formats

On vous le dit

Publié le 12/08/2017, par dans Non classé.

Au moins 36 morts dans une collision de trains en Egypte

Au moins 36 personnes ont été tuées et 123 blessées, hier, dans la collision de deux trains dans le nord de l’Egypte, a rapporté la Télévision d’Etat. La collision a eu lieu au niveau de la localité de Khourchid, à l’est d’Alexandrie, a-t-on précisé de même source. Des images diffusées par la Télévision publique égyptienne montraient l’un des trains en partie renversé et des secours transportant les morts et les blessés vers des ambulances. En 2002, l’incendie d’un train avait fait quelque 370 morts, à une quarantaine de kilomètres au sud du Caire, la tragédie ferroviaire la plus meurtrière dans l’histoire de l’Egypte.

Plus d’un demi-million d’enfants ont besoin d’une aide humanitaire en Libye

Six ans après le début de la crise en Libye, le Fonds des Nations unies pour l’enfance (Unicef) a souligné que plus de 550 000 enfants ont besoin d’aide en raison de l' »instabilité politique, des conflits en cours, des déplacements et de l’effondrement économique» qui touchent le pays. « Des violences intenses dans certaines parties du pays ont obligé les familles à fuir leurs foyers. Plus de 80 000 enfants sont déplacés à l’intérieur du pays et les enfants migrants en Libye sont particulièrement vulnérables aux abus et à l’exploitation», a déploré le directeur régional de l’Unicef pour le Moyen-Orient et l’Afrique du Nord, Geert Cappelaere, cité jeudi par un communiqué de l’ONU. Depuis 2011, l’Unicef a accru son aide en Libye pour répondre aux besoins des enfants sur le terrain. En octobre prochain, le fonds onusien prévoit d’avoir son personnel international à plein temps en Libye. « Dans l’intérêt des enfants, l’Unicef appelle à une solution politique immédiate à la crise et à la fin de la violence», a souligné M. Cappelaere.

Plus de 18 individus impliqués dans des feux de forêt arrêtés

Le ministre de l’Intérieur, des Collectivités locales et de l’Aménagement du territoire, Noureddine Bedoui, a indiqué, hier, à Tamanrasset que « plus de 18 individus impliqués dans le départ des feux de forêt dans les wilayas affectées ont été arrêtés». « Les services de sûreté et de la Gendarmerie nationale ont arrêté plus de 18 individus impliqués dans le départ des feux de forêt au niveau des wilayas affectées», a indiqué M. Bedoui dans une déclaration à la presse, en marge d’une séance de travail consacrée à l’évaluation des projets de développement dans la wilaya déléguée d’In Guezzam.

Le ministre a déploré « l’absence» de la culture de l’assurance dans le secteur agricole, rappelant les « fermes instructions» données par le président de la République pour l’indemnisation et l’accompagnement des victimes des catastrophes naturelles, qu’il s’agisse d’incendies ou d’inondations. Il a ajouté que les indemnités seront à la hauteur des pertes enregistrées, précisant qu' »elles seront versées après une enquête approfondie menée par les services sécuritaires». Concernant l’ampleur des dégâts occasionnés par les inondations ayant touché récemment certaines wilayas du Sud, M. Bedoui a indiqué qu' »une commission est à pied d’œuvre pour évaluer les pertes au niveau des communes de Tamanrasset et d’In Salah et d’autres wilayas affectées et cerner les besoins des sinistrés». Lire la suite

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Home Non classé On vous le dit
Facebook Twitter Gplus RSS
© Radio Dzair