formats

On vous le dit

Publié le 18/01/2017, par dans Non classé.

Les boutades d’Ouyahia à Tiaret font polémique

Le passage d’Ouyahia à Tiaret, notamment l’inauguration d’un siège flambant neuf au cœur de la ville de Tiaret, a fait naître un profond sentiment d’amertume chez de nombreux Tiarétis, qui disent « ne pas comprendre comment l’Etat en arrive à céder un local spacieux bien situé en ville à une formation qui dispose déjà de deux autres locaux au chef-lieu de wilaya» ! Bien plus grave, la boutade d’Ahmed Ouyahia concernant « shab El Firma», s’agissant de la réunion d’un groupe de dissidents conduit par l’ex-sénateur Djamel Eddine Belhadj, en présence, entre autres, de Noria Hafsi, dans une ferme non loin de Tiaret fait polémique. Le tonitruant ex-sénateur et non moins membre du conseil national, éjecté de cette instance, a publié un post sur son compte facebook, où il riposte en évoquant « la proximité du chef du RND avec des gens infréquentables» et de « sa rencontre dans un lieu censé être mis à la disposition des travailleurs licenciés et non ceux dont l’intégrité reste discutable».

Des écoliers grelottent de froid à Mascara

Les classes de nombreux établissements scolaires dans différentes communes de la wilaya de Mascara ne disposent pas de chauffage. Dans d’autres classes, ces appareils de chauffage, s’ils existent, ne fonctionnent pas ! Les écoliers des cycles primaire et moyen prennent les cours dans des conditions de froid glacial. « Il est quasi impossible de se concentrer sur les cours. Faute de chauffage, les classes sont glacées», nous dit Kaouthar, une fillette de 10 ans, scolarisée en 1re année moyenne. Pour mieux remplir sa mission, un enseignant, a-t-on appris, ramène avec lui sa résistance électrique chauffante ! D’autres enseignants, devant le froid glacial qui règne dans les classes, demandent à leurs élèves de ne pas enlever leur veste en classe ! Fawzi, un écolier de 7 ans, scolarisé en 4e année primaire, a confirmé l’existence dans sa classe d’un chauffage qui ne fonctionne pas ! « La dernière fois qu’il a été mis en service, ce chauffage dégageait une odeur de gaz», a révélé cet enfant. Un officier de la protection civile nous a révélé dans ce sens, que la majorité des chauffages installés dans les classes présentent un danger pour les enfants et autres enseignants. « C’est pour cette raison que certains enseignants refusent de faire fonctionner le chauffage», nous dit-on.

Ruisseau souterrain au centre-ville à Boumerdès

Depuis la création de la petite ville de Boumerdès, ex-Rocher noir, durant la colonisation, il existe un oued venant du complexe dit Titanic. Ce même complexe a nécessité une vingtaine d’années pour être construit sur un terrain marécageux. Des dépenses énormes ont été consenties pour sa construction. L’oued en question, qui débute à partir dudit complexe jusqu’au front de mer de Boumerdès, circule toujours en souterrain. A signaler que la route menant vers la cour de justice de Boumerdès est gondolée à côté du siège de Sonatrach (CRD ). Plusieurs fois, la route a été rétapée. Selon des citoyens, il est souhaitable que les services concernés (Hydraulique-Seaal-ADE ) contrôlent cet oued dormant, qui peut se réveiller à n’importe quel moment. Une grande partie de la ville de Boumerdès est construite sur un terrain marécageux.

Couverture policière assurée à 100% à Chlef

Avec l’inauguration officielle, hier, de cinq sûretés urbaines à Beni Haoua, Ouled Ben Abdelkader et Chlef, la couverture policière est désormais assurée à 100% dans cette wilaya. Ainsi, les 13 daïras que compte la région sont toutes dotées de structures de police. La cérémonie, qui s’est déroulée en présence des cadres de la police, des autorités locales et des invités, a été présidée par l’inspecteur régional de la police , Rabah Mahmoud, représentant le directeur général de la Sûreté nationale. Les deux nouvelles sûretés de daïra sont situées à Beni Haoua, à la frontière avec Tipasa, et Ouled Ben Abdelkader, au pied du mont de l’Ouarsenis , tandis que les trois autres sûretés sont venues renforcer le potentiel existant au chef-lieu de wilaya et sa périphérie .
Lire la suite

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Home Non classé On vous le dit
Facebook Twitter Gplus RSS
© Radio Dzair