formats

On vous le dit

Publié le 16/04/2017, par dans Non classé.

Bientôt des cartes d’immatriculation électronique

Lors d’un point de presse organisé durant sa visite, jeudi à Médéa, le ministre de l’Intérieur et des Collectivités locales a déclaré que ses services vont procéder très prochainement, et par étape, à la confection des permis électroniques à points et des cartes (grises) d’immatriculation électronique. « D’ici l’année 2022, on va achever totalement l’opération des cartes d’identité biométriques, pour mettre fin, une fois pour toutes, à toutes les tracasseries bureaucratiques dans la délivrance des pièces d’état civil, que subit avec amertume et constamment le citoyen», a-t-il précisé. En réponse à une question relative au découpage administratif annoncé en grande pompe, le ministre a déclaré qu’il ne voit pas d’inconvénient à ce que la deuxième ville de la wilaya de Médéa, Ksar El Boukhari, soit promue au rang de wilaya déléguée.

Macron dénonce encore les méfaits de la colonisation

Le candidat à l’élection présidentielle française, Emmanuel Macron, a réaffirmé, vendredi, que la colonisation a donné lieu à des violences qui ont nié l’humanité des victimes, refusant de refouler le passé colonial de la France. « La colonisation a donné lieu à des violences qui ont nié l’humanité des victimes. Je ne m’inscris pas dans la repentance, mais je ne souhaite pas non plus refouler ce passé, dont la connaissance doit nous aider à construire un avenir apaisé», a expliqué, dans une interview à Jeune Afrique, le candidat, que les derniers sondages donnent favori pour le deuxième tour. Pour lui, « cet avenir apaisé en France peut permettre aux historiens de nous aider à regarder notre histoire en face», soulignant que « c’est en assumant la vérité sur notre histoire commune que nous pourrons regarder l’avenir avec confiance».

La NSA surveillait des banques du Moyen-Orient

Des documents publiés vendredi par le mystérieux groupe de hackers « Shadow Brokers» (« courtiers de l’ombre») laissent penser que l’Agence américaine du renseignement (NSA) a pu pénétrer le réseau interbancaire Swift et placer sous surveillance plusieurs banques du Moyen-Orient. Selon des experts en sécurité informatique, ces documents montrent également que la NSA a trouvé et exploité de nombreuses failles dans une gamme de produits Microsoft, largement utilisés sur les ordinateurs à travers le monde. Ces documents sont présumés provenir d’une unité de piratage ultra-secrète nommée « Equation Group» au sein de la NSA. « Les outils et les programmes révélés aujourd’hui ont été spécifiquement conçus pour cibler les versions antérieures du système d’exploitation Windows», a expliqué Pierluigi Paganini, spécialiste de la sécurité sur le site internet Security Affairs. Ils « suggèrent que la NSA visait le système interbancaire Swift de plusieurs banques à travers le monde», a-t-il ajouté. Lire la suite

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Home Non classé On vous le dit
Facebook Twitter Gplus RSS
© Radio Dzair