formats

On vous le dit

Publié le 25/02/2016, par dans Non classé.

– Une femme meurt suite à une grippe à Tlemcen

Dans un communiqué daté d’hier, la direction de la santé et de la population a déclaré le décès d’une femme causé par une grippe compliquée. « Admise au CHU Damerdji Tidjani le 20 février, une femme âgé de 39 ans est décédée suite à une grippe compliquée.» Selon le même document, « le décès est survenu le lendemain de l’admission de la patiente à 23h dans un tableau de détresse respiratoire, après que la malade eut été prise en charge en unité de soins intensifs…».

Suite à ce drame, la direction de la santé et de la population de la wilaya de Tlemcen rappelle que les « structures de santé sont à la disposition de la population pour les consultations et la prise en charge en cas de grippe compliquée et que le dispositif de vaccination antigrippal est maintenu au niveau de tous les points de vaccination». Par ailleurs, selon le même communiqué, le vaccin antigrippal est également disponible au niveau des officines pharmaceutiques.

– Un fugitif arrêté après une cabale de 7 mois à Tiaret

H. A., âgé de 30 ans, résidant au village de Tagdempt, 7 km à l’ouest de Tiaret, a finalement été rattrapé, dimanche dernier, après s’être évadé du tribunal de Tiaret voilà sept mois, alors qu’il allait comparaître pour vol de bétail. Le fugitif a été traqué jusqu’à la cuisine familiale où il s’était caché. Dénoncé par des citoyens, des éléments d’intervention de la gendarmerie ont pu le cueillir non sans découvrir que ce Robin des bois circulait avec une fausse carte d’identité.

– Dialogue de sourds dans une école primaire à Chlef

Dans une école primaire du centre-ville de Chlef, considérée comme une référence dans le secteur, la matière de français apparaît comme un élément accessoire. Sinon comment expliquer l’usage de l’arabe par les enseignants dans la communication avec les élèves lors des séances consacrées à cette langue.

C’est ce qu’ont rapporté certains d’entre eux à leurs proches, disant ne pas comprendre pourquoi « l’enseignant leur répond en arabe lorsqu’ils s’expriment ou demandent des explications en français» ! Mais les parents n’ont pas d’autre choix que l’école publique où, hélas, la qualification pédagogique du personnel enseignant fait cruellement défaut. Certains pères de famille vont encore devoir consentir des sacrifices en recourant aux cours particuliers, car il n’existe aucun établissement d’enseignement privé dans la région. Lire la suite

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Home Non classé On vous le dit
Facebook Twitter Gplus RSS
© Radio Dzair