formats

On vous le dit

Publié le 22/11/2016, par dans Non classé.

Boumerdès : un enfant meurt électrocuté par une machine à laver

Un enfant de 4 ans a trouvé la mort par électrocution au domicile familial avant-hier à Naciria, à 40 km à l’est de Boumerdès. La victime aurait touché un fil électrique alimentant la machine à laver, indique une source locale, ajoutant que cette machine était déposée dans la salle de bains. N’ayant pas pu résister au choc et à l’effet de l’électrocution, le malheureux a succombé sur le coup. Ce drame, qui a suscité émoi et consternation au sein de la population locale, devrait donner à réfléchir quant à l’usage de certains appareils électriques. De nombreuses personnes avaient été électrocutées par la passé à cause du manque de vigilance et des mauvaises installations électriques, ou du manque d’entretien des appareils électroménagers.

Lilly célèbre la Journée du diabète

Pour célébrer la Journée internationale du diabète, les laboratoires Lilly ont préféré accompagner des associations. Dans un communiqué rendu public, le représentant algérien de la société française a rappelé les actions menées dans notre pays. Il s’agit, entre autres, de « séjours thérapeutiques» que la société a organisés en collaboration avec des associations, notamment à Béjaïa, Constantine et Tlemcen. « Plus d’une trentaine d’enfants de différentes régions du pays ont bénéficié de sessions d’éducation tout au long de leur séjour thérapeutique et d’activités ludiques parallèles», indique le document. « D’autres séjours sont prévus cette année», ajoute l’entreprise. La célébration de la Journée du diabète coïncide avec les 140 ans de la création de la société Lilly, spécialisée notamment dans la fabrication de médicaments pour diabétiques.

Près de 3,5 quintaux de kif saisis dans quatre opérations distinctes

Près de 3,5 quintaux de kif traité provenant du Maroc ont été saisis au cours de quatre opérations distinctes menées dernièrement par les services de sûreté de la wilaya de Tlemcen, a-t-on appris hier de la cellule de communication de ce corps constitué. La prise la plus importante a été effectuée dimanche, par les éléments du service régional de lutte contre les stupéfiants qui ont saisi 1,5 quintal de kif traité, emballé dans cinq colis et dissimulé à l’intérieur d’un véhicule stationné dans une des rues de Maghnia. Une personne, âgée de 30 ans, a été arrêtée dans le cadre de cette affaire. Vendredi dernier, les éléments de la BRI ont mis la main sur 94 kg de kif dissimulés dans les broussailles, non loin de la commune d’El Aricha. Deux personnes ont été arrêtées et un véhicule a été saisi, précise-t-on de même source. Le même jour, au village Salam, à Bab El Assa, quelque 85 kg de kif ont été découverts à proximité d’une habitation, dont le propriétaire, âgé de 21 ans, a été appréhendé dans le cadre de cette affaire. A ces trois prises, s’ajoute celle opérée, il y a quelques jours, par les éléments de la sûreté de daïra de Maghnia, au cours de laquelle 10 kg de kif ont été saisis et deux individus arrêtés.

L’administration ignore le SOS des entreprises de réalisation à Chlef

L’administration continue de tourner le dos aux revendications légitimes des entreprises de réalisation de la wilaya de Chlef, dont les situations de travaux demeurent impayées depuis plus de sept mois. On croit savoir que le nouveau wali de Chlef a été interpellé sur la question lors de la visite de chantiers à travers la wilaya, mais il a évité, nous dit-on, de s’exprimer clairement sur le sujet . Pourtant, la situation ne fait que s’aggraver avec son lot de paralysies de chantiers et de compression massive des effectifs. D’ailleurs, les chefs d’entreprise et de bureaux d’études, engagés dans les projets de l’OPGI et de la direction de la jeunesse et des sports, ont déjà lancé un cri d’alarme à travers les sit-in organisés devant les sièges de ces administrations pour réclamer le paiement de leur dû. Cependant, la wilaya et les ministères concernés persistent à ignorer le malaise grandissant au sein de l’outil de réalisation de la région. Jusqu’à quand ? Lire la suite

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Home Non classé On vous le dit
Facebook Twitter Gplus RSS
© Radio Dzair