formats

On vous le dit

Publié le 24/03/2016, par dans Non classé.

Un ouvrage et un imzad offerts à l’épouse de Manuel Valls

Lors du Salon du livre de Paris, qui s’est tenu du 17 au 20 mars, Farida Sellal, présidente de l’association Sauver l’imzad et auteure, venue avec les éditions Casbah pour la signature de deux de ses ouvrages, Assouf n’Ténéré et Imzad, a dédicacé un ouvrage et offert un imzad à Anne Valls (Gravoin) — violoniste ayant donné l’an dernier un concert à Alger —, épouse de Manuel Valls, Premier ministre français. L’Organisation des Nations unies pour l’éducation, la science et la culture (Unesco), à l’issue de la 8e session du comité intergouvernemental pour la sauvegarde du patrimoine culturel immatériel, qui s’est tenue à Bakou (Azerbaïdjan) du 2 au 7 décembre 2013, avait inscrit sur la liste représentative du patrimoine culturel immatériel de l’humanité l’instrument de musique algérien targui, l’imzad (violon traditionnel féminin). L’inscription de l’imzad comme patrimoine immatériel a été le fruit d’un rude travail de proximité. Le colloque international sur l’imzad, organisé du 31 mars au 3 avril 2005 à Tamanrasset par l’association Sauver l’imzad, avait alors sanctionné cette rencontre par un série de recommandations, dont la toute première était : classer l’imzad au patrimoine culturel mondial de l’humanité.

Le Snapo fait un don de 17 millions de dinars à la Palestine

En marge de sa Journée nationale organisée dimanche dernier à l’hôtel El Aurassi et à l’occasion de la célébration de son vingtième anniversaire, le Snapo a procédé à la remise d’un chèque de 17 millions de dinars, récoltés par les pharmaciens algériens pour la Palestine, en présence des cinq ex-présidents du Snapo. Ce don a été remis à Jamiat Oulama El Mouslimine.

La CNAS enrichit la fondation Rothschild

Alors que le CHU de Blida vient d’acquérir tout le matériel nécessaire, dont l’angiographe bip plan, qui permet d’emboliser les malformations artério-veineuses et quelques anévrismes artériels, pour lesquelles les malades sont, d’habitude, transférés pour soins à l’étranger, la Caisse nationale de sécurité sociale (CNAS) vient de renouveler une convention avec la fondation Rothschild en France, une institution privée, pour une durée d’une année dans le cadre du transfert pour soins. Une décision qui va à contre-courant du discours des pouvoirs publics, à savoir la réduction des prises en charge pour soins à l’étranger. Pour les spécialistes, la technique est aujourd’hui maîtrisée et au lieu de payer des sommes colossales à cette fondation, la CNAS aurait pu investir cet argent dans l’acquisition et l’équipement d’autres centres hospitaliers.

La directrice de l’information de l’APN s’en prend à un journaliste

La directrice de l’information à l’Assemblée populaire nationale (APN) fait encore des siennes. Mardi dernier, un journaliste chargé par son quotidien de couvrir le passage du gouverneur de la Banque d’Algérie, Mohamed Laksaci, devant les députés, a subi la crise d’humeur de cette dame. « Elle m’a provoqué et je ne lui ai pas répondu. Je lui ai dit que j’étais venu faire mon travail et non pour chercher des problèmes.

Mais elle n’a rien voulu entendre. Elle est partie chercher les agents de sécurité de l’APN pour me chasser», raconte le journaliste, qui a fait les frais de la nouvelle « déesse» de l’APN. Des journalistes présents sur place ont contesté cet acte en signant une pétition. Selon certains confrères, cette dame aurait déjà fait de même avec d’autres journalistes. Lire la suite

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Home Non classé On vous le dit
Facebook Twitter Gplus RSS
© Radio Dzair