formats

On vous le dit

Publié le 09/12/2015, par dans Non classé.

Un enseignant tabassé par des lycéens à Ksar Chellala

Les enseignants du lycée Chebaïki Abdelkader de Ksar Chellala, 116 km à l’est de Tiaret, ont séché les cours hier en organisant devant l’entrée de leur établissement un sit-in pacifique pour « dénoncer la lâche agression dont a été victime un de leurs collègues tabassé par un groupe de lycéens». Ces derniers, selon des sources locales, ont été empêchés de copier durant la séance de composition, ce qui les a irrités et a généré cet acte d’une rare cruauté. L’enseignant, sérieusement touché au visage, n’a dû son salut qu’à l’intervention du personnel du lycée. Jusqu’à hier en début d’après-midi, la direction de l’éducation n’a émis aucun communiqué sur l’acte, le énième du genre, loin d’être circonscrit avec les seules journées de sensibilisation et d’étude en vase clos.

Le professeur Grangaud, l’austérité et le gaspillage

« On a espoir que les mesures d’austérité gouvernementales n’affectent pas le plan anti-cancer 2015/2019», a déclaré le professeur Jean-Paul Grangaud (représentant du Pr Zitouni, initiateur de ce plan) en marge de la journée scientifique sur les cancers de la prostate et de la vessie, organisée par l’association El Fedjr d’aide aux personnes atteintes du cancer, samedi dernier à l’Ecole technique de Sonelgaz de Blida. Et d’ajouter : « Des économies peuvent bien se faire en luttant contre le gaspillage dans le système de santé, connu de tous, notamment les médicaments qui arrivent à péremption sans être distribués aux malades.»

Une banque refuse de recouvrer ses créances

En septembre dernier, un industriel se présente devant l’agence BNA de Sétif pour le versement de 5 millions de dinars. Ce montant représente le remboursement de la première échéance d’une dette contractée. Au lieu d’encaisser son argent, l’institution oppose un niet et exige un échéancier fiscal actualisé. Selon le plaignant, ce document ne figure pas dans le contrat du rééchelonnement de la dette. Sentant le roussi, le client (M. H.) disposé, dit-il, à honorer ses engagements, monte au créneau : « Pour connaître le planning et les dates de remboursement, je demande par voie d’huissier de justice une copie du calendrier. Ma demande a été tout simplement refusée. A travers ce refus, on veut non seulement résilier le contrat de rééchelonnement intervenant après le non-remboursement de deux échéances, comme indiqué dans le 2e article du contrat, mais casser une entreprise employant 100 agents. J’interpelle la direction générale de la BNA pour l’étude de mon cas.»

Conférence-débat sur la veille informationnelle à l’ESJ d’Alger

L’Ecole nationale supérieure de journalisme et des sciences de l’information (ENSJSI) abritera ce jeudi à 10h une conférence débat sur la veille informationnelle de « la culture mosaïque aux outils d’aide à la décision». Animée par Youcef Aggoun, la conférence portera sur l’expérience de MediaMarketing, une entreprise algérienne pionnière et leader en matière de veille informationnelle et de contenus numériques. En marge de cette conférence, il sera procédé à la signature d’une convention de partenariat entre l’ENSJSI et MediaMarketing. Lire la suite

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Home Non classé On vous le dit
Facebook Twitter Gplus RSS
© Radio Dzair