela s’ajoute un téléphone portable de 130 000 DA.

Il y a également l’acquisition d’une salle à manger réservée uniquement pour lui et d’une quantité importante d’agendas 2016, malgré l’instruction du Premier ministre ordonnant à toutes les entreprises de ne pas acquérir de cadeaux de fin d’année… Lire la suite

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Home Non classé On vous le dit
Facebook Twitter Gplus RSS
© Radio Dzair