formats

On vous le dit

Publié le 09/12/2017, par dans Non classé.

Démantèlement d’un réseau de trafic international de véhicules à Chlef

Un réseau de trafic international de véhicules introduits frauduleusement en Algérie vient d’être démantelé par les éléments de la BRI relevant de la sûreté de la wilaya de Chlef. Il est composé de 19 individus, originaires de plusieurs wilayas, qui ont été déférés devant le magistrat instructeur du tribunal de Chlef. Les mis en cause ont introduit dans le pays des véhicules volés en Europe avant de les revendre à Oran, Djelfa, Mostaganem, Relizane et Chlef, entre autres, avec de faux documents. Outre l’arrestation des auteurs, les enquêteurs ont pu récupérer 16 voitures de différentes marques, ainsi que leurs documents falsifiés. Selon la sûreté de wilaya, ces résultats sont le fruit des recherches et investigations intenses menées par les éléments de la BRI pour démanteler ce réseau de trafic de véhicules à dimension internationale.

25 ans de prison pour trafic d’œufs d’autruche en Tanzanie

Deux hommes reconnus coupables de « sabotage économique» pour avoir été appréhendés en possession de 16 œufs d’autruche ont été condamnés, hier, à 25 ans de prison par un tribunal du nord de la Tanzanie, un pays où cette espèce est menacée de disparition. La vente des œufs d’autruche, utilisés en médecine traditionnelle dans certains pays africains, est interdite en Tanzanie. Matiko Marwa (32 ans), et Julius Marwa (42 ans), « viennent d’être condamnés chacun à 25 ans de prison pour ‘‘sabotage économique »», a indiqué à l’AFP une source au greffe du tribunal du district de Serengeti. Toujours selon cette source, qui a requis l’anonymat parce que n’étant pas le porte-parole officiel du tribunal, le juge Ismael Ngaila a ordonné que le véhicule dans lequel étaient transportés les 16 œufs devienne « propriété de l’Etat tanzanien». Les deux hommes avaient expliqué, au moment de leur arrestation en décembre 2016 dans une auberge du district de Serengeti, qu’ils allaient vendre ces œufs d’autruche au Kenya, à des guérisseurs disant les utiliser pour fabriquer des remèdes contre le sida.

Un individu arrêté pour vol de plus de 3,7 millions de dinars d’un CCP

Les services de la sûreté de wilaya d’Alger ont arrêté un sexagénaire pour le retrait de 3 730 000 DA du compte courant d’un citoyen en utilisant des chèques falsifiés, a indiqué, hier, un communiqué émanant des mêmes services. Le suspect, qui est un repris de justice dans des affaires similaires, a été présenté devant le procureur de la République territorialement compétent et mis en détention provisoire pour « vol par escroquerie», « faux et usage de faux» et « usurpation d’identité», ajoute le communiqué. Dans une affaire distincte, un individu suspect a été arrêté en possession de 500 g de kif traité (six plaquettes) dans un quartier de la commune de Aïn Benian (Alger).
Lire la suite

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Home Non classé On vous le dit
Facebook Twitter Gplus RSS
© Radio Dzair