formats

On vous le dit

Publié le 28/01/2017, par dans Non classé.

Une forêt récréative sur les monts Maouna, à Guelma

Une forêt récréative, offrant des espaces de repos et de détente aux visiteurs, sera prochainement ouverte dans la région de Aïn Sefra, sur les hauteurs du mont Maouna de la commune de Bendjerah (Guelma), a indiqué jeudi le conservateur des forêts, Bachir Dinar. Cet espace récréatif de 20 hectares comprend un café, un restaurant, des lieux de détente avec bancs et tables et sera entouré d’une clôture avec un poste de surveillance pour garantir la sécurité des visiteurs, a ajouté le même responsable. Un stade et un parcours de 2,5 km seront mis à la disposition des sportifs dans ce même espace, situé à une altitude de 1400 mètres dans une région montagneuse aux paysages enchanteurs très visitée, a indiqué la même source, qui a précisé que les travaux d’aménagement confiés à une entreprise spécialisée ont duré sept mois. Des aires y seront en outre réservées à l’avenir à des animaux sauvages et domestiques, a indiqué le conservateur des forêts, qui a indiqué que l’opération a mobilisé 30 millions de dinars.

La quira, une période propice à des mets traditionnels à Djelfa

Comme à chaque hiver à Djelfa, la quira (pic de grand froid et neige) est une période propice à la préparation de mets culinaires traditionnels, dont la saveur est rehaussée par le grand froid et les neiges sévissant au dehors. En effet, la femme naïlie a hérité d’une tradition immuable de ses aïeules, consistant en la préparation, durant les périodes de grand froid et de chutes de neige, les incontournables chakhchoukha ou berkoukes, connus localement sous le nom de merdoud arbi, une sorte de graines plus grosses que le couscous, roulées à la main, à partir de semoule de blé de qualité supérieure. Cette tradition est encore vivace, dans le désert de Messaad (80 km au sud de Djelfa), où l’APS a rencontré l’hadja Fatima, une septuagénaire résidant dans une tente avec son vieux mari.

Un avion plonge dans une rivière devant des milliers de spectateurs en Australie

Un petit avion a plongé dans une rivière sous le regard horrifié de milliers de spectateurs réunis pour un feu d’artifice en Australie occidentale, faisant deux morts. Des images diffusées sur les réseaux sociaux montraient le Grumman G-73 Mallard, un appareil amphibie léger, en train de survoler la rivière Swan, à Perth, jeudi dans le cadre des célébrations de la Journée de l’Australie, qui marque l’arrivée des premiers colons britanniques. Puis l’appareil s’est abîmé dans la rivière. Le pilote de 52 ans, Peter Lunch, « très expérimenté», selon la police, et sa compagne indonésienne, Endah Cakrawati, 30 ans, ont été tués dans l’accident. « Remercions Dieu que l’appareil soit tombé à l’eau», a déclaré hier aux journalistes le commissaire par intérim de la police d’Australie occidentale, Stephen Brown.

Le vrai Q est une femme, révèle un maître-espion britannique

Le génial inventeur de gadgets des James Bond existe aussi dans la réalité, mais c’est une femme, pas un homme, comme figuré dans tous les films de 007, a révélé le chef des services secrets britanniques MI6. « Dans la réalité, Q est une femme et sera ravie de vous rencontrer si vous voulez travailler pour nous», a lancé Alex Younger, lors d’une remise de prix réservés aux femmes dans le domaine de la technologie à Londres, cité hier par les médias. Q a toujours été joué par un acteur masculin dans la série des James Bond, contrairement au personnage de son chef, qui a été incarné par Judi Dench de 1995 à 2015. Alex Younger, connu sous le nom de code « C», a également révélé que les « vrais» gadgets utilisés par ses services étaient beaucoup plus sophistiqués que ceux imaginés par Q. Lire la suite

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Home Non classé On vous le dit
Facebook Twitter Gplus RSS
© Radio Dzair