formats

On vous le dit

Publié le 18/06/2017, par dans Non classé.

Les dates de versement des pensions de retraite avancées en prévision de l’Aïd

Le ministère du Travail, de l’Emploi et de la Sécurité sociale a décidé, en prévision de l’Aïd El-Fitr, d’avancer la date de versement des pensions de retraite pour ce mois de juin, selon un communiqué rendu public hier. Il a été décidé d’avancer au 20 juin la date de versement des pensions pour les retraités qui les percevaient habituellement entre le 20 et le 22 de chaque mois, et au 21 juin pour ceux qui les percevaient entre le 24 et 26 de chaque mois . Cette opération, qui se déroulera en coordination entre la Caisse nationale des retraites (CNR) et les services d’Algérie Poste, a été décidée pour permettre aux retraités de faire face aux dépenses de l’Aïd, a ajouté la même source.

Mariage collectif cherche bienfaiteurs

Une association caritative agréée à Blida compte organiser, au mois de juillet prochain, un mariage collectif au profit d’une cinquantaine de couples démunis. Mais la bonne volonté de cette association, dénommée Zahrat El Moustakbel, se heurte au manque de moyens. « On a déjà organisé un événement similaire l’année dernière, mais vu l’augmentation des demandes d’aide, il nous faut plus de sponsors pour arriver à satisfaire leur sollicitation», déclare une représentante de l’association caritative en question. Et de poursuivre : « Nous lançons un appel de générosité aux opérateurs économiques et bienfaiteurs pour nous aider à prendre en charge ceux qui veulent convoler en justes noces, mais qui n’arrivent pas à concrétiser leur rêve de mariage parce qu’ils sont dans le besoin, tout simplement ! » Pour contacter l’association : 0551 787 381.

170 kg de kif traité saisis à Tlemcen et Tamanrasset

Une quantité de kif traité s’élevant à 150 kg a été saisie vendredi par des éléments de la Gendarmerie nationale à Maghnia, dans la wilaya de Tlemcen, alors que 20 autres kg ont été saisis par un détachement de l’Armée nationale populaire (ANP) à Tamanrasset, indiquait hier un communiqué du ministère de la Défense nationale (MDN). « Dans le cadre de la sécurisation des frontières et de la lutte contre la contrebande et la criminalité organisée, des éléments de la Gendarmerie nationale de Maghnia, wilaya de Tlemcen (2e Région militaire), ont saisi, le 16 juin 2017, un quintal et demi (150 kg) de kif traité, tandis qu’un détachement de l’Armée nationale populaire a saisi une autre quantité à Tamanrasset (6e RM), s’élevant à vingt kilogrammes», précise-t-on de même source. D’autre part, un détachement de l’ANP, relevant du secteur opérationnel de Djanet (4e RM), « a mis en échec une tentative d’intrusion d’un véhicule tout-terrain en provenance du territoire libyen, transportant cinq personnes». Par ailleurs, un détachement de l’ANP « a saisi à Bordj Badji Mokhtar (6e RM) un camion chargé d’une quantité de 7500 litres d’huile de table destinée à la contrebande».

Le procès de Teodorin Obiang de retour

Six mois après un report accordé pour lui permettre de préparer sa défense, le premier procès des « Biens mal acquis» s’ouvrira demain lundi à Paris : le vice-président de Guinée équatoriale, Teodorin Obiang, est accusé de s’être frauduleusement bâti en France un patrimoine considérable. Il ne sera pas présent au procès -prévu jusqu’au 6 juillet devant le tribunal correctionnel- dont ses avocats demanderont à nouveau le report. Fils du président Teodoro Obiang, l’ancien ministre de l’Agriculture et des Forêts, promu vice-président par son père, Teodorin Obiang, bientôt 48 ans, est poursuivi pour « blanchiment d’argent, abus de biens sociaux, détournement de fonds publics, abus de confiance et corruption». Il encourt jusqu’à dix ans d’emprisonnement et une amende qui pourrait atteindre quelque 50 millions d’euros.

Des personnalités dénoncent les violences en France contre les migrants

Des personnalités françaises, dont l’acteur Omar Sy et la chanteuse Christine and the Queens, ont appelé vendredi le président Emmanuel Macron à « faire cesser les violences» contre les migrants à Calais, dans le nord de la France. « M. le Président, faites cesser ces violences envers les migrants !» demandent dans une lettre ouverte ces personnalités parmi lesquelles des réalisateurs, un écrivain, un historien, des responsables politiques, le Syndicat de la magistrature (gauche) ou encore les dirigeants de la Ligue des droits de l’homme et de Médecins du monde. Depuis le démantèlement, fin octobre, d’un immense bidonville à Calais, les associations s’emploient à apporter aux quelque 600 migrants sur place « ce qu’il y a de plus élémentaire : de l’eau et de la nourriture», expliquent-ils. « Voilà deux semaines que les autorités rendent cette tâche difficile» et que « des officiers de police interdisent à des migrants de se rendre à une distribution de vivres», ajoutent les signataires, en s’interrogeant : « Qui donne ces ordres ?»
Lire la suite

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Home Non classé On vous le dit
Facebook Twitter Gplus RSS
© Radio Dzair