formats

On vous le dit

Publié le 19/05/2018, par dans Non classé.

Sept narcotrafiquants arrêtés et 31 kilogrammes de kif traité saisis à Mascara

Sept narcotrafiquants ont été arrêtés et 31 kilogrammes de kif traité ont été saisis jeudi à Mascara par un détachement combiné de l’Armée nationale populaire (ANP), a indiqué, hier, le ministère de la Défense nationale (MDN) dans un communiqué. « Dans le cadre de la lutte contre la contrebande et la criminalité organisée, un détachement combiné de l’ANP a saisi, le 17 mai 2018, à Mascara (2e Région militaire), 31 kilogrammes de kif traité, deux véhicules et arrêté sept narcotrafiquants», a précisé le MDN. Dans le même contexte, « un détachement de l’ANP a saisi 10 343 litres de carburants à Souk Ahras, Tébessa et El Tarf (5e RM), tandis qu’un autre détachement a saisi à Tamanrasset (6e RM) deux détecteurs de métaux, deux marteaux piqueurs et deux groupes électrogènes», a ajouté la même source.

Lula, qui se dit victime d’une « farce judiciaire», perd ses privilèges

Lula a stigmatisé jeudi la « farce judiciaire» dont il s’estime victime après son incarcération pour corruption, une accusation qui a été rejetée par Brasilia, tandis qu’un juge révoquait les privilèges dont il jouit en tant qu’ancien président. Dans une tribune publiée par le quotidien français Le Monde, Luiz Inacio Lula da Silva a également exigé une élection présidentielle « démocratique» en octobre au Brésil, avec « toutes les forces politiques», dont lui-même, toujours favori dans les intentions de vote, malgré son incarcération. « En tant que Président, j’ai défendu, par tous les moyens, la lutte contre la corruption et je n’accepte pas qu’on m’impute ce type de crime par le biais d’une farce judiciaire», écrit Lula. La figure de proue de la gauche a été condamnée à 12 ans et un mois de prison pour « corruption» et incarcérée depuis début avril, ce qui l’empêchera probablement de se représenter à la présidentielle.

Un nouveau traitement contre la migraine approuvé aux Etats-Unis

L’Agence américaine du médicament (FDA) a approuvé un traitement destiné à prévenir la migraine, qui devrait être disponible d’ici une semaine aux Etats-Unis, ont annoncé jeudi les groupes pharmaceutiques Novartis (Suisse) et Amgen (Etats-Unis). Ce traitement, baptisé Aimovig, a été conçu pour être administré par les patients eux-mêmes, une fois par mois, à l’aide d’un stylo à injection semblable à celui pour insuline. Il s’agit d’une « approche novatrice» et du « premier et unique traitement approuvé par la FDA à être spécifiquement développé pour prévenir les migraines, en bloquant le récepteur de peptide lié au gène de la calcitonine (CGRP-R)», ont indiqué Novartis et Amgen dans un communiqué. « Aimovig est le premier traitement de son genre à cibler ce récepteur et a démontré une solide efficacité contre les migraines», a affirmé le PDG de Novartis, Paul Hudson, cité dans le texte. Aux Etats-Unis, Aimovig coûtera 575 dollars pour une injection mensuelle de 70 ou 140 mg, soit 6900 dollars par an, selon le communiqué. Lire la suite

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Home Non classé On vous le dit
Facebook Twitter Gplus RSS
© Radio Dzair