formats

On vous le dit

Publié le 11/01/2017, par dans Non classé.

Des produits du terroir à l’honneur

La maison Lahlou organise aujourd’hui, comme chaque année, une journée nationale de promotion des produits du terroir algérien à Dar Lahlou Safex (Alger). Le thème est « La terre est notre mère». Le but de cette journée, selon Sid Ali Lahlou, initiateur de cette manifestation, est de faire connaître les produits du terroir, mais également les plats cuisinés à partir de ces produits locaux. Il s’agit également de rapprocher le consommateur du producteur, en rassemblant les différents exposants, issus de plusieurs régions, avec leurs variétés et leurs traditions. C’est une manière d’aller à la quête de l’identité et un retour aux racines. La gastronomie du terroir permet de raconter une histoire, d’afficher une identité. Elle remplit une fonction touristique majeure. Le couscous, ce plat millénaire, va se décliner à l’infini à cette occasion.

Brandt Algérie inaugure des Stores à Bordj Bou Arréridj

Brandt Algérie renforce sa présence en Algérie et réaffirme encore une fois sa détermination d’être un acteur référent et un leader dans le domaine de l’équipement domestique en Algérie, et ceci en procédant à l’inauguration de deux nouveaux Brandt Store à Bordj Bou Arréridj. Les deux showrooms baptisés Mohamadi Store et Palais Shop Store, situés respectivement à Route Bir Snab, lot 60, n°22, sont les 30e et 31e showrooms sur le territoire national. Ils font partie de la stratégie de Brandt Algérie, qui vise le développement de son réseau commercial, afin d’être plus proche de ses clients en les mettant au centre de ses préoccupations. Dans ces deux espaces commerciaux de 150 m² et 170 m², Brandt Algérie mettra en avant la variété de sa gamme de produits premium comprenant des cuisinières, des fours, des hottes, des plaques de cuisson, des micro-ondes, des lave-vaisselles, les tout nouveaux lave-linges Top, produits en Algérie sous les marques Brandt et Vedette et récompensés par le Janus de l’industrie 2016, des réfrigérateurs, des congélateurs, des téléviseurs et proposera également le petit électroménager.

Un satellite pour sécuriser les communications

Imane Houda Feraoun, ministre de la Poste et des Technologies de l’information et de la communication, a annoncé le lancement, durant le premier semestre 2017, d’un satellite de télécommunications par l’Agence spatiale algérienne (ASA), précisant qu’il sera opérationnel fin 2017 et garantira la sécurité de tout le réseau de communication. Ce satellite assurera la connexion internet, en cas de coupure du câble sous-marin et même dans les régions isolées. Au sujet du câble sous-marin Oran-Valence, la ministre a indiqué que la réception de ce projet, dont le coût est estimé à 26 millions d’euros, était prévue durant le premier trimestre 2017, relevant un retard en raison de lourdeurs bureaucratiques. Rappelant la création d’une filiale d’Algérie Télécom en Europe en vue de relancer ce projet, Mme Feraoun a affirmé que ce câble sera opérationnel en 2017.

Le solaire pour rationaliser les dépenses

La culture du solaire s’incruste timidement dans la wilaya de Constantine avec en toile de fond des expériences de panneaux de signalisation fonctionnant à l’énergie propre, des réflexions et des études en cours dans la perspective de rationaliser les dépenses communales. La rationalisation, la rigueur budgétaire et l’optimisation des ressources sont autant de leitmotivs de la nouvelle donne économique prônée par le gouvernement, pour inciter les collectivités locales à réduire la facture budgétivore de l’électricité en développant les énergies renouvelables, d’autant que les Assemblées populaires communales (APC) du pays consacrent 50% de leurs dépenses à l’éclairage public. Dans cette optique, le ministère de l’Intérieur et des Collectivités locales ambitionne de faire de 2017 l’année du développement des énergies renouvelables appelant, à ce titre, les institutions de l’Etat à donner l’exemple en matière d’exploitation de cette ressource alternative dans les édifices et les administrations publics, ainsi que pour l’éclairage public. Des initiatives ont, d’ores et déjà, été lancées dans certaines localités de l’est du pays, à l’instar des communes de AÏn Touta (wilaya de Batna) et Collo (wilaya de Skikda), alors que des réflexions sont engagées dans d’autres wilayas, notamment celle de Constantine. Lire la suite

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Home Non classé On vous le dit
Facebook Twitter Gplus RSS
© Radio Dzair