formats

On vous le dit

Publié le 20/02/2017, par dans Non classé.

Le RND choisit, sans accroc, ses candidats aux législatives à Chlef

Les instances locales du RND, dans la wilaya de Chlef, ont pu choisir leurs candidats aux prochaines élections législtatives, dont la liste définitive a été avalisée, samedi, à une écrasante majorité des membres du conseil de wilaya du parti, lors d’une session extraordinaire. Contrairement aux années précédentes, cette opération s’est déroulée cette fois-ci sans la moindre contestation, puisque le choix a été approuvé à l’unanimité par les membres présents. La base a ainsi donné son accord pour une liste de 16 candidats issus de toutes les daïras, dont un grand nombre se présentent pour la première fois à ces élections.

Le président du bureau de wilaya, Mohamed Chenouf, figure en tête de liste, suivi de Maâmar Benzaamia, dit Yacine, jeune manager d’une entreprise spécialisée, tandis qu’une femme, responsable à la poste, Mme Fatma-Zohra Maati, occupe la troisième position. Au total 16 candidats, dont 3 suppléants, ont été retenus par la base du parti, représentant les quatre circonscriptions créées pour la circonstance, selon un maillage stratégiquement étudié. Le responsable du bureau de wilaya, Mohamed Chenouf, a précisé que toutes les circonscriptions, regroupant chacune entre trois et quatre daïras de la wilaya, sont représentées par des candidats choisis, selon lui, sur la base de critères objectifs.

Neuf travailleurs, dont sept Egyptiens, blessés dans un chantier à Chlef

Neuf travailleurs, dont sept Egyptiens, ont été blessés, hier, sur le chantier de la nouvelle cimenterie en construction à côté de l’ancienne, au niveau de la zone industrielle de Oued Sly, à 5 km à l’ouest de Chlef. Selon une source hospitalière, des fragments de béton, provenant d’un ouvrage en chantier, sont tombés sur les victimes, qui se trouvaient au sol, leur causant des blessures multiples, mais sans gravité. Seuls deux blessés égyptiens, souffrant de fractures, sont gardés sous surveillance médicale, tandis que le reste a quitté l’Etablissement hospitalier, hier, après avoir reçu les soins nécessaires, précise la même source.

Cependant, à en croire d’autres informations, c’est un échafaudage qui s’est effondré, entraînant dans sa chute les neuf travailleurs blessés appartenant à une société de sous-traitance égyptienne, chargée de l’exécution des travaux de génie civil et de montage de charpente métallique pour le compte d’une entreprise française titulaire du marché. Nous avons essayé, à plusieurs reprises, de connaître les causes exactes de cet accident, mais toutes nos tentatives pour joindre les responsables de la cimenterie et ceux en charge du projet sont restées vaines. En tout cas, cet incident ne fait que poser de nouveau le problème de la sécurité sur les chantiers, notamment la mise en place de dispositifs de prévention et de protection collective, de surcroît dans un projet de cette envergure.

Quand Donald Trump invente un attentat en Suède

Donald Trump a laissé la Suède perplexe, voire goguenarde, lors d’un discours prononcé samedi, où il devisait sur la crise des réfugiés et l’insécurité dans le monde, et a évoqué un attentat commis dans le pays scandinave — qui n’a en fait jamais eu lieu. « Regardez ce qui se passe en Allemagne, regardez ce qui s’est passé hier soir en Suède.

La Suède, qui l’aurait cru ? La Suède. Ils ont accueilli beaucoup de réfugiés, et maintenant ils ont des problèmes comme ils ne l’auraient jamais pensé», a lancé le président américain, dans un discours virulent en Floride. Il a également cité les attentats, bien réels ceux-là, de Bruxelles, Nice et Paris. Une porte-parole de M. Trump n’a pas donné suite à une demande de clarification de l’AFP. Et le ministère suédois des Affaires étrangères a activé son ambassade à Washington pour en savoir plus. « Nous avons contacté le département d’Etat américain pour comprendre et obtenir des clarifications», a déclaré à l’AFP Catarina Axelsson, une porte-parole du ministère suédois. Hors du milieu feutré de la diplomatie, les railleries sont allées bon train, notamment sur les réseaux sociaux. Très vite, la fausse information a fait le tour de Twitter, sous les hashtags îlastnightinSweden (hier soir en Suède) et îSwedenIncident (incident en Suède). Lire la suite

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Home Non classé On vous le dit
Facebook Twitter Gplus RSS
© Radio Dzair