formats

On vous le dit

Publié le 24/02/2018, par dans Non classé.

– Violences dans une mosquée de Chlef

Un fidèle a tenté d’empêcher un imam de prêcher dans une mosquée de la zone 2, à Haï Nasr, dans la banlieue sud de la ville de Chlef. Il voulait certainement, selon certaines sources, le déloger par la force du minbar au motif, semble-t-il, que les fidèles du quartier ne veulent pas de lui.

La scène s’est passée hier, lors de la prière du vendredi, devant une assistance médusée qui ne s’attendait certainement pas à un tel spectacle dans un lieu de culte sacré. On croit savoir que l’imam ne s’est pas laissé faire et a assuré normalement la khutba de la Djoumouâ, pendant que des fidèles, révoltés par cette altercation, ont quitté les lieux pour aller prier dans d’autres mosquées de la cité. Que fera donc la direction des affaires religieuses devant cette grave affaire ?

– 3320 paquets de cigarettes et 800 sachets de tabac à chiquer contrefaits saisis à Ghardaïa

Constitués de plusieurs marques étrangères, les cigarettes et le tabac à chiquer étaient introduits, selon les enquêteurs, de Tunisie. La marchandise passait d’abord par Sétif, avant d’être acheminée vers Laghouat et Ghardaïa. Mais il y avait aussi tout un lot de maâssal et de tablettes pour chicha qui ont été saisis lors de la même opération.

Saisis simultanément lors d’une opération coup-de-poing à la cité El Djamel, à Bouhraoua, sur les hauteurs de la vieille ville de Ghardaïa, la marchandise provient de plusieurs pays, notamment l’Angleterre pour le mâassel et la chicha, des Emirats arabes unis pour le tabac à chiquer, et de France et Tunisie pour les cigarettes.

Quatre individus impliqués dans ce trafic, âgés de 20 à 39 ans, tous issus d’une grande ville des Hauts-Plateaux, ont été arrêtés. Ils ont, selon les services de police de la 3e sûreté urbaine de Bouhraoua, tous les quatre des antécédents judiciaires dans le domaine de la contrebande. Présentés devant le procureur de la République près le tribunal de Ghardaïa qui les a déférés devant le magistrat instructeur, ils ont été placés sous mandats de dépôt et incarcérés à la prison de Châabet Ennichène de Ghardaïa pour contrebande et atteinte à l’économie nationale.

– Découverte d’un atelier de fabrication de fusils de chasse et de cartouches à Guerrara

Exploitant une information faisant état de la commercialisation de cartouches pour fusils de chasse, les éléments de la police judiciaire de la sûreté de daïra de Guerrara ont découvert l’atelier dans un quartier populaire de la ville dont la façade ne payait pas de mine. Mais à l’intérieur, c’est un véritable dépôt de munitions pour fusils de chasse qui a été découvert ainsi qu’un fusil de chasse fabriqué par le propriétaire des lieux, âgé de 34 ans.

Il s’adonnait ainsi à la fabrication, la mise en forme, le dosage de cartouches en graines de chevrotine et de leur vente d’une manière illicite. La perquisition du local en question a permis de découvrir un fusil de chasse, 57 cartouches de 16 mm, 545 cartouches pleines, 7, 5 kg de chevrotine, 666 graines de chevrotine, 250 cartouches pleines, 93 cartouches 16 mm vides et 500 g d’azote et une quantité d’engrais pour capsules.

Présenté devant le procureur de la République près le tribunal de Ghardaïa qui l’a déféré devant le magistrat instructeur, il a été placé sous mandat de dépôt et incarcéré à la prison de Chaâbet Ennichène de Ghardaïa pour fabrication et commercialisation illégale d’armes et de munitions . Lire la suite

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Home Non classé On vous le dit
Facebook Twitter Gplus RSS
© Radio Dzair