formats

On vous le dit

Publié le 09/05/2018, par dans Non classé.

Ouverture d’une enquête pour une affaire d’archives jetées dans une décharge

« Celui qui a commis ce grave acte (jet de plusieurs dossiers de citoyens de la ville de Tiaret dans une décharge) sera puni après la conclusion d’une enquête que j’ai initiée ce jour-même, non sans récupération immédiate de ces documents», nous a déclaré, hier, le président d’APC à majorité FLN, Boutheldja Rabah. « L’affaire», ou le « scandale», des archives jetées pêle-mêle face à la recette communale, comme se plaisent à le qualifier des internautes sur un réseau social, a fait grand bruit hier en début d’après-midi et la vidéo a rapidement circulé en public et en messages privés, donnant libre cours à une grande réprobation des internautes, unanimes à condamner un tel acte, répréhensible au regard de la loi, et surtout dommageable, à voir des dossiers avec photos d’hommes et de femmes traîner au milieu des ordures.

Le Hoggar en deuil

Le Hoggar est en deuil suite au décès de Tebelhoit Oult Akhamoukh , fille de Akhmoukh Ag Hiemma, élu Aménokal en 1920, succédant ainsi à Musa Ag Amestane. Une foule nombreuse a assisté hier à l’enterrement de cette vénérable dame, probablement centenaire. Elle jouissait d’un grand respect auprès de toutes les tribus touareg, pour son savoir et son intelligence.

Hommage à Mahieddine Bachtarzi au TNA

Le Théâtre national algérien et les associations El Djazira et El Fakhardjia d’Alger organisent un hommage en l’honneur de cet immense artiste, une véritable encyclopédie culturelle, Mahieddine Bachtarzi. Il l’était assurément, lui qui, venu par hasard à ce métier, avait dû travailler dur pour apprendre à s’exprimer, exorciser ses peurs et libérer ses émotions. Croquant à belles dents la vie artistique que les milieux citadins vouaient aux gémonies, il bousculera très tôt les attitudes surannées. Mahieddine Bachetarzi aura connu toutes les grandes mutations du XXe siècle : la Grande guerre, les premiers balbutiements du nationalisme, la Seconde Guerre mondiale, le 1er Mai 1945 à Alger, les massacres du 8 Mai de la même année, le déclenchement de la Révolution nationale, l’indépendance, et il vit enfin la construction de l’Algérie nouvelle avec tout ce qu’il y a en elle de généreux et de contradictoire. Les journalistes, Kemal Bendimerad et Abdelhakim Meziani, tenteront aujourd’hui au cours d’une conférence au TNA de restituer des pans importants de sa mémoire, ainsi que des faits inconnus du large public. Lire la suite

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Home Non classé On vous le dit
Facebook Twitter Gplus RSS
© Radio Dzair