formats

On vous le dit

Publié le 27/08/2016, par dans Non classé.

Mont-Blanc : un forage de glace pour la science du futur

A 4 300 mètres d’altitude, sur le mont Blanc, des scientifiques en tenue d’alpiniste manient la glace avec des précautions d’orfèvre. En quelques jours, ils ont prélevé plusieurs tonnes de cet « or blanc» destiné à la science du futur. Sur le grand replat enneigé du col du Dôme, dans les Alpes françaises, les grimpeurs engagés dans l’ascension du Toit de l’Europe (4 810 m) ne peuvent échapper à ce drôle de « camp de base» : trois tentes, un carottier aux airs de petit puits de pétrole et un grand dôme orange pour emballer les carottes de glace. Sur un panneau destiné aux curieux, les scientifiques (russes, français et italiens) ont écrit : « Projet Ice memory». Un projet un peu fou qui consiste à extraire de la glace sur le mont Blanc pour la conserver dans un « congélateur naturel» en Antarctique. Car la glace, menacée par le réchauffement climatique, est une précieuse matière première pour les chercheurs. En se formant sous l’effet des chutes de neige, les glaciers emprisonnent en effet de petites bulles d’air et des impuretés, témoins de l’atmosphère d’il y a plusieurs dizaines ou centaines d’années.

Le Kirghizstan prêt pour les Jeux nomades

Les sabots des chevaux se mélangent aux bras tendus de dizaines de cavaliers qui s’affrontent sur une steppe d’Asie centrale pour attraper le « ballon». Celui-ci, en l’occurrence, est le cadavre d’une chèvre fraîchement décapitée. Après de longues minutes de mêlée, au rythme des hennissements des chevaux et des cris de leurs cavaliers, un homme parvient à s’extraire de la masse avec la carcasse de l’animal, avant d’être immédiatement pris en chasse dans une poursuite frénétique. Immortalisé par Joseph Kessel dans son livre Les Cavaliers, ce sport s’appelle kok-borou (Loup gris) au Kirghizstan, bouzkachi (Attrape-chèvre) en Afghanistan, et ce sera l’épreuve reine des Jeux nomades mondiaux organisés en septembre au Kirghizstan. Une première édition a eu lieu en 2014 dans ce pays pauvre d’Asie centrale, où les organisateurs assurent que les Jeux visent à préserver les traditions nomades menacées par la mondialisation. Cette année, 40 pays vont envoyer des athlètes au Kirghizstan. Parmi les sports proposés, d’anciennes versions de la lutte, des épreuves de chasse, des courses de chevaux et, en point d’orgue, la compétition de kok-borou.

Japon: paradoxal et insoluble manque de crèches au pays de la dénatalité

« Projet abandonné» : sous la pression du voisinage, un organisme de services sanitaires de la banlieue de Tokyo finit par renoncer à ouvrir une crèche, plongeant dans l’embarras des parents parfois forcés de faire une croix sur leur travail faute de pouvoir faire garder leur petit. Dans un Japon où les plus de 65 ans représentent près de 27% de la population et les moins de 15 ans deux fois moins, un nombre croissant de personnes âgées ou sans enfants ne tolèrent plus le bruit et les jeux des plus jeunes. Ces cas ne sont pas rares et ne font qu’aggraver une pénurie structurelle de lieux d’accueil et allonger les listes d’attente. Au moins 50 inaugurations de jardins d’enfants ont été reportées ou annulées au premier semestre 2016, dont 13 du fait de l’opposition des riverains, selon des données préfectorales compilées par le journal Asahi. Le Premier ministre, Shinzo Abe, a pourtant fixé aux Japonaises le double objectif d’avoir plus d’enfants, pour freiner le déclin de la population, et d’entrer dans le monde du travail afin de combler le manque de bras d’un archipel qui rechigne à accueillir des immigrés.

Breivik traité de manière inhumaine ?

L’Etat norvégien, condamné en première instance pour traitement inhumain du tueur Anders Behring Breivik, verra son appel examiné en janvier, ont annoncé vendredi les autorités judiciaires. Dans un jugement retentissant rendu le 20 avril, le tribunal d’Oslo, saisi de ce dossier, avait estimé que la Norvège violait la Convention européenne des droits de l’homme en maintenant Breivik à l’isolement. L’extrémiste de droite, qui purge une peine de 21 ans de prison pour avoir tué 77 personnes dans un attentat à la bombe et une fusillade en 2011, dispose en prison de trois cellules avec deux douches, de deux téléviseurs, de deux consoles de jeux et d’appareils de gymnastique. Mais il affirme que son isolement nuit à sa santé. L’Etat avait fait appel. Le deuxième procès devait initialement commencer le 29 novembre, mais l’avocat de Breivik, Øystein Storrvik, avait dit être indisponible car sur une autre affaire à cette date. Le report à janvier a donc été décidé « pour des raisons pratiques», a déclaré à l’AFP la présidente de la cour d’appel, Mari Fjaertoft Trondsen. Les dates exactes du procès et l’endroit où il se déroulera n’ont pas encore été arrêtés. Lire la suite

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Home Non classé On vous le dit
Facebook Twitter Gplus RSS
© Radio Dzair