formats

On vous le dit

Publié le 16/08/2017, par dans Non classé.

Un séisme de magnitude 3,9 enregistré à M’sila

Un séisme de magnitude 3,9 sur l’échelle ouverte de Richter a eu lieu hier à 7h41 dans la wilaya de M’sila, a annoncé le Centre de recherche en astronomie, astrophysique et géophysique (Craag) dans un communiqué. L’épicentre du séisme a été localisé à 18 km au nord de Zarzour, dans la wilaya de M’sila, a précisé la même source.

50 morts et plus de 1900 blessés en une semaine dans des accidents de la route
Cinquante personnes ont trouvé la mort et 1928 autres ont été blessées dans 1436 accidents de la circulation survenus du 6 au 12 août en cours, au niveau national, selon un décompte établi hier par la Protection civile. Le bilan le plus lourd a été enregistré dans la wilaya d’Alger, avec dix personnes décédées et 164 autres blessées. Par ailleurs, les secours de la Protection civile ont effectué 3350 interventions pour l’extinction de 2528 incendies urbains, industriels et autres. Durant la même période, plus de 4000 opérations d’assistance à des personnes en danger ont été effectuées, ajoute la même source.

Des archéologues découvrent trois tombeaux millénaires dans le sud de l’Egypte

Des archéologues égyptiens ont découvert trois tombeaux anciens renfermant plusieurs sarcophages dans un cimetière vieux de près de 2000 ans dans le sud de l’Egypte, a indiqué, hier, le ministère des Antiquités. Les tombeaux mis au jour dans la zone d’Al-Kamin Al-Sahrawi, dans la province de Minya, au sud du Caire, se trouvaient dans un cimetière construit entre la 27e dynastie (fondée en 525 av. J.-C.) et la période gréco-romaine (entre 332 av.
J.-C. et le IVe siècle), a précisé le ministère dans un communiqué. L’équipe d’archéologues a découvert « une collection de sarcophages de différentes formes et tailles, ainsi que des morceaux d’argile», précise le texte, citant le responsable de l’Egypte ancienne au sein du ministère des Antiquités, Ayman Achmawy. L’un des tombeaux contenait quatre sarcophages sur lesquels ont été sculptés des visages humains.

Un accro à internet meurt après une « cure de désintox» en Chine

Un adolescent chinois est mort moins de 48 heures après son arrivée dans un centre de rééducation destiné aux accros du web, un drame qui met en lumière ces établissements controversés. En Chine, l’addiction à internet est considérée comme un trouble clinique depuis 2008. Et le pays compterait des millions de jeunes passant l’essentiel de leur temps à jouer. Les parents de la victime de 18 ans, Li Ao, avaient payé 22 800 yuans (2900 euros) pour 180 jours de rééducation dans un centre « fermé et isolé» de la province de l’Anhui (est). L’école promettait d’utiliser une combinaison de méthodes psychologiques et d’entraînement militaire, ont déclaré son père et sa mère, dimanche à la Télévision publique CCTV.

La cause du décès n’est pour l’instant pas établie. Les parents ont assuré avoir reçu un appel téléphonique du centre un jour et demi après l’admission de leur fils, leur annonçant que ce dernier était aux urgences. Lorsqu’ils sont arrivés à l’hôpital, ils disent l’avoir trouvé à la morgue et recouvert de cicatrices. « Les éducateurs du centre nous ont pourtant assuré qu’ils ne frappaient jamais les enfants ni n’utilisaient de châtiments corporels», a déclaré sa mère, Liu Dongmei à CCTV.

Un puma évacué d’un bureau en pleine ville au Brésil

Les employés d’une entreprise brésilienne se sont retrouvés lundi nez à nez avec un puma sauvage recroquevillé sous un bureau, ont indiqué les pompiers locaux, qui incriminent les feux de forêt pour expliquer sa présence en ville. Le félin avait élu domicile dans la réception d’une entreprise de montage de conteneurs à Itaperica da Serra, petite ville située à 50 km de Sao Paulo, la capitale économique du Brésil. « Nous avons reçu plusieurs appels vers 7h. Les employés, qui avaient l’air effrayés, ont fermé la salle à clé en attendant notre arrivée», a expliqué à l’AFP l’officier Alessandro, porte-parole des pompiers locaux. Les pompiers sont intervenus en compagnie d’un vétérinaire, qui a administré un sédatif à l’animal pour qu’il puisse être évacué et remis au siège d’une ONG de préservation de la biodiversité, a-t-il ajouté. « Nous pensons que le puma est sorti de son habitat naturel à cause des feux de forêt fréquents dans la région», a expliqué le corps de pompiers de Sao Paulo sur Facebook. Plusieurs photos du puma ont été publiées sur le compte Twitter des pompiers, ainsi qu’une vidéo dans laquelle on peut entendre l’animal rugir bruyamment sous un bureau.
Lire la suite

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Home Non classé On vous le dit
Facebook Twitter Gplus RSS
© Radio Dzair