formats

On vous le dit

Publié le 09/09/2017, par dans Non classé.

2e Colloque algéro-français sur la monétique et le paiement électronique

En collaboration avec le GIE-Monétique, organe de régulation de la monétique en Algérie, le soutien de l’Iris, Macir vie, Atos, la mission économique près l’ambassade de France en Algérie, organise le lundi 11 septembre 2017 à 8h30, à la salle YWY de l’hôtel El Aurassi à Alger, le 2e Colloque algéro-français sur la monétique et les systèmes de paiement électroniques. Une forte délégation française composée de huit entreprises(Evolis, FIME, HTS Experts, IDnomic, TAG PAY, Sofrecom et Supranetcom) participe à cet événement pour rencontrer des partenaires et présenter leur savoir-faire et leur expertise. Et ce, en matière d’outils de test et le conseil en moyens de paiement, développement et l’intégration de solutions IT, Core banking system digital 100% mobile, identité numérique et la sécurisation des objets connectés, conseil et la formation en sécurité des systèmes d’information et en monétique, solutions de personnalisation de cartes plastiques en vue de l’identification des personnes et des biens, solutions financières et les services à valeur ajoutée Télécom et celle de services financiers par mobile et internet (MFS).

Des rats attaquent une jeune paraplégique dans son lit en France

Une jeune fille paraplégique de 14 ans a été attaquée dans son lit par des rats qui l’ont mordue et griffée à 225 reprises sur l’ensemble du corps dans la nuit de vendredi à samedi derniers à Roubaix (nord de la France), a-t-on appris hier de source policière. Dimanche dernier, le commissariat de Roubaix a été prévenu par l’hôpital de la ville qu’une adolescente paraplégique admise dans ses services présentait 225 plaies sur l’ensemble du corps (visage, jambes, mains…), a relaté une source policière à l’AFP. Le médecin légiste a conclu que ces blessures avaient été causées par une meute de rats, qui ont pu s’acharner sur la jeune fille sans défense sur son lit médicalisé en raison de son handicap, selon le quotidien régional Nord-Eclair qui a révélé l’information. Le père a porté plainte contre le bailleur de la maison et contre la Ville de Roubaix. Il leur avait demandé à plusieurs reprises, en vain, que soit retiré un amoncellement de poubelles resté sur un parking proche, a expliqué la source policière. Une enquête préliminaire a été ouverte pour « conditions d’hébergement contraires à la dignité humaine», a indiqué le parquet à l’AFP.
Lire la suite

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Home Non classé On vous le dit
Facebook Twitter Gplus RSS
© Radio Dzair