formats

On vous le dit

Publié le 18/09/2016, par dans Non classé.

Une femme succombe à ses brûlures à Chlef

Une femme, âgée de 47 ans, mère de cinq enfants, demeurant à Chlef, a succombé à ses brûlures, vendredi, à l’hôpital Aïn Naâdja, à Alger, où elle venait d’être transférée. Son mari , souffrant lui aussi de brûlures au troisième degré, est toujours sous surveillance médicale dans le même établissement hospitalier. Les victimes avaient été admises le deuxième jour de l’Aïd El Adha à l’hôpital central de Chlef , après l’ explosion due au gaz naturel survenue à l’intérieur de leur habitation à haï El Houria, à la périphérie nord de la ville. On ignore les circonstances exactes de ce drame mais, selon des proches, la déflagration a été provoquée par une fuite de gaz qui a également soufflé une partie de leur maison.

Première euthanasie d’un mineur en Belgique

Pour la première fois depuis que la loi ait été adoptée en 2014, un mineur a été euthanasié à sa demande en Belgique, a rapporté hier le journal néerlandophone Het Nieuwsblad. Le royaume est le seul pays au monde à autoriser, sans limite d’âge, des mineurs « en capacité de discernement» et atteint d’une maladie incurable à choisir d’abréger leurs souffrances, et ce, depuis une modification de la loi sur l’euthanasie en février 2014. Le président de la Commission fédérale de contrôle et d’évaluation de l’euthanasie, le professeur Wim Distelmans, a confirmé le cas à Het Nieuwsblad, soulignant que cela demeurait exceptionnel et réservé aux cas désespérés. « Il n’y a heureusement que très peu d’enfants qui entrent en considération, mais cela ne signifie pas que nous devrions leur refuser le droit à une mort digne», a-t-il déclaré au journal. L’âge du mineur n’est pas précisé, simplement qu’il souffrait d’une maladie en phase terminale. La loi belge n’impose pas de limite d’âge, contrairement aux Pays-Bas qui ont fixé le seuil à 12 ans.

Une Syrienne accouche dans un avion entre Istanbul et Stockholm

Une Syrienne a donné naissance à un petit garçon en plein vol entre Istanbul et Stockholm dans la nuit de vendredi à samedi. La maman, qui voyageait avec ses trois enfants, a accouché avec l’aide d’une aide-soignante turque peu avant l’atterrissage de l’avion de la compagnie Pegasus à l’aéroport de Stockholm-Arlanda. « La femme est Syrienne. Le personnel ne la comprenait pas. J’ai proposé d’aider parce que je parle arabe», a expliqué Nisrin Hajar, qui officie régulièrement dans les maternités en tant qu’interprète. « Elle était inquiète, très inquiète, mais finalement tout s’est bien passé, c’est un soulagement et une grande joie», a-t-elle dit. « L’enfant est un beau petit garçon. Il se porte très bien. Après la naissance, je suis restée auprès de la maman pour l’apaiser, la distraire, jusqu’à l’atterrissage et l’arrivée des médecins qui ont coupé le cordon», a-t-elle raconté. La mère et son nouveau-né ont été transportés en ambulance vers un hôpital de la capitale suédoise, ses autres enfants confiés à des proches, selon le quotidien Aftonbladet.

Un réseau de trafiquants de drogue démantelé à Béchar et à Adrar

Un réseau de trafiquants de drogue, composé de 12 personnes, activant sur l’axe Beni Ounif-Béchar-Adrar, a été démantelé, a indiqué hier un communiqué du ministère de la Défense nationale. « Dans le cadre de la sécurisation des frontières et de la lutte contre la criminalité organisée, et à la suite de l’arrestation d’un narcotrafiquant et la saisie de 37,5 kg de kif traité par un détachement de l’ANP à Béchar/3e RM, le 16 septembre 2016, et après investigations, il a été procédé au démantèlement d’un réseau de trafic de drogue composé de 12 personnes, activant sur l’axe Beni Ounif-Béchar-Adrar, et la saisie de 4 véhicules touristiques et 14 téléphones portables», a précisé le communiqué.
Lire la suite

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Home Non classé On vous le dit
Facebook Twitter Gplus RSS
© Radio Dzair