formats

On vous le dit

Publié le 30/11/2016, par dans Non classé.

Les malades atteints de sclérose en plaques en détresse à Sidi Bel Abbès

L’association humanitaire El Michtek, qui active à Sidi Bel Abbès, est revenue à la charge pour exprimer son ras-le-bol quant à la précarité sanitaire dans laquelle se débattent, depuis longtemps, les malades atteints de sclérose en plaques. Lors d’un sit-in organisée dans l’enceinte du Centre hospitalo-universitaire Abdelkader Hassani, ladite association, qui regroupe plus de 200 patients issus majoritairement de couches sociales vulnérables, n’a pas hésité à dénoncer les multiples défaillances qui affectent inconsidérément les conditions d’accueil et de prise en charge médicale de ses adhérents. Visiblement dépités par cette situation qu’ils n’hésitent pas à qualifier de « fort préjudiciable aux malades», les membres de l’association ont expressément revendiqué l’application des principales mesures annoncées antérieurement par les responsables de l’établissement hospitalier, qui s’étaient formellement engagés à réactiver le service de neurologie qui demeure inexplicablement fermé, et à mettre à la disposition des malades la piscine et la salle de rééducation, qui leur permettraient d’endiguer, autant que faire se peut, les déficiences inhérentes à leur lourde pathologie.

Frais-Vallon : à quand le branchement ?

Un groupe d’habitants du Frais-Vallon, côté Bouzaréah, nous a rendu visite à la rédaction pour nous exposer leur problème, concernant un branchement que Sonelgaz tarde à effectuer. Ayant soumis cette question au wali d’Alger, M. Zoukh, disent-ils, qui a promis de le régler, alors qu’il était en visite sur les lieux il y a quelques semaines. Les habitants ont procédé aux formalités d’usage en s’acquittant du prix du compteur et des frais y afférents. Les travaux de raccordement ayant été achevés, Sonelgaz de Bologhine temporise pour on ne sait pour quel motif, alors qu’il suffit d’une instruction pour que tout rentre dans l’ordre.

Les travaux de la pénétrante Chlef-Ténès avancent au ralenti

Au rythme où vont les travaux, la première tranche (22 km) du projet de la pénétrante Chlef-Ténès (53 km) ne sera pas livrée dans les délais fixés par l’ex-ministre des Travaux publics, Abdelkader Ouali. En effet, ce dernier a, lors de la visite qu’il a effectuée sur le site au début de cette année, demandé aux intervenants concernés (une société portugaise, l’ETRHB Haddad et une entreprise de Chlef) la livraison de ce lot en mars prochain. Ce qui est quasiment impossible vu les lenteurs constatées dans l’exécution des travaux . Si la première partie de la pénétrante, allant de l’autoroute à Ouled Farès est toujours au stade des terrassements, celle qui va de cette dernière localité jusqu’à Bouzeghia connaît un démarrage plutôt timide des travaux.Les causes exactes à l’origine de ce retard demeurent inconnues pour l’heure, même si des informations ont circulé concernant un problème de financement du projet. Pour rappel, la liaison autoroutière en question devrait relier, dans un premier temps, l’autoroute Est-Ouest au port commercial de Ténès, avant de s’étendre par la suite jusqu’à la wilaya de Tissemsilt.

La compagnie Emirates lance une promotion exceptionnelle vers 11 destinations du Moyen-Orient au départ d’Alger

L’offre est destinée aux voyageurs des classes affaires et économique. Les billets pourront être achetés dans la limite des places disponibles jusqu’au 10 décembre 2016, pour des voyages allant jusqu’au 30 septembre 2017. Envolez-vous vers Doha et son quartier d’affaires pour 45 800 DA en classe économique et 136 900 DA en classe affaires.

Partez à la découverte du royaume de Bahreïn ou du Sultanat d’Oman pour 55 000 DA en classe économique. Les villes de Dammam, Riyad, Machhad et Djeddah sont accessibles à des tarifs allant de 61 000 à 65 000 DA en classe économique et de 122 000 DA à 153 000 DA en classe affaires. Vous pourrez également vous rendre vers Medina et Téhéran pour 66 000 DA en classe éco. Enfin, les villes irakiennes de Baghdad et Basra sont à 77 207 DA en classe économique et 164 083 DA en classe affaires.

Maya Zouggar, directrice générale d’Emirates en Algérie, a déclaré : « Emirates souhaite cette année mettre en avant 11 des plus grandes villes du Moyen-Orient avec cette promotion. Ces offres sont à la fois une occasion pour nos voyageurs algériens de découvrir ces destinations qui renferment une immense richesse culturelle, mais également de rendre visite à leurs proches».Les voyageurs d’affaires pourront bénéficier de tarifs avantageux pour leurs déplacements. Lire la suite

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Home Non classé On vous le dit
Facebook Twitter Gplus RSS
© Radio Dzair