formats

On vous le dit

Publié le 03/10/2017, par dans Non classé.

– Des décisions du P/APC de Boumerdès annulées par le wali

Après le trafic sur les chalets et les constructions illicites dans la commune de Boumerdès, viennent s’ajouter les décisions illégales d’exploitation de kiosques. C’est le wali, Abderrahmane Madani Fouatih, qui, au cours d’une visite inopinée au jardin du front de mer En Nasr (La Victoire), a découvert une situation inattendue : des kiosques avaient vu le jour brusquement au milieu des espaces verts.

Sur-le-champ, les décisions ont été annulées et les bénéficiaires sommés d’enlever leur matériel. En fait, les bénéficiaires de ces kiosques avaient des décisions en bonne et due forme signées par le P/APC, Mohamed Bouferkous, en fin de mandat. Il s’agit du P/APC qui avait accusé il y a quelques jours d’autres élus de « complicité» avec les indus constructeurs illicites. Aujourd’hui c’est lui, l’arroseur arrosé. Il est clair qu’en cette période électorale tous les coups sont permis pour rempiler à l’APC.

– Une romancière française euthanasiée à sa demande

L’écrivaine française, Anne Bert, qui souffrait d’une maladie dégénérative incurable et défendait la liberté de « choisir sa fin de vie» en France, a été euthanasiée, hier matin, dans un hôpital belge, « comme elle l’avait souhaité», a annoncé sa fille. L’auteure de 59 ans souhaitait faire évoluer les mentalités et la législation française, avec Le tout dernier été, un livre qui évoque son « combat» pour un départ choisi.

Ce récit intime, blâmant les « conservateurs qui affirment que la vie doit être vécue jusqu’au bout de l’enfer», sera publié demain. Anne Bert avait prévenu quelques semaines avant sa mort qu' »elle ne serait plus là pour sa parution». Romancière et ancienne éditrice, Anne Bert souffrait d’une sclérose latérale amyotrophique (SLA), aussi appelée « maladie de Charcot», qui conduit à une paralysie des muscles et qui l' »emmure progressivement ». Aucun traitement curatif n’existe pour cette affection, diagnostiquée chez elle en octobre 2015.

– Valorisation des déchets, un créneau d’avenir

Le Salon international de la récupération et de la valorisation des déchets (Revade 2017) se déroule du 9 au 12 octobre à la Safex, apprend-on de l’Agence nationale des déchets. En dehors des expositions se rapportant à ces créneaux d’activité, des conférences portant notamment sur la politique nationale en matière de gestion des déchets, l’université et la gestion des déchets, l’investissement dans le domaine de la gestion des déchets, ainsi que les projets de coopération internationale dans le domaine de la gestion des déchets y sont programmés.

Elles seront suivies par des débats. « L’activité de récupération et de valorisation des déchets, qui était auparavant une préoccupation purement environnementale, est devenue une activité économique capable de générer une valeur financière de 38 milliards de dinars/ an et de créer par conséquent de nombreux postes d’emploi directs et indirects (7 600 emplois peuvent être créés dans la filière PET, qui génère près de 350 000 tonnes/an).

Des statistiques récentes montrent qu’il y a un marché de près de 300 000 tonnes/an de déchets spéciaux (pneus, huiles usagées, batteries et déchets 3E) dont seulement 150 000 tonnes sont valorisées et exploitées», lit-on sur le site internet de l’organisateur.

– Algérie Poste émet un timbre-poste consacré à l’Office de la métrologie

Algérie Poste a procédé à l’émission philatélique d’un timbre-poste consacré à la métrologie, en commémoration du 31e anniversaire de la création de l’Office national de métrologie légale, indiquait, hier, un communiqué de cette entreprise publique. La vente anticipée de ce timbre-poste, d’une valeur faciale de 25 DA, a eu lieu les vendredi 29 et samedi 30 septembre 2017, dans toutes les recettes principales situées au niveau des 48 wilayas, alors que la vente générale, a eu lieu le dimanche 1er octobre 2017 dans tous les bureaux de poste.

D’une dimension de 43×29, cette nouvelle émission philatélique est accompagnée d’une enveloppe portant l’oblitération premier jour et dont le prix est de 7 DA. L’émission de ce timbre-poste intervient afin d’appuyer les missions de l’Office national de métrologie légale, précise-t-on.

Cet organisme est chargé du pilotage de l’ensemble du dispositif national de métrologie, qui veille à la protection de l’économie nationale et du citoyen sur le plan des échanges nationaux et internationaux ainsi que sur celle du consommateur, de l’environnement, de la santé et de la sécurité des personnes. Il est chargé aussi de promouvoir et de développer la métrologie dans toutes les activités industrielles. Lire la suite

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Home Non classé On vous le dit
Facebook Twitter Gplus RSS
© Radio Dzair