formats

On vous le dit

Publié le 16/11/2017, par dans Non classé.

Du « mardoud» pour attirer les électeurs à Laghouat

Des candidats de différents partis politiques aux élections locales dans la wilaya de Laghouat n’ont pas trouvé mieux pour emballer la population que de lui offrir du « mardoud» à volonté. Un plat qui « réchauffe l’estomac» en ces temps de froid. En effet, plusieurs « gasâa» (genre de grande assiette en bois, où les personnes peuvent manger en commun) sont servies chaque vendredi par des candidats de différentes couleurs politiques, notamment dans les quartiers populaires. Ce genre de pratique fait même désormais partie intégrante des « mœurs» politiques de la région. Pour ceux qui prétendent à un siège à l’APC ou à l’APW, il s’agit d' »un moyen à part entière pour faire sa campagne électorale et attirer un maximum d’électeurs».

Arrestation d’un pharmacien pour trafic de psychotropes

Dans le cadre de la lutte contre la criminalité sous toutes ses formes, en particulier le phénomène du trafic de stupéfiants et de psychotropes, les éléments de la police anti-drogue de Blida viennent d’arrêter une personne à Ouled Yaïch qui transportait dans son véhicule 2160 comprimés de psychotropes, conditionnés dans 36 boîtes, et une somme d’argent d’un montant de 45 millions de centimes. L’accusé, qui était en déplacement en compagnie de sa femme et de ses enfants, pour éviter d’attirer l’attention des policiers, n’a pas échappé aux soupçons des policiers. L’enquête a permis aussi l’arrestation d’un pharmacien dans une wilaya limitrophe, qui serait le pourvoyeur de ces substances puissantes et toxiques. Les deux acolytes ont été présentés devant le procureur de Blida, qui les a placés sous mandat de dépôt.

93 personnes décédées par asphyxie et 1816 secourues

Au total, 93 personnes sont mortes asphyxiées et 1816 ont été sauvées entre janvier et septembre de l’année en cours, a indiqué, hier, un responsable de la Direction générale de la Protection civile, à l’occasion du coup d’envoi de la campagne de sensibilisation sur le danger de l’asphyxie et sur les comportements à adopter pour préserver les vies humaines. « Sur un total de 1 211 interventions liées à l’asphyxie, 93 personnes sont décédées et 1816 autres ont été sauvées entre janvier et septembre 2017. Par rapport à l’année 2016, nous pouvons dire que le nombre d’interventions a augmenté de 53,37%, ainsi que le nombre de décès (+17,72%) et des personnes secourues (+70,51%)», a déclaré le sous-directeur des statistiques et de l’information, le colonel Farouk Achour, dans une conférence de presse. M. Achour a souligné que les interventions ont concerné 42 fois des asphyxies par confinement d’air (dans les puits), 188 par gaz naturel et gaz butane, 141 fois par obturation des voies respiratoires et 722 fois par gaz naturel et gaz carbonique.

Lire la suite

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Home Non classé On vous le dit
Facebook Twitter Gplus RSS
© Radio Dzair