formats

On vous le dit

Publié le 31/01/2017, par dans Non classé.

– Le monoxyde de carbone tue trois femmes à Mascara

Hier, trois femmes ont trouvé la mort par asphyxie au monoxyde de carbone émanant du chauffe-bain de leur domicile à El Bordj et Mohammadia, dans la wilaya de Mascara, selon une source proche de la Protection civile. Dans la localité d’El Bordj, la victime, âgée de 40 ans, a été retrouvée morte dans son bain à son domicile. A Mohammadia, deux corps sans vie de deux femmes, âgées de 56 et 78 ans, découverts dans la salle de bains de leur habitation, ont été transférées à la morgue de l’hôpital Dahaoua Daho de la région. Elles sont mortes par inhalation de gaz toxique, nous dit-on.

– Colère après un accident mortel à Soumâa (Blida)

Au moment où il traversait la chaussée, un enfant de 14 ans, B. Abderrahmane, a été mortellement percuté, dimanche, par un véhicule sur la RN29 reliant Soumâa à la commune de Bouinan (wilaya de Blida). Cet accident, qui s’est produit au lieudit Bahli, a provoqué le mécontentement et la colère des riverains, qui ont barré la route, interdisant tout mouvement de véhicules et provoquant un embouteillage monstre. Ils ont exigé la pose de ralentisseurs sur l’axe routier de leur localité afin d’éviter ces accidents qui semblent se répéter dans le temps.

– Des pièces archéologiques volées récupérées par la gendarmerie à Chlef

Vendredi dernier, les éléments de la section de recherches de la gendarmerie de Chlef, relevant du groupement de wilaya, ont réussi à mettre la main sur une quantité de pièces archéologiques volées par un réseau de quatre personnes, dont le principal accusé est originaire de Relizane, indique un communiqué du groupement de gendarmerie de la wilaya. Il s’agit de pièces de monnaie en métal jaune remontant à l’époque du règne des Aghlabides.

L’Etat des Aghlabides étendait sa domination du nord de l’Algérie à la Tunisie et à l’ouest de la Libye, ainsi qu’au sud de l’Italie, la Sicile, la Sardaigne, la Corse et Malte. Son règne débuta en l’an 800 après J.-C. jusqu’à 909. Kairouan était sa capitale et son fondateur, Ibrahim Ibn Al Aghlab Ben Salam Ben Akal Ettamimi, était commandant de l’armée dans l’Etat abbasside. A cela s’ajoutent une feuille en papier sur laquelle est copié un guide d’extraction des trésors, et une seconde, manuscrite, traitant du même sujet.

Agissant sur informations, les enquêteurs de la section de recherches de la gendarmerie sont parvenus à localiser les auteurs à l’entrée ouest de la ville de Chlef, où ils s’apprêtaient à écouler ces objets historiques de valeur. Ces derniers étaient dissimulés à l’intérieur d’un véhicule Renault Laguna et dans la poche de l’un des mis en cause. Selon la même source, les investigations se poursuivent pour déterminer les tenants et les aboutissants de cette affaire, ajoutant que ce résultat a pu être obtenu grâce à l’exploitation d’informations sur les mouvements du réseau démantelé. Lire la suite

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Home Non classé On vous le dit
Facebook Twitter Gplus RSS
© Radio Dzair