formats

On vous le dit

Publié le 10/10/2016, par dans Non classé.

Un chat enragé sème la panique à Mahdia (Tiaret)

La ville de Mahdia, ex-Burdeau, 50 km à l’est de Tiaret, du moins les habitants de la cité El Badr ont vécu, mercredi et jeudi, des soirées mouvementées sur fond d’une grande peur panique. Et pour cause, sept enfants âgés de 7 à 10 ans venaient d’être mordus par un chat, sûrement enragé. Le félidé, probablement atteint de rage, n’a pas été jusque-là capturé et aucune poursuite n’a été entamée ni par les services d’hygiène publique relevant de l’APC ni par les agents de la Protection civile. Cela intervient, comble du hasard et ou du paradoxe, alors que se tenait au niveau de l’école paramédicale un séminaire sur la rage animalière.

En clôture de cette rencontre organisée par le secteur de la santé en collaboration avec différents représentants de ministères et institutions publiques relevant de la DSRH, dont l’institut Pasteur ainsi que les autorités locales, il a été préconisé quelques recommandations dont la réalisation d’une fourrière canine dans certaines communes. Pour l’année 2015, il a été enregistré dans la wilaya de Tiaret plus de 1200 cas de morsures par des animaux, dont les chiens errants. Ces derniers, bien qu’objets de régulières battues, continuent de constituer un danger pour les populations. Cette année, il a été enregistré officiellement un décès dû à la rage. La victime, un homme âgé, n’a pas été déclarée ni soignée à temps et a rendu l’âme quelques jours après s’être fait mordre à Ksar Chellala.

Un réseau national spécialisé dans le vol de voitures neutralisé à Boumerdès

Un réseau national, composé de cinq individus, spécialisé dans le vol et trafic de voitures, a été neutralisé à Khemis El Khechna, dans la wilaya de Boumerdès, a-t-on appris, hier, auprès du groupement de wilaya de la Gendarmerie nationale. Selon la même source, l’arrestation de cette bande, dont les membres sont issus des wilayas d’Alger, Tizi Ouzou, Sétif et Chlef, a été possible grâce à des informations parvenues à la gendarmerie de Khemis El Khechna, selon lesquelles « un individu procédait à la falsification de la plaque d’immatriculation d’un véhicule touristique près de son domicile, sis dans cette ville».

Sur cette base, une patrouille de la Gendarmerie nationale s’est rendue sur place, appréhendant le suspect en flagrant délit de falsification de la plaque d’immatriculation d’un véhicule. La fouille du lieu a également permis la découverte du matériel utilisé dans la falsification de plaques d’immatriculation, en plus d’un câble électrique branché au domicile d’un autre suspect. Suite à quoi tous les membres de la bande ont été arrêtés et le véhicule saisi et transporté au siège de la gendarmerie pour la poursuite de l’enquête, a-t-on ajouté. Selon les investigations réalisées à propos de cette affaire, la bande en question a acquis le véhicule volé à Alger pour une poignée de dinars. L’enquête a également permis de dénouer de nombreuses affaires de vol de véhicules non résolues dans de nombreuses wilayas.

8 millions d’euros pour une plaque d’immatriculation auto à Dubaï

Un homme d’affaires indien basé à Dubaï a acheté aux enchères une plaque d’immatriculation auto portant simplement le numéro 5, et ce, pour 33 millions de dirhams (8 millions d’euros), a rapporté hier la presse locale. « J’aime collectionner les plaques d’immatriculation uniques et je suis fier d’avoir décroché la plaque 5» (Dubaï 5), a dit Balwinder Sahani, cité par le quotidien anglophone Gulf News. Selon le Khaleej Times, M. Sahani a affirmé que si les enchères de samedi avaient atteint « 50 ou même 100 millions», il aurait payé.

Propriétaire d’une entreprise immobilière internationale, Balwinder Sahani a précisé avoir acheté la plaque numéro 9 l’an dernier pour 25 millions de dirhams (6 millions d’euros). Il a expliqué que ce genre d’acquisitions est sa « passion» et que la plaque numéro 5 irait sur « l’une de ses Rolls Royce». L’Autorité des routes et du transport (RTA) à Dubaï organise régulièrement des ventes aux enchères de plaques d’immatriculation, qui attirent des millionnaires, avides notamment de publicité. Plus de 300 personnes ont participé aux enchères de samedi dans un grand hôtel de Dubaï où 80 plaques uniques d’immatriculation avaient été mises en vente, selon Gulf News. Lire la suite

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Home Non classé On vous le dit
Facebook Twitter Gplus RSS
© Radio Dzair