formats

On vous le dit

Publié le 11/12/2016, par dans Non classé.

Farid Maghraoui, le gavroche algérois…

Lors des manifestations du 11 Décembre 1960 à Alger, la répression a été d’une rare violence et l’histoire retiendra que le premier Algérien tué de sang-froid par les soldats français s’appelait Farid Maghraoui. Le chahid, qui n’avait que 10 ans, narguait les militaires français en scandant « Algérie musulmane». Il brandissait le drapeau à l’effigie du croissant et de l’étoile, qu’il avait réussi à reprendre des mains d’un officier français. Il a été fauché en pleine course par une rafale de mitraillette, au moment où il rejoignait les manifestants. Il tomba à terre le drapeau lui enveloppant le corps. Les faits se sont déroulés à Clos Salembier (El Madania). Farid Maghraoui était de la même génération que le p’tit Omar Yacef, mort à La Casbah avec Ali la Pointe, Hassiba Ben Bouali et Mahmoud Bouhamidi, le 8 octobre 1957.

Spécial Mawlid au Fayet Club

El Fayet Club -Ouled Fayet- Alger- organise aujourd’hui et demain, un programme spécial Mawlid Ennabaoui pour les enfants. Au menu il est prévu : à midi, une rechta ; à 15h, une animation ludique avec un clown ; à 17h, des chants religieux (madih) et allumage de bougies à l’occasion de la célébration du Mawlid. Contactez le 0770 91 23 38.

Chenguel décroche le 1er prix national de l’innovation

Chercheur à l’Agence nationale de valorisation des résultats de la recherche et du développement technologique (Anvredet), Abdelkrim Chenguel a décroché, mercredi, le 1er prix national de l’innovation. Cette distinction lui a été remise à l’occasion de la clôture du Salon de l’innovation organisé par le ministère de l’Industrie et des Mines, à la Safex d’Alger.

Abdelkrim Chenguel s’est distingué lors de cette édition grâce à son dispositif de culture sans sol (hydroponique) de fourrage vert. « Cette invention permet de produire du fourrage vert sous serre intelligente et avec un rendement meilleur sur toute l’année quelles que soient les contraintes climatiques, à la différence du fourrage conventionnel, qui est produit à raison de deux récoltes par an uniquement», nous a-t-il expliqué, tout en soulignant l’accompagnement de l’Anvredet, à sa tête le professeur Djamila Halliche, qui, a-t-il dit, n’a ménagé aucun effort afin de lui offrir toutes les conditions nécessaires pour avancer dans son projet.

Par ailleurs, notons que la deuxième place du prix national de l’innovation est revenue au Dr Noui Walid, pour son système de perfusion automatique, qui remplace le système de perfusion traditionnel manuel. Mohammed Yacine Debili s’est imposé en troisième position pour avoir mis au point un matériau composite formé d’aluminium et de cuivre, qui permet de séparer les deux éléments en deux métaux distincts .

Littoral de Oued Goussine -Chlef L’APC extrait les rochers dangereux sur la RN 11

L’APC de Oued Goussine , située à mi-chemin entre Beni Haoua et Ténès, poursuivra, dès aujourd’hui, les travaux d’enlèvement des gros blocs de roches qui menacent de tomber sur la RN 11, à l’entrée de la station balnéaire de Boucheral. Devant l’urgence de la situation, le maire, Benaïssa Zitoufi, a décidé de passer à l’action, en mobilisant de gros engins pour extraire les roches de plusieurs tonnes qui menacent de se détacher de la falaise longeant cette route nationale. Déjà, en octobre dernier, l’APC avait effectué une intervention similaire pour dégager un premier lot de blocs de roche sur le même site, suite aux fortes chutes de pluie.

L’éboulement avait, rappelons-le, provoqué la fermeture de la route pendant plusieurs heures, avec sont lot de désagréments pour les passagers et les habitants de cette partie du littoral de la wilaya. L’opération de « nettoyage» se poursuivra donc, dès aujourd’hui, avec l’enlèvement de ce qui reste de ce type de blocs dangereux, afin de prévenir les risques d’éboulement, susceptibles de causer des dommages importants à cette voie du littoral desservant également Tipasa et Mostaganem.

« Compte tenu du risque permanent qui guette les usagers de la RN 11 , j’ai décidé d’agir avec les propres moyens de notre commune en enlevant les roches immenses menaçant de s’écrouler sur ce tronçon routier très fréquenté. Nous avons mobilisé des grues et des équipes de la municipalité pour mener à bien cette opération, avec l’assistance des services de sécurité, de la Protection civile et les organismes techniques concernés», souligne le président de l’APC d’Oued Goussine. En somme, l’initiative de cette collectivité a été fortement appréciée par les usagers de cet axe routier, en ce sens qu’elle contribue efficacement à les protéger contre les chutes de rochers en hiver . Lire la suite

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Home Non classé On vous le dit
Facebook Twitter Gplus RSS
© Radio Dzair