formats

On vous le dit

Publié le 07/05/2017, par dans Non classé.

Décès d’une députée lors d’une réunion de soutien à Macron

Une députée socialiste française âgée de 50 ans, Corinne Erhel, est brutalement décédée, vendredi soir, des suites d’un malaise lors d’une réunion publique de soutien au candidat centriste à la présidentielle, Emmanuel Macron, en Bretagne, dans le nord-ouest de la France. « J’ai appris avec une immense peine le décès de Corinne Erhel, à la suite d’un malaise en plein meeting à Plouisy, alors qu’elle prenait la parole devant 300 militants pour défendre les valeurs de la République», a annoncé le président de l’Assemblée nationale, Claude Bartolone, dans un communiqué. « Députée depuis 2007, elle s’était pleinement investie dans son mandat parlementaire, tout en restant proche des gens dans une attention toujours discrète», a salué de son côté le président François Hollande.

Le président de l’université Al Azhar remplacé

Le président de l’université Al Azhar, en Egypte, une des principales institutions islamiques d’enseignement dans le monde, a été remplacé, après avoir traité d' »apostat» un intellectuel musulman réformiste. Ce remplacement intervient, alors que cette institution sunnite réputée est accusée par ses détracteurs de ne pas avoir fait assez pour lutter contre l’extrémisme religieux. Ahmed Hosni Taha avait été contraint de s’excuser jeudi, après avoir qualifié à la télévision le réformiste Islam Al Behairy d' »apostat», pour avoir attaqué les fondements de la loi islamique. Dans un communiqué publié le lendemain, Al Azhar a fait part du remplacement de M. Taha au poste de président de l’université, par le grand imam, Ahmed Al Tayeb, qui dirige déjà toute l’institution Al Ahzar (qui comprend écoles et université). Certains dignitaires religieux en veulent à Islam Al Behairy d’avoir critiqué des écrits canoniques sunnites, qu’il considère comme une inspiration pour les extrémistes, ainsi que des manuels de jurisprudence islamique utilisés à Al Azhar, qui contiennent, selon lui, des affirmations archaïques sur l’esclavage, les femmes et les non-musulmans pouvant être choquantes pour le lecteur moderne. En décembre 2015, M. Behairy avait été condamné à un an de prison pour « insulte à la religion», mais il avait été libéré après un pardon présidentiel.

L’espionne et le djihadiste

Daniela Greene semblait prédestinée pour occuper le poste. Début 2014, la jeune femme, née en Tchécoslovaquie, qui a grandi en Allemagne, où elle a épousé un GI américain avant de le suivre aux Etats-Unis, est chargée par son employeur, le FBI, de surveiller les conversations d’un terroriste allemand. L’homme, Denis Cuspert, alias Abou Talha Al Almani, né en 1975 à Berlin, se cache quelque part en Syrie dans les rangs de l’Etat islamique. Il y a rapidement monté les échelons, ce qui lui vaut de figurer sur la liste des dix terroristes les plus recherchés par les Etats-Unis. Daniela Greene s’acquittera si bien de sa tâche qu’elle finira par épouser sa cible. Les détails de cette rocambolesque histoire, tirés des comptes rendus du tribunal militaire qui a jugé Daniela Greene en 2014, ont été révélés mardi aux Etats-Unis par CNN. La lune de miel a été de courte durée. Dès le 8 juillet 2014, la jeune femme écrit à ses proches « avoir fait une énorme bêtise». Elle est exfiltrée par les services de renseignements américains, jugée dans le plus grand secret aux Etats-Unis et condamnée à deux ans de prison.

L’homme le plus gros du monde sera opéré

Juan Pedro Franco, 32 ans, considéré comme l’homme le plus gros du monde avec un poids de 600 kg, est entré à l’hôpital vendredi, dans l’ouest du Mexique, à Guadalajara, pour y subir un pontage gastrique. L’opération a pour objectif de réduire la taille de son estomac, en créant une sorte de déviation dans son tube digestif, afin de réduire l’absorption des aliments par son intestin grêle. Avant cette opération, Juan Pedro Franco doit subir plusieurs examens médicaux pour éviter d’éventuelles complications. Le Mexicain, qui pesait 595 kg, a déjà perdu 175 kg à l’aide d’un traitement médical, selon José Castañeda Cruz, le chirurgien en charge de cette opération. En mai 2014, Manuel Uribe, 48 ans, un Mexicain, avait perdu son combat contre l’obésité morbide qui lui avait fait atteindre le poids de 597 kg. Surpoids et obésité ont de graves conséquences sur la santé et sont le cinquième facteur de risque de décès au niveau mondial. L’OMS estime que ces troubles sont responsables d’au moins 2,8 millions de décès chaque année dans le monde.
Lire la suite

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Home Non classé On vous le dit
Facebook Twitter Gplus RSS
© Radio Dzair