formats

On vous le dit

Publié le 12/12/2016, par dans Non classé.

Les « parkingeurs» sauvages continuent de faire la loi

La DGSN ne cesse de communiquer sur sa décision d’éradiquer le phénomène des parkings sauvages. Mais visiblement, cela rentre seulement dans le cadre de la communication. Pas d’action. Et pour cause, les squatteurs de l’espace public continuent d’imposer leur loi au cœur même de la capitale. Au su et au vu de la police, des jeunes désœuvrés rackettent, du matin au soir, les automobilistes qui viennent stationner leur voiture au niveau de la rue adjacente de l’hôpital Mustapha Bacha, dans le quartier Meissonnier. La police, présente presque en permanence dans les environs pour immobiliser par des sabots les véhicules mal stationnés, n’a pas jugé utile de mettre un terme à cette forme de privatisation illégale de l’espace public.

Le plus long tunnel du monde ouvert au trafic en Suisse

Le tunnel le plus long du monde, en Suisse, destiné à faciliter les échanges entre le nord et le sud de l’Europe, a été ouvert au trafic, hier, selon les Chemins de fer fédéraux suisses. Ce tunnel baptisé GBT (Gotthard Base Tunnel), entre les villes de Zurich et Lugano, a une longueur de 57 km et traverse le mont Saint-Gothard, dans les Alpes.

« C’est Noël !» a lancé Andreas Meyer, patron des Chemins de fer suisses (SBB), cité par l’agence ATS, après un premier trajet d’un train de voyageurs, parti de Zurich à 6h09 et arrivé à Lugano à 8h17. Le tunnel avait été inauguré en juin par le président de la Confédération helvétique, Johan Schneider-Ammann, en présence du président français François Hollande, de la chancelière allemande Angela Merkel, du Premier ministre italien Matteo Renzi et du chancelier autrichien Christian Kern. L’ouvrage colossal a nécessité 17 ans de travaux et a coûté près de 11 milliards d’euros. Le nouveau corridor Rhin-Alpes relie en ligne directe la mer du Nord à la Méditerranée, du port de Rotterdam à celui de Gênes. Le tunnel sera emprunté chaque jour par plus de 200 trains de marchandises à une vitesse de 100 km/h et par une cinquantaine de trains de voyageurs, pouvant rouler jusqu’à 200 km/h. Après l’ouvrage suisse, les plus longs tunnels au monde sont le Seikan au Japon (53,9 km) et le tunnel sous la Manche entre la France et la Grande-Bretagne (50,5 km).

11 harraga interceptés au large de Cap Falcon

Onze candidats à la migration clandestine ont été interceptés hier au large de Cap Falcon par les gardes-côtes de l’unité d’Oran, selon un communiqué de ce corps de sécurité. Ces harraga ont tenté leur aventure à quatre heures du matin à bord d’un zodiac pneumatique. Ils ont été interceptés à 4 miles au nord de Cap Falcon (Aïn El Turck), a indiqué la même source. Ils voulaient profiter des bonnes conditions météorologiques ces dernières quarante-huit heures, pour tenter la traversée en mer, avant d’être interceptés par une patrouille des gardes-côtes. Après les formalités d’usage, les mis en cause ont été remis aux services de la Gendarmerie nationale pour être traduits ensuite en justice, a-t-on ajouté de même source.

Sites internet du FFS inaccessibles, s’agit-il réellement de piratage ?

Le FFS annonce, depuis samedi dernier, que ses sites internet ont été piratés (http://ffsalgeriedz.unblog.fr/2016/12/10/le-ffs-denonce-le-piratage-de-ses-sites-internet-communique/). De ce fait le parti invite ses militants à suivre son actualité sur un blog, « en attendant la restauration des sites». Mais en réalité, les sites n’ont été victimes d’aucun « acte de piratage avéré». Ils sont tout simplement bloqués par celui qui les a créés et gérés pendant trois ans, en l’occurrence Madjid Laribi, journaliste, développeur multimédia et militant du FFS depuis 1987. Ce dernier a vite réagi pour dénoncer le « mensonge» de la direction du FFS.

« Dans la journée du jeudi 8 décembre, j’ai suspendu la parution trois sites web : FFS-fr, FFS-ar et Libre Algérie. Cette action vient en signe de protestation contre les pressions exercées sur ma personne afin de me priver de ma liberté d’expression et pour avoir réclamé mes droits sociaux bafoués par la direction du parti», écrit Madjid Laribi dans une déclaration transmise à notre rédaction. Selon lui, en plus du paiement pour la création desdits sites, Madjid Laribi affirme que les responsables du FFS qui l’ont convaincu de travailler comme permanent au sein du parti ne l’ont pas déclaré à la sécurité sociale depuis trois ans et refusent de lui remettre ses fiches de paie. « Pis, ils me font subir des pressions. Aziz Baloul, Youcef Aouchiche et Rachid Chaïbi sont allés jusqu’à me demander de supprimer des partisans de Rachid Hallet de ma propre page facebook», dénonce-t-il. Lire la suite

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Home Non classé On vous le dit
Facebook Twitter Gplus RSS
© Radio Dzair