formats

On vous le dit

Publié le 22/03/2018, par dans Non classé.

Trois morts dans un accident de la circulation à M’sila

Trois personnes ont trouvé la mort dans un accident de la circulation survenu hier matin dans la localité de Oued Dhouihba, commune d’El Houamed, dans la wilaya de M’sila, a-t-on appris auprès des services de la Gendarmerie nationale. L’accident s’est produit sur un tronçon routier de la RN46 reliant M’sila à Biskra, suite à une collision entre deux véhicules de tourisme, a précisé la même source, ajoutant que les dépouilles ont été transférées à l’hôpital de la ville de Bou Saâda. Une enquête a été ouverte pour déterminer les causes de cet accident.

Alerte au déficit en eau à Tipasa

Un véritable stress hydrique menace la wilaya de Tipasa. Les discours officiels mielleux et les centaines de milliards de centimes dépensés dans la réalisation des grands ouvrages hydrauliques depuis plus d’une décennie ne suffisent plus pour éradiquer d’une manière définitive la menace de la pénurie du précieux liquide, vital pour les ménages et pour l’irrigation des terres agricoles. A quoi servent-elles ces stations d’épuration des eaux usées très coûteuses pour le Trésor public, si elles ne sont pas exploitées à bon escient dans l’intérêt général ? Le niveau du barrage de Boukourdane avoisine à présent les 28 millions de mètres cubes d’eau, sachant qu’à la même période, en 2017, le volume d’eau dans ce même barrage affichait 52 millions de mètres cubes. Le barrage de Bouroumi fait face également à une chute drastique de son niveau. Il est à 21,66% de son taux de remplissage. Le bilan de 2017 a été jugé « satisfaisant». Quant au bilan de 2018, il s’annonce déjà stressant pour les ménages et les fellahs de la wilaya de Tipasa. Le déficit en eau risque de produire des dégâts.

Un mort et 14 disparus après le naufrage d’une drague au large de la Malaisie

Une bateau de dragage, qui extrayait du sable au large de la Malaisie, a chaviré hier dans le détroit de Malacca, faisant un mort et 14 disparus, ont annoncé les gardes-côtes malaisiens. Le navire JBB Rong Chang 8, battant pavillon dominicain, comptait 18 membres d’équipage, 16 Chinois, un Malaisien et un Indonésien. Pour l’heure, seuls trois d’entre eux ont pu être secourus, selon l’Agence malaisienne de police maritime (MMEA). L’ambassade de Chine à Kuala Lumpur a confirmé que sur les 16 marins chinois, un était mort, douze portés disparus et trois secourus. L’amiral Zulkifili Bin Abu Bakar, directeur général de la MMEA a précisé que les recherches étaient menées par des bâtiments de son agence, avec le concours de la police maritime. L’embarcation a sombré à 8,5 milles nautiques au large de Parit Jawa, une ville côtière de l’Etat méridional de Johor.
Lire la suite

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Home Non classé On vous le dit
Facebook Twitter Gplus RSS
© Radio Dzair