formats

On vous le dit

Publié le 28/05/2018, par dans Non classé.

La responsabilité incombe aux contractants, selon Talaï

L’ancien PDG du groupe Batimetal, Boudjemaâ Talaï, qui fait actuellement l’objet d’une campagne de dénigrement, a réagi hier à travers une déclaration à El Watan. « L’exécution du contrat de réalisation de silos entre l’OAIC et le groupement algéro-italien, bonne ou mauvaise, relève de la responsabilité des contractants et des organismes de contrôle» estime-t-il. L’ancien PDG du groupe Batimetal, qu’il a quitté depuis plus de 3 ans, devenu par la suite ministre, puis député, précise qu' »il n’est pas responsable de la gestion de ce contrat qui lie l’OAIC au groupement, dont le taux d’avancement ne dépasse pas les 25% pour des raisons techniques et des problèmes d’entreprises dont les solutions se trouvent entre les cocontractants».

La Ligue des champions passe avant les Tarawih

L’affluence n’était pas au rendez-vous, samedi soir, dans les mosquées du chef-lieu de la wilaya de Tizi Ouzou, pour la prière des Tarawih. En cause : la diffusion en direct de la finale de Ligue des champions entre le Real Madrid et Liverpool (3-1). La rencontre choc entre les deux géants du football européen a polarisé l’attention de nombreux fidèles qui sont restés chez eux pour suivre l’exploit des capés de Zinédine Zidane et les prouesses des camarades du malchanceux Mohamed Salah. Ceux parmi les fans qui ne captaient pas à la maison les chaînes qui retransmettaient le big match ont pris place dans des cafés, dans une ambiance qui n’avait rien à envier au boucan des stades. A l’initiative de certains habitants de la ville des Genêts, des écrans géants ont été installés dans de nombreux quartiers, comme ce fut le cas au niveau de la rue Khodja Khaled, à hauteur de la prison, et à la Nouvelle-Ville de Tizi Ouzou, où s’étaient rassemblées des dizaines de personnes, dès la rupture du jeûne, pour suivre cette rencontre dans une ferveur populaire intense.

TV4 sans voix sur Nilesat depuis le début du mois de Ramadhan

La chaîne de télévision d’expression amazighe TV4 connaît un grave problème technique depuis le début du mois de Ramadhan. Les téléspectateurs qui captent ce canal via Nilesat n’ont que l’image. Le son est soit chahuté, soit complètement coupé. Pourtant la fréquence est la même que celle du bouquet de l’Entreprise publique de télévision (EPTV), qui compte également Canal Algérie, A3, TV5 et la chaîne terrestre, qui n’ont aucun problème de son et d’image. Le plus intrigant dans cette situation est que personne au niveau de l’EPTV n’a réagi pour réparer la panne technique et permettre aux téléspectateurs de suivre leurs programmes préférés. Lire la suite

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Home Non classé On vous le dit
Facebook Twitter Gplus RSS
© Radio Dzair