formats

On vous le dit

Publié le 06/01/2016, par dans Non classé.

– Deux conducteurs de train blessés par des jets de pierres

En moins de 24 heures, deux conducteurs du train rapide reliant Alger à Oran ont été blessés par des pierres lancées par des individus lors du passage de la rame au lieudit El Hassania, à la sortie ouest de Chlef. Le conducteur du train matinal venant d’Alger et se dirigeant vers Oran a été touché à la tête, hier vers 10 h, tandis que le second a été blessé à la main la veille à 17h30. Ce dernier a pu quitter l’hôpital de Chlef hier et rejoindre son domicile, alors que son collègue a été placé sous surveillance médicale dans le même établissement.

Les travailleurs de la SNTF déplorent cette énième agression survenue sur ce tronçon à cause, disent-ils, de l’absence de sécurité à cet endroit . « Nous avons attiré l’attention de qui de droit, mais personne n’a daigné intervenir pour mettre fin à ces graves atteintes qui touchent le personnel des trains et les voyageurs», dénoncent-ils.

– Gestion controversée de la communication à l’Académie de Tiaret

Le communiqué fustigeant l’intrusion de confrères dans une école primaire pour les besoins d’un reportage, sans autorisation expresse de la directrice, vient s’ajouter à la cacophonie qui règne dans le secteur de l’éducation à Tiaret. L’Académie, par la voie de sa cellule de communication, dont les membres sont des collègues relevant du corps enseignant et officient en tant que correspondants de presse, a donc « rappelé le principe d’une autorisation préalable à tout travail journalistique».

Au lieu d’une clarification des rôles, le communiqué, pour controversé qu’il fût, a le mérite de poser une problématique de fond : à quoi servent la carte du journaliste professionnel et subsidiairement les cellules de communication dont a beaucoup parlé le ministre. Trop souvent, et il est regrettable de le souligner, les membres de ces cellules de communication de la direction de l’éducation de Tiaret se comptent parmi le personnel enseignant, voire issus de la corporation journalistique locale elle-même.

– La moto synonyme d’accident à Blida

Des accidents de moto se produisent presque quotidiennement à Blida. Les conducteurs de ces engins, généralement insouciants, ne respectent pas le code de la route et beaucoup d’entre eux conduisent sans casque. Rien qu’avant-hier (lundi), un conducteur d’une moto, qui roulait à grande vitesse, a raté un virage avant de heurter un camion au niveau du boulevard Larbi Tebessi, au centre de Blida.

Il s’en est sorti avec des blessures au dos. La veille, soit dimanche, en début de soirée, un accident mortel a eu lieu à la sortie nord de la ville de Boufarik, juste après le barrage fixe de la police. En effet, un jeune Boufarikois, âgé de 17 ans, a été écrasé par un camion, après avoir fait une chute de sa moto (une Vespa). Le jeune est mort sur le coup. Les conducteurs de moto sont appelés à faire preuve de vigilance pour éviter des accidents, souvent fatals.

– Saisie de poulets avariés à Larbaâ

Les gendarmes des brigades territoriales de Larbaâ et Hammam Melouane (est de Blida) viennent d’arrêter quatre personnes, qui transportaient à bord de quatre camions 274 quintaux de viande de volaille, impropre à la consommation, lors d’une patrouille sur la RN8 entre Larbaâ et Tablat. Après vérification, il s’est avéré que les mis en cause détenaient des certificats de vétérinaire falsifiés. La viande saisie a été incinérée dans une décharge publique par les employés de l’APC de Larbaâ. Une enquête est ouverte…

– Collision à Djelfa

Deux personnes ont trouvé la mort et huit autres ont été blessées diversement dans deux accidents de la circulation survenus dans la nuit de lundi à mardi sur le réseau routier de Djelfa. Le premier accident est survenu au nord de la région, sur l’axe de la RN1 reliant Aïn Oussera et Hassi Bahbah, où une collision entre un bus de transport de voyageurs de la ligne Alger-Adrar et un véhicule touristique a causé la mort, sur place, du chauffeur du véhicule, en plus des blessures à sept passagers du bus. Le second est survenu sur l’axe de la RN40, reliant Sidi Laâdjel et Hassi Fdoul, suite à une collision entre deux véhicules de tourisme, ayant causé la mort d’une personne et des blessures à une autre.
Lire la suite

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Home Non classé On vous le dit
Facebook Twitter Gplus RSS
© Radio Dzair