formats

On vous le dit

Publié le 26/03/2016, par dans Non classé.

La Casnos sollicitée pour un prolongement…

La flexibilité dans le recouvrement des cotisations exécutée par le nouveau décret réglementant les assurances sociales pour les non-salariés (Casnos) a encouragé plusieurs personnes à profiter de ces mesures. A l’agence de Blida, ceux qui travaillent à leur propre compte se bousculent au portillon pour bénéficier des mesures d’allègement et d’un échéancier de paiement des cotisations avant le 31 mars prochain. Ainsi, plus de 18 000 cotisations ont été enregistrées suite aux facilités accordées par la caisse. « Cette flexibilité a permis à la Casnos de réconforter sa situation financière, mais pourquoi ne repousse-t-elle pas la date limite pour renflouer sa caisse davantage et permettre aux ayants droit de profiter des mesures en question», a déclaré un adhérent, voyant la chaîne interminable à l’intérieur de la Casnos de Blida.

Une salle de cinéma transformée en commerce à Chlef !

Chlef se ruralise fortement, elle perd ses repères historiques et culturels et devient une ville à vocation essentiellement commerciale.Soit un grand marché à ciel ouvert, qui s’anime pendant la journée et se vide en fin d’après-midi. Ainsi, après les librairies transformées en pizzérias, c’est au tour de l’ancienne salle de cinéma, Le Club, d’être érigée en… commerce d’habillement ! Faut-il en rire ou en pleurer ? Il ne sert à rien de s’en plaindre, car on ne peut empêcher les grands bouleversements qui s’opèrent dans les mentalités des gens. Il ne faut pas oublier que la ville de Chlef avait connu deux catastrophes majeures — le séisme de 1980 et la décennie du terrorisme — qui ont marqué la population avec leurs lots de traumatismes et de mutations profondes, à l’évidence négatives. Mais seul le président de l’association La citoyenneté, l’ex-député indépendant M’hamed Araïbi, a désapprouvé publiquement cette transformation. Il a saisi officiellement les autorités de la wilaya, leur demandant d’intervenir dans le cadre de la loi afin d’arrêter ce « gâchis».

Foire du miel à Alger-centre, un intérêt accru

La Grande-Poste d’Alger-centre est devenue le lieu de rendez-vous incountournable des amateurs du miel du terroir et de ses nombreux dérivés et produits de la ruche. En effet, la dynamique association des apiculteurs de la wilaya d’Alger y organise (depuis samedi dernier et durant une dizaine de jours), son traditionnel Salon du miel. Attirant quotidiennement un large public, les différents stands sont bien achalandés, proposant, outre le riche produit à l’état pur, une large gamme de produits de la ruche et des cosmétiques pour le soin du corps et la gourmandise ou autres. Très contents de la réussite de la manifestation en question, les organisateurs et les exposants (au nombre de quinze) proposent une dégustation gratuite aux visiteurs. Ces derniers profiteront de leur passage pour connaître tout sur les vertus du miel, l’intérêt de ses derivés, mais aussi sur l’arnaque des pseudo-vendeurs. « Le miel, le véritable produit, a une valeur nutritive exeptionnelle. Il devrait être présent et en permanence dans tous les foyers algériens. Aussi, pour les sportifs, cet aliment naturel produit par l’abeille, est un sucre rapide, qui passe directement dans le sang et donne immédiatement la force et l’énergie nécessaires à un effort important», dira Redouane Sellidj, le président d’une l’association, apiculteur et biologiste de formation.

Le Danemark, pays le plus heureux au monde

Selon le World happiness report, qui a évalué l’état de contentement dans le monde en 2016, c’est encore le Danemark qui s’est hissé en tête du classement avec une moyenne 7,526 sur 10. La Suisse, l’Islande, la Norvège, la Finlande, le Canada, les Pays-Bas, la Nouvelle-Zélande, l’Australie et la Suède complètent les dix premières places. Et c’est le Vietnam (96e), la Somalie (97e), la Tunisie (98e), la Grèce (99e), le Tadjikistan (100e) qui terminent en dernière position. L’Algérie n’a pas été classée par rapport aux autres nations, comme la Mongolie, le Laos, le Nigeria, le Honduras, l’Iran et la Zambie. Il a été tenu compte du revenu par habitant, des libertés individuelles, de l’espérance de vie en bonne santé, des aides sociales… Cet outil d’évaluation fournit aux chercheurs les informations nécessaires à une évaluation globale du bonheur. Lire la suite

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Home Non classé On vous le dit
Facebook Twitter Gplus RSS
© Radio Dzair