formats

On vous le dit

Publié le 20/06/2017, par dans Non classé.

– Loyer excessif pour décourager les jeunes

Avant même qu’ils n’entament leurs activités, les jeunes universitaires bénéficiaires des 55 locaux à usage professionnel depuis septembre dernier à haï Chorfa, dans la commune de Chlef, ont été désagréablement surpris par la décision de l’administration locale fixant le loyer mensuel à 9000 DA et plus.

De fait, cette disposition, arrêtée unilatéralement par les décideurs, n’a pas manqué de refroidir les ardeurs des jeunes concernés, qui ont évidemment rejeté ce tarif, en espérant que les autorités de la wilaya se penchent sérieusement sur leur cas en révisant à la baisse le montant du loyer. « Comment peut-on verser mensuellement une telle somme alors que nous n’avons pas encore pris possession des lieux, ni commencé à travailler. Il y a comme une volonté de nous pousser à abandonner ces locaux.

Pourquoi ?», s’interrogent certains d’entre eux. Il faut signaler que ce projet des 55 locaux à usage professionnel, dont la gestion est confiée à l’Agence foncière, a été lancé par la wilaya par le biais de sa direction de l’administration locale. L’objectif des responsables de l’époque visait à insérer les jeunes diplômés de l’université dans la vie active.

– Démission de six experts conseillant Trump sur le Sida

Six membres d’un comité officiellement chargé de conseiller le président américain sur la lutte contre le sida ont annoncé, dimanche, avoir présenté leur démission, au motif du « désintérêt» de Donald Trump pour la question. Les six experts affirment dans une lettre publiée par Newsweek que le gouvernement du président américain « n’a pas de stratégie de lutte contre l’épidémie actuelle de VIH/sida». Selon eux, l’Exécutif ne recherche « aucune information» utile sur le sujet auprès des experts du comité consultatif, dont le nom en anglais est Presidential Advisory Council on HIV/AIDS (Pacha) et qui peut compter jusqu’à 25 membres.

« De façon plus préoccupante», poursuivent les signataires démissionnaires, le gouvernement « défend des lois qui vont nuire aux personnes atteintes du VIH et vont interrompre ou revenir en arrière sur des progrès importants réalisés dans la lutte contre la maladie». « Nous ne pouvons pas ignorer les nombreux signaux envoyés par le gouvernement Trump montrant qu’il ne prend pas au sérieux l’épidémie actuelle et les besoins des personnes atteintes du VIH», ajoutent-ils. Seulement 40% des personnes vivant avec le VIH aux Etats-Unis ont accès à des traitements cruciaux pour leur survie, rappellent les six experts.

– Sogral pourrait renoncer à la gestion de certaines gares routières

La Société de gestion des gares routières d’Algérie (Sogral) pourrait renoncer à la gestion de certaines gares routières en raison d’un déficit financier induisant des retards dans le paiement des salaires des travailleurs et une régression des prestations assurées aux voyageurs, a indiqué hier le PDG de la société.

« Sogral pourrait renoncer à la gestion des gares routières dans certaines wilayas, à l’instar de celles de Batna et de Tipasa, en raison du budget déficitaire de gestion de ces stations qui ne réalise pas les bénéfices requis pour le paiement des salaires des travailleurs, l’acquisition des équipements et l’amélioration du niveau des prestations assurées aux voyageurs», a déclaré Azeddine Bouchehida. Sogral est une société par actions qui s’autofinance par les prestations assurées. Les bénéfices qu’elle réalise à travers les 64 gares routières réparties à travers 34 wilayas lui permettent d’acquérir les équipements, d’assurer les travaux de maintenance et de payer les salaires des travailleurs.

– La Forem remet un don de près de 2 tonnes de médicaments

La Fondation nationale pour la promotion de la santé et du développement de la recherche (Forem) a procédé hier à la remise de près de deux (2) tonnes de produits médicamenteux aux structures de santé de la wilaya d’Adrar, dans le cadre de son programme de solidarité.

Composée de médicaments concernant les maladies chroniques, la gynécologie et la pédiatrie, cette donation est destinée à diverses structures, dont les établissements publics de santé de proximité (EPSP) des wilayas déléguées de Bordj Badji Mokhtar (sud d’Adrar) et Timimoune (nord de la wilaya), ainsi que le nouvel établissement public hospitalier -EPH- de la commune d’Aoulef (est de la wilaya), a indiqué le chef du centre de la Forem à Adrar, Abdallah Bekraoui.
Lire la suite

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Home Non classé On vous le dit
Facebook Twitter Gplus RSS
© Radio Dzair