formats

On vous le dit

Publié le 14/06/2018, par dans Non classé.

L’ONAT diversifie ses activités

Dans le cadre de la dynamisation et de la diversification de ses activités, l’ONAT s’investit dans la réalisation de villages touristiques au Sud et de campings et centres de vacances dans les villes du littoral (mer, montagne) en partenariat avec les œuvres sociales des entreprises publiques. A cet effet, des conventions de partenariat dans la réalisation et la gestion de structures légères d’hébergement vont être signées très prochainement entre l’ONAT et l’UGTA. Les œuvres sociales des entreprises ont toujours constitué la clientèle potentielle de l’ONAT, qui tend à développer cette relation en éventuel partenariat de prise en charge des vacances des travailleurs. L’ONAT dispose actuellement de trois villages touristiques dans le Sud et de trois campings en bord de mer pour exploitation en 2018.

Incendie dans le bloc administratif de l’Eniem

Un incendie s’est déclaré, hier, aux environs de 13 heures, dans le bloc administratif de l’entreprise Eniem (Entreprise nationale des industries de l’électroménager) sise au niveau de la zone industrielle de Oued Aïssi, à 8 kilomètres à l’est de Tizi Ouzou, a-t-on appris des services de la Protection civile. Selon la même source, les flammes ont provoqué des dégâts matériels. « Des bureaux ont été brûlés», précise le communiqué de la cellule de communication de la direction de la Protection civile de la wilaya de Tizi Ouzou, qui a mobilisé ses éléments pour maîtriser cet incendie qui intervient une semaine après la visite effectuée par le ministre de l’Industrie et des Mines dans cette entreprise.

Boumerdès : 46 affaires au menu de la session criminelle

La 2e session criminelle de la cour de Boumerdès s’ouvrira le 18 du mois en cours. Le tribunal criminel devra examiner 46 affaires impliquant 122 accusés, qui sont sous les verrous, tandis que 19 autres vont comparaître en citation directe, précise cette institution juridiciaire dans un communiqué. Contrairement aux années précédentes, aucun accusé ne sera jugé par contumace. Cela s’explique surtout par la réduction du nombre des affaires liées au terrorisme, dont plus de la moitié des mis en cause étaient auparavant condamnés par contumace. Cette fois, la plupart des accusés sont poursuivis pour des délits de violence, agression contre personnes et meurtres ainsi que des crimes contre l’économie nationale. Lire la suite

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Home Non classé On vous le dit
Facebook Twitter Gplus RSS
© Radio Dzair