formats

On vous le dit

Publié le 02/12/2017, par dans Non classé.

Incendie à El Affroun : mort tragique d’un enfant

Un enfant âgé de quatre ans est décédé à mercredi dernier à El Affroun (Blida) dans des circonstances tragiques. Le drame s’est produit vers 15h15, dans un appartement de la cité des 100 Logements, juste à côté de l’hôpital de la ville. Selon nos informations, un incendie s’est déclaré dans l’appartement familial suite à une étincelle qui s’est produite dans le téléviseur qui serait de marque ancienne (tube cathodique). Le feu a vite pris sur les stores pour se propager à l’intérieur du salon. Les éléments de la Protection civile qui se sont déplacés sur les lieux ont vite circonscrit le sinistre avant d’évacuer une femme et son enfant de 17 ans au pavillon des urgences de l’hôpital, alors que l’enfant de 4 ans a été retrouvé mort, le corps calciné à l’intérieur d’une armoire dans laquelle il a voulu se cacher pour échapper aux flammes. Une enquête à été diligentée par la brigade de gendarmerie pour élucider les circonstances exactes du drame qui a mis en émoi la population d’El Affroun.

Plus de 20 cas de sida recensés depuis 1994 à Aïn Defla

Au total, 22 cas de sida ont été recensés sur le territoire de la wilaya de Aïn Defla depuis l’année 1994, a déclaré, hier, le directeur local de la santé et de la population (DSP) à l’occasion de la célébration de la Journée mondiale de lutte contre le sida. « Le virus est à l’origine du décès de quatre personnes», a indiqué Tayeb Mekki, signalant que les victimes font pour la plupart partie de la frange juvénile. Le responsable a, dans ce contexte, souligné la nécessité de s’adonner au dépistage du sida, relevant l’importance de la sensibilisation au niveau des établissements éducatifs sur des aspects touchant notamment au mode de contamination par le virus. La célébration de la Journée mondiale de lutte contre le sida a été marquée à Aïn Defla par l’organisation d’une journée de sensibilisation sur la maladie par l’association caritative Chabab Errahma au niveau du lycée Bachir El Ibrahimi de Djendel.

Médéa renoue avec le théâtre comique

Après une année d’absence, la capitale du Titteri accueille, du 3 au 7 décembre, la onzième édition du Festival national du théâtre comique portant le nom de l’inégalable défunt artiste Hassan El Hassani. Sept troupes théâtrales sélectionnées, représentant les villes d’Oran, Tipasa, Constantine, Tiaret, Mascara, Souk Ahras et Médéa vont disputer officiellement le Grand Prix de la grappe d’or, logo de la ville millénaire de Médéa, et ce, mis à part les interprétations hors compétitions incluses dans le programme, apprend-on de Saïd Benzerga, commissaire du festival. Cet événement national sera rehaussé par la présence de grandes figures du monde théâtral, entre autres, le Tunisien Ferhat Moundji, Khaled Bouzid, Tahar Amiri et des écrivains de renom, comme Maïssa Bey et Mohamed Bourahla, enfants du cru. Quatre ateliers seront prévus à l’intention des adeptes et amoureux de cet art pour s’initier et compléter leurs connaissances en la matière.

L’année 2018 sera faste pour les cybercriminels

Après une année marquée par des attaques informatiques de grande ampleur, 2018 promet d’être faste pour les cybercriminels, qui vont développer des outils encore plus destructeurs, affirme la société de sécurité informatique McAfee dans un rapport publié hier. Bad Rabbit, NoptPetya, Wannacry… ces trois logiciels de rançon ont paralysé des centaines de milliers d’ordinateurs dans le monde et rempli les poches des pirates informatiques. Wannacry, qui avait attaqué en mai les services de santé britanniques, des usines du constructeur automobile français Renault, les chemins de fer allemands et le gouvernement espagnol, aurait rapporté 140 millions de dollars aux maîtres chanteurs. Mais ce n’était qu’un avant-goût, estime McAfee dans son rapport annuel sur les risques, car les cybercriminels développent de nouvelles stratégies et des « modèles économiques» pour conserver un coup d’avance sur les outils de défense. Les pirates pourraient ainsi endommager ou détruire les cibles au lieu de les bloquer. Lire la suite

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Home Non classé On vous le dit
Facebook Twitter Gplus RSS
© Radio Dzair