formats

On vous le dit

Publié le 08/02/2017, par dans Non classé.

Tizi Ouzou : l’assassin présumé d’un étudiant s’est rendu à la police

Après trois jours de cavale, l’auteur présumé de l’assassinant d’un jeune étudiant, vendredi à la Nouvelle ville de Tizi Ouzou, s’est rendu, hier, accompagné de ses proches, aux services de sécurité. Il s’agit d’un jeune âgé d’une trentaine d’années et originaire de la daïra des Ouacifs, à une quarantaine de kilomètres au sud-est de Tizi Ouzou. Pour rappel, un étudiant âgé de 22 ans, originaire du village Aït Abdelmoumène, dans la commune de Tizi N’Tlata (à 30 km au sud de Tizi Ouzou), a été assassiné à l’arme blanche, vendredi vers 22h, suite à une altercation. Le meurtrier présumé avait pris la fuite avant de se rendre à la police en compagnie des membres de sa famille.

« Les journalistes sont des requins», selon Grine

« Les journalistes sont des requins. La presse est un monde impitoyable». Ces propos sont du ministre de la Communication, Hamid Grine, qui était, hier, en visite à Béjaïa. Le ministre a exprimé sa pensée au cours d’un échange avec les proches du défunt journaliste Mohamed Abderrahmani, dont le nom a été donné à une placette que Grine venait tout juste d’inaugurer à Melbou. Après le dépôt d’une gerbe de fleurs au pied de la stèle, le ministre a demandé au cousin du défunt s’il connaissait la principale qualité de ce dernier. Le cousin a répondu : « Mohamed était modeste.» « Pas seulement ! C’était quelqu’un qui était d’une extrême gentillesse, qui savait écouter. Une qualité rare de nos jours parmi les journalistes qui sont des requins. Ma yerahmouche ! (Ils sont impitoyables)», a ajouté le ministre devant des responsables locaux et centraux, ainsi que des journalistes.

La Radieuse rend visite aux familles des 4 gendarmes décédés à La Chiffa

Une délégation de l’association sportive La Radieuse a rendu visite aux familles des quatre gendarmes décédés dans l’explosion d’une mine sur un chantier de La Chiffa, situé entre les wilayas de Blida et Médéa. Cette visite a été l’occasion pour les représentants de La Radieuse de rendre hommage aux victimes du devoir national et de manifester leur solidarité avec les familles des gendarmes disparus dans l’accident. La délégation a effectué un long périple pour se rendre aux foyers des gendarmes décédés. La première visite s’est déroulée chez la famille de Salah Sedira, à Ferdjioua (wilaya de Mila), et s’est poursuivie chez la famille Habib Boutaleb, à Taouzrit (wilaya de Khenchela), Rakib Amine à Ras El Aioun (wilaya de Batna) et Mimouni Lahcène à Bechar. Le geste a été apprécié par les familles des gendarmes, qui ont remercié La Radieuse pour tout ce qu’elle fait en direction des familles endeuillées par la disparition en service d’êtres chers. Lire la suite

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Home Non classé On vous le dit
Facebook Twitter Gplus RSS
© Radio Dzair