formats

On vous le dit

Publié le 19/03/2017, par dans Non classé.

Convoitises autour du poste de DG de l’ONT

Le poste de directeur général de l’Office national du tourisme (ONT) est très convoité ces jours-ci, surtout après la nomination récente de Noureddine Belmihoub directeur de l’hôtel El Djazaïr (Alger). Plusieurs noms circulent, dont ceux des cadres du ministère de l’Aménagement du territoire, du Tourisme et de l’Artisanat. Le ministre du secteur, Abdelwahab Nouri, aura la lourde tâche de trancher entre un cadre du tourisme (en interne) ou un responsable d’un autre secteur. Le prochain DG aura pour mission urgente de préparer la 18e édition du Salon international du tourisme et des voyages (Sitev), qui aura lieu au Palais des expositions, Safex, Pins maritimes (Alger), du 19 au 22 mai. La communication autour du Salon reste faible. A l’heure où notre société est de plus en plus connectée, il n’a même pas un site web dédié ! Pas d’affiches dans les grandes avenues. Un simple spot publicitaire diffusé à quelques jours de l’événement à la radio, est-ce suffisant pour crédibiliser ce Salon ?

L’hospitalisation à domicile approuvée par les malades

Abdelmalek Boudiaf, ministre de la Santé, de la Population et de la Réforme hospitalière, a affirmé récemment que l’hospitalisation à domicile, lancée en 2015, a suscité l’approbation des malades et de leurs proches. Il a précisé que l’hospitalisation à domicile se veut un prolongement des soins dispensés par les établissements hospitaliers publics aux malades lourds, rappelant que son département a mis en place un support juridique pour ce type de soins qui verra une meilleure organisation dans le cadre de l’application de la nouvelle loi sur la santé. Il a en outre précisé que le suivi des malades lourds à travers l’hospitalisation à domicile contribue notamment à la préservation de la dignité du malade, l’Etat ne projette pas d’ouvrir des hôpitaux pour personnes âgées afin de permettre à cette catégorie de rester chez elle au milieu de la chaleur familiale.

15 000 arbustes plantés au niveau du barrage Bekhadda à Tiaret

Plusieurs centaines de personnes ont répondu présent, hier, pour les besoins de la plantation de 15 000 plants dans le cadre du programme d’un million d’arbres lancé par le chef de l’exécutif, Abdeslam Bentouati, et s’étalant sur trois années. L’opération d’hier, destinée à protéger le barrage Bekhadda qui alimente le chef-lieu et ses environs en eau potable, vient après celle destinée au barrage de Dahmouni, une infrastructure hydraulique affectée à l’irrigation. Une autre campagne de volontariat similaire est prévue les jours prochains au niveau du barrage de Bougara, alimentant en grande partie la wilaya voisine, Tissemsilt. Les militaires, les représentants de tous les services de sécurité, la Protection civile, les forêts, les scouts et ceux du mouvement associatif local ont participé avec entrain à l’opération d’hier. Jusqu’à présent, plus de 350 000 plants ont été mis en terre.

Un marathon pour le ministre à Blida

Doit-on organiser une activité sportive internationale juste pour plaire au ministre ? Cela semble être le cas malheureusement à Blida ! Hier matin (samedi), les services de la wilaya avaient organisé un semi-marathon international de 21 km. Le coup d’envoi a été donné à 9h45. Mais au bout de six kilomètres de course, les coureurs ont été appelés à quitter le marathon pour un nouveau départ ! La cause : le ministre de la Jeunesse et des Sports n’est pas arrivé à l’heure et les organisateurs ont voulu « redémarrer» la course pour que le coup d’envoi officiel soit donné par le représentant du gouvernement. Un agissement qui a remarquablement perturbé le déroulement de la course. Certains ont préféré quitter, d’autres ont foncé et n’ont pas cédé aux directives des policiers. Le semi-marathon n’a pas pu être arrêté face à l’insistance de la foule. « La pression des policiers pour arrêter la course, la présence d’une voiture de la police garée au milieu de la route sur le chemin de la Chiffa…ont malheureusement gâché la manifestation. Dommage !», témoigne un coureur. On appelle cela quand le politique s’en mêle !
Lire la suite

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Home Non classé On vous le dit
Facebook Twitter Gplus RSS
© Radio Dzair