formats

On vous le dit

Publié le 12/12/2017, par dans Non classé.

– Le 52e régiment médical baptisé du nom du chahid Ahmed Cherarak

Le 52e régiment médical, sis dans la commune de Haïzer, à 10 km à l’est de Bouira, a été baptisé, hier, du nom du chahid Ahmed Cherarak. La cérémonie s’est déroulée en présence du général Ouartsi Arslane, chef du Commandement régional des forces de défense aériennes du territoire au niveau de la 1re Région militaire.

Selon les organisateurs de cet événement, plusieurs autres infrastructures relevant du ministère de la Défense porteront désormais les noms des martyrs de la glorieuse Révolution du 1er Novembre 1954. A cette occasion, les deux fils du chahid Ahmed Cherarak ont été honorés par les autorités militaires et civiles.

Né en 1920 à El Esnam, à l’est de Bouira, Ahmed Cherarak avait intégré le Parti du peuple algérien (PPA) en 1948, puis rejoint la lutte armée dans les rangs de l’ALN en 1955. En très peu de temps, il a été promu au grade de lieutenant, chef de la deuxième Région. Lors d’une bataille à Sour El Ghozlane, au sud de Bouira, Si Ahmed tombe au Champ d’honneur le 11 novembre 1961.

– Arrestation d’un individu déguisé en femme

Les services de la sûreté de la wilaya d’Alger ont arrêté un individu, déguisé en femme, pour cambrioler une habitation au niveau de la commune de Kouba (Alger), a indiqué, hier, un communiqué de ce corps de sécurité. La même source précise qu’une « femme» portant un djilbab a attiré l’attention des éléments de police, en tentant de fuir à leur vue.

« L’expérience et le professionnalisme» des forces de police ont permis l’arrestation de cette « femme», qui s’est avérée être un homme déguisé, portant sur lui un fusil à pompe appartenant, selon ses dires, à son père, ajoute le communiqué. La fouille du véhicule du suspect a permis de trouver un masque et un ruban adhésif qu’il comptait utiliser pour cambrioler une habitation de la région. L’enquête se poursuit pour lever le voile sur cette affaire, conclut la même source.

– Des coupures de courant répétitives à Béni Zmenzer

Les habitants de la localité de Béni Zmenzer, à 11 km de Tizi Ouzou, plus exacatement à Alma, chef-lieu de la commune, ne savent plus à qui s’adresser. Des coupures de courant répétitives depuis plusieurs semaines sont enregistrées, perturbant le quotidien des citoyens et causant des défaillances aux équipements électroménagers.

Par ailleurs, aucun communiqué n’a été diffusé afin d’informer les habitants pour ces nombreuses coupures. Aujourd’hui, les citoyens de la localité demandent un peu plus de communication et surtout de mettre fin à ce problème qui devient un cauchemar pour les habitants.

– La metteuse en scène de Fellag n’est plus

La comédienne Marianne Epin est décédée samedi à l’âge de 65 ans. L’artiste a marqué la carrière du comédien algérien Fellag depuis 2008, en devenant sa compagne et la metteuse en scène régulière de tous ses spectacles, Tous les Algériens sont des mécaniciens, Petits chocs de civilisation, et le tout dernier, Bled runner, encore en tournée jusqu’au printemps prochain.

Marianne Epin était née le 8 mai 1952. Après une formation au conservatoire, son activité théâtrale lui permet de croiser les grands noms du 7e art de la fin du XXe siècle et de ce début du XXIe siècle. Elle a notamment été comédienne à la Comédie-Française (1986-1991) et au Théâtre national de la Criée de Marseille.

En 1985, jeune artiste, elle avait décroché le Prix Gérard Philipe, après le Prix de la révélation du Syndicat de la critique. L’été dernier, malgré la maladie contre laquelle elle luttait depuis des années,elle était encore sur les planches au Festival Off d’Avignon. El Watan s’associe à la peine de Mohamed Fellag et l’assure de sa profonde sympathie. Lire la suite

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Home Non classé On vous le dit
Facebook Twitter Gplus RSS
© Radio Dzair